Tag

Chine

Browsing

« Le Dragon et le Phénix » – Sophie Koechlin et Peggy Nille

Il y a très longtemps, un dragon et un phénix vivaient de part et d’autre du fleuve Céleste. L’un, d’une blancheur de neige, l’autre, aussi brillant et coloré qu’un arc-en-ciel. Un jour, ils découvrirent une pierre étincelante… Une pierre magique qui ne manqua pas d’attirer la convoitise de la puissante Reine Mère de l’Ouest…

Nous aimons beaucoup la culture asiatique sous toutes ses formes, et en particulier sa littérature. Généralement, quand je fais un tour dans une librairie ou une bibliothèque, mon oeil est très souvent attiré par les contes, les légendes ou autres récits d’Asie. Et c’est bien évidemment ce qui m’a d’abord séduite dans ce bel album jeunesse qui est la réécriture d’un conte chinois traditionnel.

Ce conte met en scène deux animaux légendaires, un dragon et un phénix, et un lieu emblématique de la Chine, le lac de l’Ouest situé dans la ville d’Hangzhou. Il y est question de fleuve et d’île féeriques, d’animaux fantastiques, de pierre étincelante et magique, d’amitié et d’entraide, d’une reine avide et puissante et de légendes anciennes… bref tous les ingrédients qui plaisent à coup sûr à ma louloute.

Au-delà de la belle histoire, il y aussi les illustrations très graphiques qui accompagnent le texte. Déclinés entièrement dans des tons de vert, bleu, rouge et jaune, les grands dessins aux traits délicats regorgent de multiples détails à observer et à commenter. De vrais tableaux qui nous plongent dans un imaginaire typiquement asiatique.

**************

Le Dragon et le Phénix – Sophie Kœchlin et Peggy Nille – éditions Gautier Languereau

Le dragon et le phénix (Album)


Prix: EUR 15,00
Neuf à partir de: EUR 15,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 9,76 En stock

Initiation à la calligraphie chinoise

S’il y a bien une culture qui nous fascine à la maison, c’est la culture asiatique. Livres, films, cuisine, art de vivre…Carla baigne un peu là-dedans depuis toute petite et il semble qu’on lui ait transmis le virus.

Cela faisait un moment que je cherchais un ouvrage destiné aux enfants pour lui faire découvrir la calligraphie chinoise, mais ce n’est pas évident : trop compliqué, pas assez adapté ou pas assez ludique… Jusqu’à ce que je tombe sur cet ouvrage d’initiation publié aux éditions Picquier, le spécialiste des livres d’Asie : J’apprends la calligraphie chinoise. Vraiment adapté à un jeune public et très complet, il invite l’enfant à suivre Mimi, une petite chinoise de 8 ans qui apprend la calligraphie. C’est en compagnie de cette petite fille que l’on découvre cet art ancestral. Le livre s’ouvre sur une légende qui raconte la naissance des caractères chinois et leur histoire, leur évolution. On se familiarise ensuite avec l’ordre des traits, les clés et la composition des caractères, les gestes et la position d’écriture, le maniement du pinceau… Chaque caractère est décomposé et on apprend à les tracer pas à pas, on découvre leur signification symbolique.

WP_20160303_14_11_23_Pro 1-P50

WP_20160303_14_12_03_Pro 1-P50

Mais ce que j’aime par-dessus tout dans ce livre c’est la part qu’il laisse au rêve, à l’imaginaire et au mystère. En le parcourant, on a vraiment l’impression de découvrir une écriture un peu magique, mystérieuse, faite de symboles à décoder, de clés à déchiffrer. La petite Mimi nous montre aussi que s’exercer à la calligraphie chinoise exige une grande concentration, une maîtrise de ses gestes. C’est en fait un excellent exercice de motricité fine!

