Tag

Dès 6 ans

Browsing

Tableau d’automne

Aujourd’hui, je vous livre la recette pour créer un joli tableau-cadre automnal et naturel à fabriquer avec son enfant à partir de vos petites trouvailles de promenades.

Matériel nécessaire :

  • le couvercle d’une boîte à chaussures
  • de la peinture aux couleurs d’automne 
  • un pinceau mousse
  • des petits trésors glanés ci et là en balades
  • de la colle 

On commence tout d’abord par recouvrir de peinture le fond du couvercle d’une vieille boite à chaussures, à la manière d’une toile à peindre. On mélange les couleurs, on les superpose, on fait de grands traits de pinceaux et quelques petites touches par ci par là.

Le temps que la peinture sèche, partez en promenade, admirez les couleurs des arbres, respirez les parfums de la nature, prenez le temps et ramassez de jolies feuilles mortes, dénichez des glands et des marrons, cueillez quelques fleurs… Une fois rentrés au chaud, installez vous confortablement, étalez tous vos petits trésors et laissez votre enfant piocher dedans au gré de ses envies et de son inspiration pour les disposer sur la surface peinte et composer un vrai tableau naturel aux belles et chaudes couleurs d’automne.

Admirez le résultat, lui répéter à quel point vous trouvez ça joli et savourez ce doux moment partagé ! ♥

« L’Odyssée illustrée » – d’après Homère {éditions Usborne}

Si vous nous lisez, vous connaissez sûrement notre engouement pour les ouvrages illustrés de grands classiques de la littérature publiés chez les éditions Usborne. Dans notre collection, nous avons déjà entre autres Alice au pays des merveilles, les Contes de Grimm et d’Andersen, les Fables d’Esope et les mythes du monde entier. Quand je vous dis qu’on les adore!

Dernier arrivé dans notre bibliothèque : L’Odyssée d’Homère. Cette adaptation du célèbre poème d’Homère est ici illustrée et adaptée à une première découverte par les enfants de ce texte fondateur de notre civilisation. Le récit est structuré en chapitres et narre l’intégralité du voyage d’Ulysse et de ses compagnons, de la guerre de Troie jusqu’à son retour à Ithaque. On y découvre les aventures les plus incroyables et emblématiques du héros rusé : les sirènes, le cyclope (l’épisode préféré de Carla), le monstre Scylla et le tourbillon mortel Charybde, la déesse Calypso… 

Les récits de L’Odyssée sont un succès assuré auprès des enfants, ils renferment tous les ingrédients qui les fascinent : des dieux, des monstres, des aventures héroïques, un héros hors du commun… C’est aussi un moyen d’aborder avec son enfant un thème qui passionne à tous les coups : les mythes et les personnages mythiques.

C’est un vrai beau livre à offrir ou à se faire offrir : couverture en mousse, ruban marque-page, pages glacées… Ce que j’apprécie toujours beaucoup dans les livres de cette collection, c’est que le texte est soigné, le lexique est riche et soutenu. Les illustrations accompagnent à merveille le récit, chaque début de chapitre a une présentation spécifique. C’est vraiment un joli travail d’édition.

A la fin de l’ouvrage, on trouve aussi une carte qui retrace toutes les étapes du voyage d’Ulysse et c’est très intéressant pour visualiser le cheminement du héros, ainsi que plusieurs doubles-pages qui regroupent les différents personnages du récit par catégories (les divinités, les êtres mythiques, les gens d’Ithaque, les compagnons d’Ulysse, les Spartes et les morts).

Bref un grand classique de notre bibliothèque!

**************

L’Odyssée illustrée – d’après Homère – éditions Usborne

[AMAZONPRODUCTS asin= »1474936210″]

Un (faux) arbre qui pousse

J’avais acheté il y a un bon moment déjà un arbre en bois à peindre chez Cultura qui était à moitié prix mais sans trop savoir précisément ce que nous allions en faire. Et puis j’ai craqué sur cette idée dénichée sur Pinterest et voilà l’idée pour customiser notre arbre était toute trouvée.

Matériel utilisé :

  • un arbre en bois à peindre (acheté chez Cultura)
  • de la peinture
  • des pots de petits-suisses
  • de la colle forte
  • du coton et des graines à planter (blé, lentilles…)

Pour commencer, Carla a choisi les couleurs qu’elle voulait utiliser pour peindre son arbre : du vert et du violet. Elle a peint le tronc, les branches et les feuilles puis on a laissé sécher. On a utilisé des pots de petits-suisses en guise de petits vases et pour leur apporter une touche plus glam, on les a peints en doré. Puis on a fixé les pots sur les branches de l’arbre comme autant de petits nids à l’aide de colle (la première tentative n’a pas bien tenu, alors j’ai utilisé un pistolet à colle pour mieux les fixer). Pour que les petits-suisses adhèrent bien sur le bois, j’ai découpé un de leurs bords, ça facilite le collage.

