Depuis qu’elle va à l’école, Carla aime énormément reproduire des formes, des lettres, des chiffres. Elle écrit et dessine beaucoup, elle fait des listes, elle affine son geste d’écriture. Devant son engouement pour tout ce qui touche au graphisme, j’ai alors (enfin) pris le temps de lui préparer un matériel très utilisé en pédagogie Montessori : le plateau ou bac d’écriture. Cela fait un long moment que je voulais lui en proposer un mais je n’avais pas pris le temps de le faire. C’est désormais chose faite et je regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt tant elle s’en est emparée tout de suite et avec grand enthousiasme.

Pour préparer ce plateau d’écriture, j’ai rempli un bac avec de la semoule fine (mais on peut utiliser aussi de la farine, du sel, du sable…). Pour ajouter un petit côté fun et brillant, j’ai rajouté des paillettes dorées. Au fil de la manipulation du bac, les paillettes se mélangent à la semoule et ça donne un léger côté brillant qu’on aime beaucoup. Dans tous les cas, je vous conseille d’utiliser un bac à bords hauts histoire d’éviter les catastrophes…

WP_20151230_09_35_39_Pro-P50

WP_20151230_09_38_09_Pro-P50

Pour la première présentation du plateau, j’ai proposé à ma louloute des cartes avec des lettres et d’autres avec des chiffres, histoire de varier les plaisirs et le choix. Les cartes lettres viennent d’un alphabet mobile que j’ai fabriqué (que vous pouvez télécharger ici). Comme dans la pédagogie Montessori, j’ai distingué les voyelles et les consonnes par des couleurs (les voyelles en rose et les consonnes en bleu). Les lettres ont simplement été découpées et plastifiées pour pouvoir être réutilisées. Pour l’instant, je n’ai proposé à Carla que les majuscules car c’est ce qu’elle travaille à l’école. Elle commence tout juste à découvrir les minuscules alors je les lui proposerais quand elle sera prête. Pour les cartes chiffres, j’ai utilisé des cartes rugueuses qui viennent du coffret Mes chiffres Montessori chez Nathan. Le gros avantage de ces cartes par rapport à mon alphabet fait maison c’est qu’elles sont grandes et rigides et le relief rugueux permet à l’enfant de s’exercer à tracer le chiffre avec son doigt et de sentir ainsi la forme. La flèche indique par où commencer son geste.

WP_20151230_09_36_24_Pro-P50

WP_20151230_09_58_15_Pro-P50

Carla était absolument libre de tracer ce qu’elle voulait : elle pouvait choisir les lettres et/ou les chiffres, n’en faire que quelques-uns ou tous, dans l’ordre ou dans le désordre. Elle a choisi de faire d’abord tout l’alphabet dans l’ordre puis tous les chiffres dans l’ordre aussi… J’ai cru qu’elle allait se lasser mais non. Elle était un peu hésitante au début puis elle a vite accéléré le rythme et a enchaîné les cartes. Elle était toute fière de chacune de ses réussites.

WP_20151230_09_45_28_Pro-P50

WP_20151230_09_47_36_Pro-P50

WP_20151230_09_49_45_Pro-P50

WP_20151230_09_49_56_Pro-P50

L’immense intérêt pédagogique de ce plateau d’écriture est qu’il permet à l’enfant de pouvoir se tromper sans créer de blocage ou de frustration car il suffit de secouer le plateau pour effacer la lettre ou le chiffre et ainsi recommencer indéfiniment, un peu comme une ardoise magique. L’enfant exerce et affine son geste d’écriture. Le plateau permet une approche du graphisme à la fois visuelle et sensorielle, on voit, on touche, on sent.

WP_20151230_09_58_48_Pro-P50

WP_20151230_09_58_58_Pro-P50

WP_20151230_09_59_11_Pro 1-P50

Pour cette première fois, Carla a tracé les chiffres et les lettres avec son doigt, mais les fois suivantes je lui ai aussi proposé de le faire avec une baguette, cela permet de reproduire plus exactement le tracé avec un stylo. Ce plateau peut aussi servir à dessiner, à tracer des formes géométriques, à reproduire des formes…les possibilités sont immenses. C’est notamment un support parfait pour s’exercer au graphisme. J’ai aussi mis à sa disposition des fiches de graphisme avec des modèles à reproduire (que j’ai trouvées sur ce blog) que j’ai imprimées et plastifiées.

WP_20160103_10_01_17_Pro 1-P50

WP_20160103_09_41_33_Pro 1-P50

WP_20160103_09_54_31_Pro 1-P50

Carla utilise aussi souvent le bac simplement pour dessiner librement. On dessine elle et moi et on s’amuse à deviner ce que l’autre a représenté. Pour toutes ces raisons, ce plateau d’écriture  va désormais rester à la disposition de louloute pour qu’elle puisse l’utiliser comme bon lui semble.

WP_20160103_09_56_18_Pro 1-P50

Write A Comment