Tag

craies

Browsing

{DIY} Craies de trottoir

Les craies de trottoir pour dessiner sur le sol, ça a toujours eu beaucoup de succès chez nous. Nous en avons toujours une petite réserve pour improviser dessins, marelles et cie. J’ai donc eu envie de proposer à Carla d’en fabriquer nous-mêmes. C’est sympa et facile à faire, on peut leur donner les formes que l’on veut et en plus c’est économique.

Inspiration Pinterest

Matériel utilisé :

  • du plâtre de Paris
  • de la peinture gouache liquide
  • de l’eau
  • des moules (type moules à muffins)
  • des bâtonnets en bois à esquimaux

Premier conseil : il ne faut surtout pas jeter du plâtre dans l’évier au moment du nettoyage des ustensiles sous peine de boucher complètement les canalisations. Alors pour éviter tout dégât, j’ai utilisé des gobelets et des ustensiles jetables. 

Pour les doses, on a fait un peu à l’oeil : dans un gobelet en plastique, on a mis un fond d’eau froide (environ 1/3 du verre) puis ajouté quelques gouttes de peinture. L’eau colorée c’est toujours un peu l’étape « potion magique » pour louloute! On a bien mélangé puis ajouté au fur et à mesure sans cesser de remuer plusieurs cuillères de plâtre. Le secret est d’y aller progressivement, en mélangeant bien entre chaque cuillère, jusqu’à obtenir une consistance semi-liquide. On a renouvelé l’opération pour chaque nouvelle couleur. Puis, il suffit de verser le mélange dans les moules et d’attendre 2-3 minutes que le mélange prenne un peu avant d’insérer un bâtonnet au centre de chaque empreinte. On a ensuite laissé sécher nos moules durant 3 heures au soleil avant de les démouler.

 Et voilà nos craies géantes faites maison sont prêtes! 

Leur forme en esquimaux est sympa à utiliser, on peut facilement faire de gros traits épais et colorer de grandes surfaces. Les couleurs sont vives et un coup d’eau ou de pluie suffit pour faire tout disparaître.

Nous nous sommes amusées à tracer les contours de nos corps puis louloute nous a faits des vêtements arc-en-ciel. J’aime beaucoup nos deux silhouettes pleines de couleurs grandeur nature 🙂 

Pour d’autres idées d’activités à faire avec des craies de trottoir, allez jeter un oeil sur cet article et amusez-vous! 

Aujourd’hui, je suis…un poisson

Il y a quelque temps, je vous avais présenté sur le blog un album que nous aimons beaucoup beaucoup avec Carla : Aujourd’hui, je suis de Mies van Hout (publié chez Minedition). Ce livre se présente sous la forme 1 mot/1 dessin et permet, à travers des illustrations de poissons rigolos et colorés d’aborder avec les enfants le vocabulaire des émotions : on y découvre le poisson heureux, le poisson morose, le poisson peureux, le poisson émerveillé… Les dessins sont peints à l’aide de pastels ou de craies et je les trouve juste magnifiques, tellement expressifs.

Cet album fait partie des favoris de Carla : elle me demande souvent de le lui lire, elle le feuillette elle-même toute seule, en nommant les émotions qu’elle observe (elle les connaît presque par coeur maintenant).

Alors je lui ai proposé de recréer nous-mêmes l’ambiance et les dessins du livre en fabriquant nos propres poissons.

Pour cela, nous avons utilisé :

  • des feuilles cartonnées noires
  • des craies grasses
  • le bel album Aujourd’hui, je suis

WP_20150430_17_48_59_Pro 2-P50Avant de commencer l’activité, j’ai demandé à Carla de choisir plusieurs poissons dans le livre, ceux qu’elle aimait bien (soit car elle aimait l’émotion qui leur était associée, soit simplement car elle aimait le dessin). Elle en a choisi 3 : le poisson content, le poisson surpris et le poisson fier.