Une fois les petits pots bien fixés, nous y avons planté des graines. On a mis du coton au fond des pots puis semé au-dessus des graines de blé et de lentilles et on les a arrosées pour bien humidifier le coton et les graines. Et voilà, il ne reste plus qu’à laisser faire la nature et à attendre que les graines germent puis poussent!

Chaque jour, Carla se chargeait d’arroser son arbre et de vérifier la pousse des graines. Au bout de 3 jours, elles ont commencé à germer puis la pousse s’est accélérée de jour en jour.

Au bout d’une semaine déjà, notre arbre avait beaucoup poussé! Louloute en observe depuis la progression chaque jour et continue à l’arroser consciencieusement. Elle se charge aussi de lui faire de temps en temps une petite coupe parce que les brins poussent très très vite.

Notre arbre qui pousse est une jolie décoration et il est l’occasion d’observer chaque jour les prouesses et le rythme de la nature.

« Le Dragon et le Phénix » – Sophie Koechlin et Peggy Nille

Il y a très longtemps, un dragon et un phénix vivaient de part et d’autre du fleuve Céleste. L’un, d’une blancheur de neige, l’autre, aussi brillant et coloré qu’un arc-en-ciel. Un jour, ils découvrirent une pierre étincelante… Une pierre magique qui ne manqua pas d’attirer la convoitise de la puissante Reine Mère de l’Ouest…

Nous aimons beaucoup la culture asiatique sous toutes ses formes, et en particulier sa littérature. Généralement, quand je fais un tour dans une librairie ou une bibliothèque, mon oeil est très souvent attiré par les contes, les légendes ou autres récits d’Asie. Et c’est bien évidemment ce qui m’a d’abord séduite dans ce bel album jeunesse qui est la réécriture d’un conte chinois traditionnel.

Ce conte met en scène deux animaux légendaires, un dragon et un phénix, et un lieu emblématique de la Chine, le lac de l’Ouest situé dans la ville d’Hangzhou. Il y est question de fleuve et d’île féeriques, d’animaux fantastiques, de pierre étincelante et magique, d’amitié et d’entraide, d’une reine avide et puissante et de légendes anciennes… bref tous les ingrédients qui plaisent à coup sûr à ma louloute.

Au-delà de la belle histoire, il y aussi les illustrations très graphiques qui accompagnent le texte. Déclinés entièrement dans des tons de vert, bleu, rouge et jaune, les grands dessins aux traits délicats regorgent de multiples détails à observer et à commenter. De vrais tableaux qui nous plongent dans un imaginaire typiquement asiatique.

**************

Le Dragon et le Phénix – Sophie Kœchlin et Peggy Nille – éditions Gautier Languereau

[AMAZONPRODUCTS asin= »2017024562″]

Des feuilles d’automne attrape-soleil

L’automne et ses couleurs ♥ Sans nul doute, notre saison préférée. Celle des balades en forêt, des gâteaux aux pommes et des marrons chauds. Celle aussi où on fait des collections et des collections de feuilles, de pommes de pin, de glands… La nature est tellement inspirante à cette saison qu’on ne se lasse pas de l’observer et de l’imiter, comme avec ces fausses feuilles aux couleurs d’automne à transformer en attrape-soleil.

Matériel utilisé :

  • des filtres à café
  • un gabarit de feuille (imprimé chez Nounou du Nord)
  • une paire de ciseaux
  • des colorants alimentaires
  • des pipettes

Pour commencer, nous avons découpé des formes de feuilles d’automne dans les filtres à café. Comme je suis une piètre dessinatrice, nous nous sommes aidées du modèle de feuille trouvé sur le blog Nounou du Nord (lien dans la liste de matériel). Nous nous sommes servies de l’épaisseur des filtres à café pour les découper 2 par 2. Cette première étape est un bon exercice pour s’exercer au découpage de précision, et louloute adore découper.

Pour colorer nos feuilles et leur donner de belles et chaudes couleurs d’automne, nous avons utilisé des colorants alimentaires dilués dans un peu d’eau : du jaune, du rouge et de l’orange. 

