Tag

arbre

Browsing

« La robe de Noël » – Satomi Ichikawa {Editions L’Ecole des loisirs}

Tout le mois de décembre, nos lectures quotidiennes se mettent aussi au diapason de Noël. On adore les histoires de Noël, il n’y a rien de mieux pour patienter agréablement jusqu’au 25 décembre. Chaque année, c’est un moment que l’on attend avec beaucoup d’impatience, ressortir nos livres de Noël, et chaque année on ne peut pas s’empêcher de faire de nouvelles petites acquisitions.

Parmi les jolies et tendres histoires de Noël qui sont nos favorites en ce moment, il y a ce tout petit album publié chez L’école des loisirs : La robe de Noël

Peu de temps avant Noël, des sapins attendent en pleine forêt, impatients et excités à l’idée d’être bientôt emmenés dans des foyers et revêtus de leurs plus belles parures de fête. Les sapins dialoguent entre eux et rêvent de la robe qu’il porteront pour le grand soir : une robe de fleurs, de lumière, de neige… A l’ombre de ces grands arbres majestueux, un tout petit sapin les écoute timidement en se demandant si lui aussi partira.

C’est une histoire dans la plus pure tradition de Noël, sans Père Noël, mais avec ce qui fait l’essence du véritable esprit de Noël : beaucoup de tendresse, du rêve et du partage. 

Les illustrations sont simples mais dégagent un soupçon de magie. Le récit, doux et poétique, est raconté selon le point de vue des sapins et se lit à la manière d’un conte. Un joli conte de Noël qui invite à la rêverie et à croire en la magie!

**************

La robe de Noël – Satomi Ichikawa – éditions L’Ecole des loisirs

La robe de Noël (Broché)


Prix: EUR 5,00
Neuf à partir de: EUR 5,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 6,98 En stock

Un (faux) arbre qui pousse

J’avais acheté il y a un bon moment déjà un arbre en bois à peindre chez Cultura qui était à moitié prix mais sans trop savoir précisément ce que nous allions en faire. Et puis j’ai craqué sur cette idée dénichée sur Pinterest et voilà l’idée pour customiser notre arbre était toute trouvée.

Matériel utilisé :

  • un arbre en bois à peindre (acheté chez Cultura)
  • de la peinture
  • des pots de petits-suisses
  • de la colle forte
  • du coton et des graines à planter (blé, lentilles…)

Pour commencer, Carla a choisi les couleurs qu’elle voulait utiliser pour peindre son arbre : du vert et du violet. Elle a peint le tronc, les branches et les feuilles puis on a laissé sécher. On a utilisé des pots de petits-suisses en guise de petits vases et pour leur apporter une touche plus glam, on les a peints en doré. Puis on a fixé les pots sur les branches de l’arbre comme autant de petits nids à l’aide de colle (la première tentative n’a pas bien tenu, alors j’ai utilisé un pistolet à colle pour mieux les fixer). Pour que les petits-suisses adhèrent bien sur le bois, j’ai découpé un de leurs bords, ça facilite le collage.

Une fois les petits pots bien fixés, nous y avons planté des graines. On a mis du coton au fond des pots puis semé au-dessus des graines de blé et de lentilles et on les a arrosées pour bien humidifier le coton et les graines. Et voilà, il ne reste plus qu’à laisser faire la nature et à attendre que les graines germent puis poussent!

Chaque jour, Carla se chargeait d’arroser son arbre et de vérifier la pousse des graines. Au bout de 3 jours, elles ont commencé à germer puis la pousse s’est accélérée de jour en jour.

Au bout d’une semaine déjà, notre arbre avait beaucoup poussé! Louloute en observe depuis la progression chaque jour et continue à l’arroser consciencieusement. Elle se charge aussi de lui faire de temps en temps une petite coupe parce que les brins poussent très très vite.

Notre arbre qui pousse est une jolie décoration et il est l’occasion d’observer chaque jour les prouesses et le rythme de la nature.

Un arbre en fleurs

♥ Activité coup de coeur! ♥

Lorsque je propose à ma louloute une activité avec des fleurs, je suis toujours sûre de mon succès. Les cueillir, les toucher, les sentir, les dessiner… ça marche à tous les coups! Alors c’est peu dire qu’elle a adoré cette invitation à créer (et à admirer) champêtre et colorée. Et si on fleurissait un arbre?