Avant de débuter notre petite activité, j’ai présenté le livre à Carla, nous l’avons feuilleté ensemble, lu certaines pages, observé les caractères. Ce qu’elle a tout de suite remarqué c’est que la calligraphie chinoise est une écriture-dessin et c’est évidemment par ce biais-là que je voulais l’accrocher. C’est ça qui est passionnant pour les enfants : écrire tout en dessinant, dessiner tout en écrivant.

Après notre découverte du livre, je lui ai proposé de suivre les traces de Mimi et de s’essayer elle-même à cet art de la calligraphie.

Matériel utilisé :

  • des feuilles blanches (type papier Canson)
  • un pinceau de calligraphie (ou pinceau à lavis)
  • de l’encre de Chine

WP_20160303_14_10_13_Pro 1-P50

Pour commencer, j’avais au préalable tracé quelques clés au crayon gris et Carla s’est chargée de les dessiner en repassant sur les traits avec le pinceau et l’encre de Chine. C’étaient 2 nouveautés pour elle : nous n’avions jamais utilisé ce genre de pinceau (ils ont la particularité d’avoir une extrémité pointue) ni de l’encre de Chine (attention, prévoir un tablier, ça tache).

WP_20160303_16_54_24_Pro 1-P50

WP_20160303_16_56_44_Pro 1-P50

WP_20160303_16_59_10_Pro 1-P50

Elle a vite senti que l’utilisation du pinceau était différente de ceux qu’elle a l’habitude d’utiliser. On peut créer des traits fins ou épais selon l’orientation que l’on donne au pinceau. Elle a eu un peu de mal au début puis son geste s’est affiné.

Quand elle a eu fini, nous avons essayé de retrouver le mot correspondant à chaque symbole et je les ai écrits dessous au fur et à mesure.

WP_20160303_17_27_57_Pro-P50

Comme elle voulait encore continuer, je lui ai ensuite proposé d’inventer et de tracer ses propres caractères et là je dois dire que c’était la meilleure partie de l’activité! Elle s’est éclatée à imaginer des symboles et leurs significations (et moi à l’écouter…). A chaque nouveau symbole tracé, elle lui trouvait un sens et moi j’étais chargée de le noter en dessous. Qu’est-ce qu’on a ri! Pour certains caractères, on repère bien le lien entre le mot et son dessin, pour d’autres, c’est plus farfelu… Perso, j’adore le « robinet qui fuit »!!! 🙂

WP_20160303_17_02_20_Pro 1-P50

WP_20160303_17_12_33_Pro 1-P50

WP_20160303_17_27_48_Pro-P50

J’ai adoré la voir inventer des symboles et imaginer leurs sens, mettre en lien le dessin et le mot. Pour certains, elle s’est inspirée du livre ouvert devant elle, pour d’autres elle a complètement laissé parler son imagination. C’est une activité qui aura eu aussi le mérite de lui faire découvrir une autre culture, une façon imagée de voir les choses et le monde.

Le blog va être en pause pendant un petit moment, le temps de passer une période professionnelle particulièrement chargée et d’organiser un merveilleux anniversaire à ma petite fée… En attendant de vous retrouver pour de nouvelles activités et découvertes, je vous invite à nous suivre dans nos aventures sur Instagram. A très très vite! ♥

**************

J’apprends la calligraphie chinoise– He Zhihong et Guillaume Olive – éditions Picquier Jeunesse

J’apprends la calligraphie chinoise (Reliure à spirales)


Prix: EUR 15,50
Neuf à partir de: EUR 15,50 En stock
D’occasion à partir de: EUR 14,78 En stock

« Cheval des neiges » – Xiong Liang [Chut, les enfants lisent #18]

Guidé par son courageux cheval des neiges, une petite fille part à la recherche de ses parents. Tout le monde rentrera sain et sauf.

Lors de notre dernier passage dans notre petite librairie préférée dont je vous parlais la semaine dernière, je suis repartie (comme à chaque fois…) avec plusieurs albums dont une petite merveille que je vous présente aujourd’hui, découvert grâce aux conseils de la libraire. Un conte chinois qui invite à la rêverie.