Dans la famille « je suis adoré par les enfants mais je fais le cauchemar des parents », je demande la boue! Ben oui… Sauf que y a pas à dire, jouer avec de la boue quand on est enfant c’est quand même top. Voici donc comment j’ai fait le bonheur de ma louloute avec 3 fois rien.

J’ai profité d’une belle journée ensoleillée pour installer dans le jardin une vraie petite cuisine de boue. Je suis allée farfouiller en douce dans sa dinette pour y récupérer quelques ustensiles (casserole, poêle, couverts, petit four, contenants divers, moules…). Il ne reste qu’à ajouter un seau rempli de terre et de l’eau et c’est parti pour une super séance de patouilles!

WP_20160604_09_15_45_Pro-P50

Dire qu’elle a aimé serait un faible mot, elle a ADORÉ! Elle a fait sa petite tambouille pendant une matinée entière. Elle a d’abord préparé la boue en mélangeant la terre et l’eau. Déjà là ça partait très fort! Avec les cuillères, le petit fouet ou les mains (encore mieux!), il faut bien le reconnaître, c’est une matière vraiment fun à manipuler!

WP_20160604_09_36_09_Pro-P50

Alors la première chose à se dire quand on commence ce genre d’activité, c’est de mettre sa maniaquerie de côté. On ne peut pas proposer à un enfant de jouer avec de la boue et lui demander en même temps de ne pas se salir. C’est même tout le contraire, le plaisir de la boue c’est aussi et surtout le plaisir de tremper les mains dedans, d’être libre et heureux de se salir…en bref d’être simplement un enfant non? Pas de problème, on est dehors, je lui mets de vieux vêtements qui ne craignent pas d’être salis et je me régale à la voir s’éclater et jouer librement. Certains enfants seront peut-être un peu réticents à l’idée de se salir mais la mienne absolument pas.

Je vous annonce donc l’ouverture de la p’tite cuisine d’été « Chez Carla ». Sa spécialité? La boue dans tous ses états! Elle a fait des cupcakes de boue, des glaces de boue, des soupes de boue… Un vrai jeu d’imitation : chef louloute a mélangé, versé, enfourné dans son petit four, surveillé la cuisson, démoulé, décoré… Nul besoin de vous dire que j’ai été mise à contribution pour goûter tous ses bons petits plats…mmmmm! Ce qui est chouette avec la boue c’est qu’on peut lui donner différentes textures, plus ou moins liquides, et imaginer alors qu’on fait de la crème, ou de la pâte, ou de la bouillie… Pour elle c’était du chocolat!

WP_20160604_09_30_08_Pro-P50

WP_20160604_09_33_40_Pro-P50
Vous reprendrez bien un peu de ganache à la boue?

WP_20160604_09_42_42_Pro-P50

WP_20160604_09_53_29_Pro-P50
Muffins aux fleurs sauvages

WP_20160604_09_39_31_Pro-P50

Attention, on enfourne!
Attention, on enfourne!
WP_20160604_10_08_24_Pro-P50
Petits gâteaux primeurs

WP_20160604_10_15_26_Pro-P50

Bon à la fin la p’tite cuisine était…comment dire…quelque peu en désordre! Si Cyril Ligac passait par là, il aurait de quoi à redire sur la tenue du plan de travail. Mais ce qui est top c’est que là où nous adultes on voit un amoncellement de trucs tout dégueu à nettoyer, l’enfant, lui, y voit une nouvelle occasion de jouer : loin de moi l’idée de la priver de ce bonheur et m’éviter cette corvée, hop une grande bassine remplie d’eau et elle pousse des petits cris de joie à l’idée de tout nettoyer toute seule! Ah les plaisirs simples des enfants!!

WP_20160604_09_51_27_Pro-P50

WP_20160604_10_16_05_Pro-P50

WP_20160604_10_29_19_Pro-P50

Oui dans ces moments-là, en la regardant jouer, je me dis que le bonheur c’est simple comme un jeu d’enfant…ou comme une journée au soleil à jouer avec de la terre.

Write A Comment