Tag

boue

Browsing

Sa p’tite cuisine de boue

Dans la famille « je suis adoré par les enfants mais je fais le cauchemar des parents », je demande la boue! Ben oui… Sauf que y a pas à dire, jouer avec de la boue quand on est enfant c’est quand même top. Voici donc comment j’ai fait le bonheur de ma louloute avec 3 fois rien.

J’ai profité d’une belle journée ensoleillée pour installer dans le jardin une vraie petite cuisine de boue. Je suis allée farfouiller en douce dans sa dinette pour y récupérer quelques ustensiles (casserole, poêle, couverts, petit four, contenants divers, moules…). Il ne reste qu’à ajouter un seau rempli de terre et de l’eau et c’est parti pour une super séance de patouilles!

WP_20160604_09_15_45_Pro-P50

Dire qu’elle a aimé serait un faible mot, elle a ADORÉ! Elle a fait sa petite tambouille pendant une matinée entière. Elle a d’abord préparé la boue en mélangeant la terre et l’eau. Déjà là ça partait très fort! Avec les cuillères, le petit fouet ou les mains (encore mieux!), il faut bien le reconnaître, c’est une matière vraiment fun à manipuler!

WP_20160604_09_36_09_Pro-P50

Alors la première chose à se dire quand on commence ce genre d’activité, c’est de mettre sa maniaquerie de côté. On ne peut pas proposer à un enfant de jouer avec de la boue et lui demander en même temps de ne pas se salir. C’est même tout le contraire, le plaisir de la boue c’est aussi et surtout le plaisir de tremper les mains dedans, d’être libre et heureux de se salir…en bref d’être simplement un enfant non? Pas de problème, on est dehors, je lui mets de vieux vêtements qui ne craignent pas d’être salis et je me régale à la voir s’éclater et jouer librement. Certains enfants seront peut-être un peu réticents à l’idée de se salir mais la mienne absolument pas.

Je vous annonce donc l’ouverture de la p’tite cuisine d’été « Chez Carla ». Sa spécialité? La boue dans tous ses états! Elle a fait des cupcakes de boue, des glaces de boue, des soupes de boue… Un vrai jeu d’imitation : chef louloute a mélangé, versé, enfourné dans son petit four, surveillé la cuisson, démoulé, décoré… Nul besoin de vous dire que j’ai été mise à contribution pour goûter tous ses bons petits plats…mmmmm! Ce qui est chouette avec la boue c’est qu’on peut lui donner différentes textures, plus ou moins liquides, et imaginer alors qu’on fait de la crème, ou de la pâte, ou de la bouillie… Pour elle c’était du chocolat!

WP_20160604_09_30_08_Pro-P50

WP_20160604_09_33_40_Pro-P50
Vous reprendrez bien un peu de ganache à la boue?

WP_20160604_09_42_42_Pro-P50

WP_20160604_09_53_29_Pro-P50
Muffins aux fleurs sauvages

WP_20160604_09_39_31_Pro-P50

Attention, on enfourne!
Attention, on enfourne!
WP_20160604_10_08_24_Pro-P50
Petits gâteaux primeurs

WP_20160604_10_15_26_Pro-P50

Bon à la fin la p’tite cuisine était…comment dire…quelque peu en désordre! Si Cyril Ligac passait par là, il aurait de quoi à redire sur la tenue du plan de travail. Mais ce qui est top c’est que là où nous adultes on voit un amoncellement de trucs tout dégueu à nettoyer, l’enfant, lui, y voit une nouvelle occasion de jouer : loin de moi l’idée de la priver de ce bonheur et m’éviter cette corvée, hop une grande bassine remplie d’eau et elle pousse des petits cris de joie à l’idée de tout nettoyer toute seule! Ah les plaisirs simples des enfants!!

WP_20160604_09_51_27_Pro-P50

WP_20160604_10_16_05_Pro-P50

WP_20160604_10_29_19_Pro-P50

Oui dans ces moments-là, en la regardant jouer, je me dis que le bonheur c’est simple comme un jeu d’enfant…ou comme une journée au soleil à jouer avec de la terre.

Peindre avec de la boue (et autres réjouissances)

Quand on associe les mots « boue » et « enfant » on pense souvent et d’abord à « oh non la catastrophe! », mais on pense moins à « tiens pourquoi je ne proposerai pas à mon enfant de peindre avec »…oui oui vous avez bien entendu : peindre avec de la boue! Parce que tout de même, il faut bien l’avouer, la boue est une matière que les enfants adorent, souvent à notre grand désespoir (sûrement aussi parce que c’est souvent interdit). Alors plutôt que de les laisser se barbouiller le corps entier de boue de façon totalement anarchique, pourquoi ne pas transformer ce petit plaisir en activité créative? En voilà une chouette idée qui plaira à coup sûr à tous les enfants!