Carla a utilisé des pipettes pour déposer les couleurs gouttes par gouttes sur les feuilles découpées. L’avantage d’utiliser des filtres à café est que les feuilles ne se déchirent pas sous l’effet du liquide et en plus c’est très joli à observer car les gouttes colorées s’étendent au contact du filtre et se mélangent. C’est à la fois un chouette exercice de motricité fine et une jolie séance d’observation autour des mélanges de couleurs.

On a ensuite laissé sécher nos feuilles sur un grand plat en les retournant de temps en temps pour qu’elles sèchent bien des deux côtés. Cette technique de coloration des filtres nous a permis d’obtenir de jolies feuilles aux vraies couleurs d’automne.

Carla les a ensuite collées sur une des fenêtres du salon (à l’aide de scotch double-face), à un endroit où on peut facilement et longuement observer les rayons du soleil venant illuminer nos feuilles d’automne et leur apporter une douce nuance dorée. 

 

SuncoatGirl : des vernis à ongles sans danger pour les enfants

Ma Carla est une petite fille très coquette qui aime les robes qui tournent, les paillettes, les bijoux et … les vernis à ongles. De mon côté, en tant que maman, je ne suis pas du tout pour le maquillage et elle le sait, mais le vernis à ongles elle a le droit d’en mettre de temps en temps en dehors des périodes d’école. Même si c’est très occasionnel, je suis toujours vigilante quant à la composition de ce genre de produits qui sont souvent bourrés de substances chimiques et toxiques pour les jeunes enfants.

Récemment, j’ai eu l’occasion de tester une nouvelle marque de vernis à ongles, d’origine canadienne mais qui commence à s’exporter en France : SuncoatGirl. La promesse de cette marque très girly : des vernis à ongles entièrement sécuritaires et respectueux de la santé des enfants. Forcément, ça m’a fait de l’oeil, pour le plus grand plaisir de ma miss coquette! 

Des vernis sans danger, ça veut dire quoi? Ce sont des vernis qui utilisent une formule à l’eau et excluent tous les composés chimiques nocifs de la liste de leurs ingrédients : entre autres, ces vernis sont sans alcool, sans parabène, sans phénoxyéthanol, sans solvants chimiques, sans camphre, sans xylène, sans formaldéhyde … je pourrais continuer comme ça encore longtemps. Bref, ça fait peur quand on voit la liste des ingrédients des vernis à ongles classiques!

Autres points positifs de ces vernis : ils ne dégagent pas d’odeur chimique au moment de l’application et s’enlèvent sans dissolvant, simplement en passant les ongles sous l’eau et en les décollant un peu comme un sticker. Certains vernis sont même garantis vegan et la marque est engagée contre les tests des cosmétiques sur les animaux. Encore un bon point!

Bon, là je vous parle de ce qui m’a séduite (et rassurée) en tant que maman. Pour parler de ce qui a séduit louloute, c’est bien sûr les couleurs et les paillettes! Parce qu’en plus des vernis à l’unité (louloute a choisi argent pailleté), on trouve aussi de chouettes kits qui contiennent plusieurs couleurs de vernis et des petits goodies trop girly qui feront sans nul doute craquer les petites filles. Nous avons découvert le Kit Little Mermaid qui comprenait 2 vernis à ongles (un rose clair et un bleu électrique), ainsi qu’une jolie lime et une planche de stickers à coller sur les ongles. Forcément, elle a adoré! C’est vrai que les couleurs sont très sympas et les stickers faciles à appliquer pour un rendu top! Le temps de séchage est très rapide, ce qui est vraiment pratique avec les enfants. En revanche, comme les vernis sont à base d’eau, ils s’enlèvent assez vite surtout quand ils sont posés sur des petites mains qui patouillent toute la journée 😉 

Verdict : nous avons toutes les deux été séduites par ces vernis à ongles pétillants et sécuritaires. La gamme de couleurs proposée est très large et les kits ludiques feront de chouettes idées de cadeaux à offrir aux mini miss.

Merci à SuncoatGirl

**************

SuncoatGirl – kit Little Mermaid

[AMAZONPRODUCTS asin= »B00LX8ZN7S »]

SuncoatGirl – vernis à ongle Starlight Silver

[AMAZONPRODUCTS asin= »B00297YSJQ »]

« Mon super cahier de ratatinage spécial sorcières (et autres créatures terrifiantes) » – éditions P’tit Glénat

Bienvenue au pays des créatures terrifiantes! Arme-toi de tes plus beaux crayons et pars au combat! 

