En ce moment, il fait très très beau chez nous. Nous avons bien profité des vacances pour jouer beaucoup à l’extérieur, faire des ballades, cueillir des fleurs… Il n’y a pas un jour où Carla ne fait pas un nouveau bouquet. La semaine dernière, j’ai profité d’une de ses nombreuses cueillettes pour lui proposer une activité créative très « naturelle » : peindre avec des fleurs.

Louloute avait fait un très joli bouquet d’iris sauvages. Lorsqu’ils fanent, les boutons d’iris commencent à couler un peu, ça tâche beaucoup d’ailleurs quand on les touche.

J’ai donc pensé à utiliser nos iris un peu fânés pour en faire une peinture 100% naturelle et végétale.

Pour réaliser cette activité, nous avons utilisé :

  • nos iris cueillis par louloute
  • des dessins d’iris (que j’ai imprimés sur internet, à partir de Google images)
  • des paillettes en poudre et de la colle-gel pailletée
  • des feutres

WP_20150505_11_14_31_Pro-P50J’ai d’abord montré à Carla comment faire (elle était un peu sceptique au début et avait l’air de se demander ce qu’on allait bien pouvoir faire avec ces fleurs). Il suffit de prendre un bouton d’iris un peu raplapla et de le frotter, comme un pinceau, sur le dessin pour voir apparaître une jolie couleur violette. Là, j’ai vu dans le regard de ma Carla un grand waou d’étonnement, elle ne s’attendait pas à ce qu’on crée de la peinture simplement avec une fleur et je me suis sentie un peu comme une maman magicienne 🙂 🙂 🙂 🙂

Elle y est allée franco, a frotté, frotté, frotté, sur toute la fleur, tout autour…

WP_20150505_11_17_42_Pro-P50WP_20150505_11_21_03_Pro-P50Après quoi, elle a colorié la tige des fleurs avec un feutre vert, puis ajouté des paillettes un peu partout, à l’aide d’un pinceau.

WP_20150505_11_21_53_Pro 1-P50WP_20150505_11_24_20_Pro-P50Elle a ensuite, elle-même, eu l’idée de se servir des pétales d’iris pour décorer ses oeuvres. J’ai trouvé cette idée géniale et j’aime beaucoup quand c’est elle qui propose des choses durant nos activités. Elle a utilisé la colle-gel pailletée pour coller les pétales sur ses dessins.

WP_20150505_11_34_39_Pro-P50WP_20150505_11_32_43_Pro-P50WP_20150505_11_38_00_Pro-P50A ce stade, c’était pas encore assez pailleté à son goût (oui, oui, elle aime BEAUCOUP les paillettes, il faudra que je pense à les acheter en grande contenance la prochaine fois parce que ça part à une vitesse…). Allez, encore une petite touche de brillant!

WP_20150505_11_48_35_Pro-P50Et comme rien ne se perd, nous avons aussi utilisé le pistil de l’iris pour décorer le coeur de nos fleurs. Pour cette étape, la colle-gel pailletée ne collait pas suffisamment fort alors j’ai sorti la colle vinylique qui a un fort pouvoir collant (c’est une colle blanche mais qui devient transparente en séchant).

WP_20150505_11_50_23_Pro-P50WP_20150505_11_55_38_Pro-P50J’ai attendu que les dessins sèchent (les innombrables couches de paillettes surtout…) et pendant la sieste, j’ai découpé les contours de chaque fleur et je les ai collées sur des feuilles cartonnées.

WP_20150505_13_57_21_Pro-P50WP_20150505_13_58_51_Pro-P50J’adore le résultat! Carla a vraiment beaucoup aimé cette activité, du début à la fin. Elle a pu voir comment un élément naturel et végétal peut devenir support à la création et se transformer en matériel créatif. C’est aussi l’occasion de comprendre que certaines créations sont éphémères ou du moins se transforment avec le temps : en effet, Carla s’est vite aperçue que son dessin fanait, comme une vraie fleur, elle a pu observer les pétales qui se flétrissaient de jour en jour. Observer et comprendre ainsi ce qu’il y a de beau et de fragile dans la nature est aussi un bon moyen d’apprendre à la respecter.

Write A Comment