Pour cela, il vous faudra :

  • un tronc d’arbre
  • des pétales de fleurs et des feuilles
  • du film adhésif en rouleau (type couvre-livres)
  • du gros scotch de bricolage

Ce genre d’activités, j’aime les préparer en cachette, loin de ses regards curieux, pour créer un effet de surprise et de grand « waou ».  C’est donc en catimini (et croyez-moi, ce n’est pas toujours simple : « maman qu’est-ce que tu faiiiiiiis????? » … ) que je suis allée dénicher un tronc d’arbre dans le jardin. Mais avant de pouvoir le parer de mille fleurs, il faut le préparer. J’ai utilisé une grande bande épaisse d’adhésif (celui que l’on utilise pour recouvrir les livres) que j’ai enroulée autour de l’arbre à hauteur de louloute, côté autocollant vers l’extérieur. Je l’ai fixée au dos du tronc avec des morceaux de gros scotch.

Carla, elle, s’est chargée de cueillir et de récolter les fleurs dont on n’a gardé que les pétales et quelques feuilles.

Tout est prêt! Place à la customisation d’arbre! Carla dit souvent, et depuis longtemps déjà, qu’elle aimerait être fleuriste quand elle sera grande (et aussi gardienne de zoo, pâtissière, princesse, vétérinaire ou archéologue…) et en tout cas je trouve qu’elle a toujours eu beaucoup de goût pour assembler les fleurs et composer des bouquets. Elle a choisit les pétales, mélangé les couleurs et peu à peu le tronc s’est mis à fleurir et c’était très beau. Les feuilles et les fleurs collent très facilement sur le film adhésif, il suffit de les déposer et d’appuyer légèrement pour bien les fixer.

C’était un bonheur de l’observer faire, de me joindre à elle pour quelques pétales, de se poser devant notre arbre et de l’admirer. Carla a trouvé qu’on avait embelli ce qui était déjà beau et elle a parfaitement raison.

C’est une activité comme on les aime : simple, créative et contemplative. 

Un arbre-papillon avec des pâtes colorées

Les vacances, le ciel bleu, le soleil et les journées passées au jardin nous ont donné envie de créations printanières, pleines de couleurs et de papillons. J’ai donc proposé à Carla de décorer des arbres et de les remplir de papillons aux ailes multicolores. Une petite activité toute simple mais qui lui a beaucoup plu.

Pour reproduire les papillons, nous avons utilisé des pâtes que nous avons colorées à l’aide de colorant alimentaire. Et s’il en reste c’est parfait pour les séances de tambouille et patouille au jardin.

Pour faire des pâtes colorées, il vous faudra :

  • des pâtes crues (pour reproduire la forme des papillons, j’ai utilisé des farfalles)
  • du vinaigre blanc
  • de l’eau
  • des colorants
  • des sachets congélation

Nous avons mis les pâtes dans plusieurs sachets congélation (autant que de couleurs souhaitées) et y avons ajouté 1 demi-verre d’eau + 1 demi-verre de vinaigre + quelques gouttes de colorant alimentaire. On mélange les pâtes à l’intérieur du sachet afin qu’elles soient toutes bien colorées. Puis il suffit de vider les sachets et de laisser les pâtes sécher quelques heures au soleil, à l’extérieur. Cette technique permet de bien fixer la couleur sur les pâtes, et pas d’inquiétude, l’odeur de vinaigre disparaît en séchant. 

Nous avons ensuite utilisé ces pâtes colorées pour les transformer en papillons multicolores et en peupler nos arbres printaniers.

J’ai simplement imprimé un dessin d’arbre sur internet (à partir du site Jouons ensemble). J’aurais bien aimé le dessiner moi-même mais devant mes talents en dessin, j’ai préféré m’abstenir… 

Pour donner des couleurs à cet arbre, Carla a collé des pâtes-papillons un peu partout, simplement à l’aide de colle blanche. Et parce que c’est toujours plus beau quand ça brille, elle a ajouté des petites touches de gel pailleté sur les papillons. 