Je me suis alors saisie de tout le talent que je n’ai pas pour dessiner (c’est une horreur, je suis vraiment nulle…) et j’ai essayé tant bien que mal de reproduire les silhouettes des poissons que louloute avait choisis (heureusement pour moi, elle n’a pas choisi les plus difficiles à dessiner!).

Bon, je sais, ils ne sont pas vraiment ressemblants mais c’est ce que j’ai pu faire de mieux! Par bonheur, Carla les a aimés (ah, les yeux d’un enfant… 🙂 )

WP_20150430_17_49_25_Pro 1-P50

WP_20150430_17_49_58_Pro 1-P50

WP_20150430_17_50_46_Pro 1-P50Pour colorier les poissons, nous avons utilisé des craies grasses, à la manière de l’illustratrice de l’album. C’est un matériel que Carla aime bien utiliser.

J’ai expliqué à louloute qu’elle pouvait s’inspirer des couleurs de l’album ou faire comme elle voulait, selon son inspiration. Mais elle a tenu à faire comme dans le livre, à reproduire les modèles. Alors je l’ai laissée faire. Depuis quelque temps, elle s’applique de plus en plus lorsqu’elle dessine, elle fait attention de ne pas dépasser, elle aime reproduire des formes et des couleurs. C’est indéniablement un acquis de l’école. Certains poissons dans le livre sont gribouillés, notamment le poisson surpris, et elle a été un peu gênée car elle ne voulait pas gribouiller (« ce sera pas joli si je gribouille »). Je lui ai bien expliqué qu’à la maison, ce n’était pas l’école et qu’elle était libre de faire comme elle voulait : gribouiller, ne pas suivre les modèles… et que son dessin serait de toute façon joli. Et surtout que ce qui importait c’était qu’elle s’amuse et non qu’elle produise quelque chose, il n’est jamais question de résultat dans nos activités à la maison.

Elle m’a demandé de dessiner des écailles sur ses poissons et s’est chargée du reste, le livre toujours ouvert devant elle.

WP_20150430_18_02_18_Pro 1-P50

WP_20150430_18_16_31_Pro 1-P50Une fois ses 3 poissons terminés et colorés, elle était très heureuse et très fière de les comparer aux dessins de l’album qu’elle connaît si bien.

Voici donc son poisson content :

WP_20150430_18_40_15_Pro 2-P50son poisson fier :

WP_20150430_18_39_08_Pro 1-P50et son poisson surpris :

WP_20150430_18_39_35_Pro 1-P50Je les trouve très sympas moi!

Pour terminer, j’ai repassé le contour de chaque poisson, toujours à l’aide des craies grasses, et j’ai commencé à découpé le premier poisson. Mais Carla m’a arrêté tout de suite en insistant pour les découper toute seule (c’est son autre passion du moment : découper!). Et je dois dire que j’ai été bluffée par son habileté à découper. Elle a été hyper concentrée et s’est débrouillée sans que j’intervienne une seule fois.

WP_20150430_18_43_33_Pro 2-P50Là encore, peu importe le résultat, même si les poissons s’étaient retrouvés tout tordus et avec des nageoires en moins à la fin de la séance de découpage, c’est pas grave, ce qui compte c’est de la laisser faire et apprendre. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’ils soient aussi bien découpés! (Il faudra d’ailleurs que je pense à lui proposer d’autres petites activités de découpage car elle aime vraiment ça).

WP_20150430_19_04_41_Pro 1-P50

Jouer avec des craies de trottoir

Aujourd’hui, je vous présente une activité que Carla adore et à laquelle nous jouons souvent lorsqu’il fait beau : les craies géantes de trottoir.

C’est une activité qui ne nécessite aucune préparation, juste un beau soleil et l’envie de dessiner et de s’amuser à l’extérieur.

Les craies de trottoir sont souvent un incontournable des cours de récréation. Ce sont de grandes craies spécialement conçues pour dessiner sur le goudron ou le béton. Vous en trouverez facilement dans les magasins de loisirs créatifs, de jouets ou dans les magasins de bazar (j’ai acheté les miennes à Gifi).