(naïve que je suis, j’ai cru que ça en resterait là, mais vous allez voir que ma petite idée créative a quelque peu dérapé vers d’autres amusements…)

Si vous vous en sentez le courage, voilà donc le matériel dont vous aurez besoin :

  • de la boue (j’ai mélangé de la terre et de l’eau)
  • de la peinture liquide (ça marche aussi avec des colorants alimentaires)
  • du liquide vaisselle (facultatif, mais ça rend la boue plus facile à étaler sur le papier, et autre point non négligeable, ça facilite le nettoyage des tâches de boue)
  • de l’eau
  • des feuilles cartonnées
  • des pinceaux

WP_20150510_13_55_52_Pro-P50

Attention : vous vous en doutez, c’est une activité plutôt très salissante! Personnellement, dans ce genre d’activité, ça ne me dérange jamais de laisser Carla se salir, ça fait partie intégrante du plaisir de l’activité. Mais je n’aurai pas tenté cette expérience à l’intérieur de la maison, nous avons profité d’une belle journée ensoleillée pour nous installer dans le jardin.

La préparation est très simple et rapide : il suffit de répartir la boue dans des petits contenants et d’ajouter dans chacun l’équivalent d’1 grosse cuillère à soupe de peinture. Mélangez bien et vous obtiendrez de la boue colorée! (bon ok le jaune fait un peu…comment dire?? 😉 )

WP_20150510_13_58_20_Pro-P50

WP_20150510_14_13_40_Pro-P50

J’ai installé le tout à l’extérieur sur sa petite table de jardin (que j’avais recouverte d’une nappe en plastique) et j’ai choisi des pinceaux de différentes tailles et formes.

WP_20150510_14_14_28_Pro-P50

Carla a d’abord été très intriguée par cette matière surprenante, les débuts ont été timides. Aucune consigne pour ce genre d’activité, je la laisse d’abord simplement découvrir cette nouvelle peinture rigolote (et répond à ses multiples questions : « c’est quoi? », « comment tu as fais pour qu’elle soit colorée? »…). Après un bon moment d’observation et de questionnement et des débuts hésitants, elle s’est lâchée et a utilisé tous les pinceaux et rouleaux pour remplir toute sa feuille de couleurs.

WP_20150510_16_30_51_Pro-P50

WP_20150510_16_32_51_Pro-P50

La texture de cette peinture-boue est vraiment très particulière, elle est granuleuse et accroche un peu sur la feuille (c’est la raison pour laquelle il faut choisir des feuilles cartonnées, épaisses).

WP_20150510_16_33_38_Pro-P50

Après avoir rempli une première feuille de papier, Carla a voulu en faire une autre : « je veux faire un jardin maintenant ».

WP_20150510_16_45_55_Pro-P50

WP_20150510_16_47_39_Pro-P50

J’adore le résultat!

Après avoir fait plusieurs dessins, forcément l’envie de plonger son petit doigt dans la boue commençait à la démanger un peu…d’ailleurs, ça m’étonne qu’elle n’ait pas voulu le faire tout de suite! C’est dont parti pour une séance de peinture à doigt très rigolote!

WP_20150510_16_37_49_Pro-P50

WP_20150510_16_37_25_Pro-P50

Là encore, la texture de la boue a beaucoup plu à Carla. Quel bonheur de plonger ses doigts dedans! (vous auriez vu sa tête, c’était top!)

Et inévitablement, ce qui devait arriver arriva : dessiner avec son doigt sur la feuille ne l’a pas intéressé longtemps car elle a très vite eu une autre idée beaucoup plus fun.

WP_20150510_16_56_26_Pro-P50

Et voilà comment une activité créative se transforme en séance de body painting (ou soin d’application de boue?) pour le plus grand bonheur de la demoiselle qui a eu droit à un bon bain après ça!

Et comme les enfants ne sont jamais en manque de nouvelles idées, après la peinture à doigt et le body painting, Carla a trouvé une troisième utilisation de cette boue : jouer au petit maçon! Elle a passé plus d’1 heure à arpenter le tour de la maison munie de sa petite pelle à l’affût de trous à reboucher avec sa boue ou de petites constructions à terminer. C’était trop drôle!

WP_20150510_17_11_50_Pro-P50

Voilà comment l’idée initiale d’une activité s’est transformée en plein d’autres petites activités, au gré de son imagination et de ses envies! Au final, elle a passé bien plus de temps à se peindre le corps (et le visage) avec la boue ou à imaginer un petit chantier qu’à peindre avec (ce qui était mon idée de départ) mais tant mieux! Ce que j’aime par dessus tout c’est quand elle donne vie aux activités que je lui propose, quand elle les transforme et se les approprie complètement. C’est pour moi le signe de la plus belle réussite d’une activité!

Bon, j’ai quand même réussi à sauver 3 dessins!

WP_20150510_17_55_21_Pro-P50