Tout plein de papillons aux ailes brillantes sont ainsi venus se nicher dans ses arbres, pour leur donner de jolies couleurs printanières. Selon Carla, ils ressemblent à des arbres de contes de fée et je suis totalement d’accord avec elle : de vrais arbres féeriques! 

Nos arbres d’automne

Comme une envie de mettre un peu d’automne dans nos créations! Voilà la petite activité idéale à faire avec vos enfants au retour d’une belle balade dans les bois devant une tasse de chocolat bien chaud.

Matériel utilisé :

  • des dessins d’arbres (à imprimer sur internet si, comme moi, vous ne savez pas du tout dessiner ^^)
  • de la peinture aux couleurs d’automne
  • des cotons-tiges 
  • un élastique

le_monde_de_carla_peinture_automne-2

le_monde_de_carla_peinture_automne-3le_monde_de_carla_peinture_automne-4

Point de pinceau pour cette activité de peinture! A la place, on noue ensemble une petite poignée de cotons-tiges à l’aide d’un élastique et on obtient un nouvel outil créatif. C’est rigolo de peindre avec des cotons-tiges et le résultat est plutôt très sympa. L’occasion d’initier les tout-petits à l’art du pointillisme.

le_monde_de_carla_peinture_automne-7

le_monde_de_carla_peinture_automne-6

le_monde_de_carla_peinture_automne-8

le_monde_de_carla_peinture_automne-9

Les motifs sont différents selon la façon dont on utilise les cotons-tiges, on peut faire des points plus ou moins appuyés, on peut frotter, tamponner, étaler… et voir apparaître à chaque fois de nouveaux effets. Les couleurs se mélangent et on obtient de jolies teintes automnales.

A vos cotons-tiges!

« L’arbre lecteur » – Didier Lévy et Tiziana Romanin [Chut, les enfants lisent #28]

Attention, petite pépite! Nous avons emprunté ce livre à la bibliothèque avec Carla, un peu par hasard, sans vraiment prendre le temps de le feuilleter. Le titre seul nous avait attiré. Et c’est en le découvrant tranquillement au moment de l’histoire du soir que nous avons été transportées par l’histoire et les dessins.

Dans un jardin s’élève un grand arbre, aux branches biscornues. Ici vit un petit garçon qui aime les livres et les dévore. Mais c’est étrange, chaque fois que l’enfant ouvre un livre, l’arbre ploie ses branches et les étire jusqu’à atteindre l’épaule de l’enfant, comme s’il voulait profiter de la lecture avec lui. Le petit garçon retrouve même parfois certains de ses livres enfouis dans les feuillages de l’arbre. Est-ce un arbre lecteur?

Un jour, l’arbre lecteur est victime de la foudre, ses branches se noircissent, l’arbre se meurt. Le petit garçon, aidé par les conseils avisés et un brin magiques de sa mère, va alors trouver un formidable moyen pour lui offrir une seconde vie.

WP_20151115_15_20_40_Pro 1-P50

WP_20151115_15_20_51_Pro 1-P50

WP_20151115_15_21_24_Pro 1-P50

Moi qui suis une grande fan des livres qui parlent de livres et de lecture, j’ai tout de suite été charmée par cette douce et tendre histoire. Carla, elle, a beaucoup aimé les illustrations : comme le petit garçon, on a envie de se nicher à l’intérieur des branches de cet arbre pour y lire pendant des heures. Les dessins à l’aquarelle donnent vie à ce drôle d’arbre qui s’étirent de toutes ses branches à travers les pages grands formats de l’album.

La fin du livre que je vous laisse découvrir par vous-mêmes est à la fois émouvante et réjouissante. Le lecteur est invité à prendre part au processus créatif qui va donner une nouvelle vie à l’arbre.

Bref, cet album est une délicate ode aux livres, à la lecture, à l’écriture où l’on découvre le pouvoir de transformation et de création des mots et des actes.

Cet article est ma 28e participation au rendez-vous « Chut les enfants lisent », en partenariat avec La Box de Pandore.

laboxdepandore_partenaire_2.1-300x300

**************

L’arbre lecteur – Didier Lévy (texte) et Tiziana Romanin (illustrations) – éditions Sarbacanes jeunesse – à partir de 5 ans

L’Arbre lecteur (Album)


Prix: Aucun prix trouvé.
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: EUR 11,26 En stock