Voilà le cahier d’activités parfait pour se mettre dans l’ambiance d’Halloween qui approche et pour occuper les petits monstres pendant les vacances. 80 pages cartonnées et très grand format pour jouer avec les sorcières, zombies, dragons et autres monstres drôlement répugnants. 

Ce cahier est un coup de coeur, une vraie pépite de créativité, d’invention et d’humour. Au programme : des jeux et des coloriages tous plus drôles les uns que les autres dans un univers totalement décalé que j’adore! 

Les propositions de jeux sont délirantes et les illustrations sont hilarantes. On retrouve le thème couleurs d’Halloween (orange, noir et violet) à chaque page et tous les codes des monstres et sorcières sont ici détournés avec malice. Chaque page est une invitation à créer autrement : ici on peut dépasser, raturer, gribouiller, enlaidir… aucune limite à l’imagination et à la créativité. C’est l’enfant qui prend le pouvoir sur les créatures, c’est lui qui gribouille, colorie, ratatine. Et c’est là le vrai point fort de ce cahier : on s’amuse tellement à chaque page qu’on en oublie le côté effrayant de toutes ces créatures. A force de ratatiner sorcières, zombies, araignées et autres monstres, de les tourner en ridicules, l’enfant combat et dépasse ses éventuelles peurs à coups de grands fous rires!

**************

Mon super cahier de ratatinage spécial sorcières et autres créatures terrifiantes – Catherine Leblanc et Roland Garrigue – éditions P’tit Glénat

[AMAZONPRODUCTS asin= »2344011064″]

La série de livres « Je suis en CP » – éditions Flammarion

Récemment, je vous parlais de la collection de petits livres que Carla adore et dévore en ce moment. Voici aujourd’hui une nouvelle collection de livres spécialement conçus également pour les lecteurs débutants que nous découvrons actuellement. Vous l’aurez compris, la lecture c’est un peu notre idée fixe en ce moment…

En ce début d’année scolaire, j’ai eu la chance de recevoir plusieurs exemplaires de la série déjà célèbre : Je suis en CP.

Ces petits livres sont écrits par une ancienne maîtresse de CP et sont adaptés aux apprentis lecteurs : les phrases sont courtes, le texte est bien lisible sur la page, en écriture scripte. Le point fort des titres de cette série est que les histoires se déroulent dans l’univers scolaire bien familier aux enfants, elles parlent de leur quotidien et accompagnent leur évolution au cours de cette grande année qu’est le CP. Les enfants s’intéressent facilement aux histoires et s’attachent aux personnages que l’on retrouve dans chaque titre. 

Comme dans de nombreuses autres collections de premières lectures, les livres sont déclinés en 3 niveaux de lecture qui correspondent à peu près aux 3 trimestres de l’année scolaire. L’idée est que l’enfant puisse évoluer d’une lecture accompagnée à une lecture autonome. Pour l’instant, avec Carla, nous lisons donc les titres du niveau 1. Je les trouve plus difficiles que ceux de la collection Sami et Julie dont je vous ai parlé il y a peu.

Pour compléter la collection, on trouve aussi des titres spécifiques en mathématiques et en anglais qui s’appuient sur le programme de CP. On y retrouve les personnages bien connus des livres, les exercices sont simples et ludiques. 

Nouveauté de cette année : la création d’un blog internet (www.jesuisencp.fr) dans lequel on retrouve des actualités autour des livres (bonus, vidéos, interviews des auteurs), des astuces de lecture pour accompagner son enfant dans ses apprentissages, des rubriques consacrées aux parents et aux enseignants et quelques goodies à télécharger (jeux, activités…). Bref, un blog très pédagogique dans lequel on retrouve tout l’univers et les personnages des livres.

**************

Je suis en CP – Magdalena (textes) et Emmanuel Ristord – éditions Flammarion – collection Castor Poche 1ères lectures

[AMAZONPRODUCTS asin= »2081247984″]

Les maths du CP – éditions Flammarion – collection Castor Poche 1ères lectures

[AMAZONPRODUCTS asin= »2081373211″]

L’anglais du CP– éditions Flammarion – collection Castor Poche 1ères lectures

[AMAZONPRODUCTS asin= »2081396580″]

Citrouille graphique

Comme chaque année, en octobre, on commence nos petites activités et bricolages sur le thème de l’automne et d’Halloween. 

Récemment, j’ai proposé à ma louloute de réaliser des citrouilles graphiques et cette activité simple et rapide à mettre en place lui a beaucoup plu. J’ai d’abord imprimé des dessins de grandes citrouilles sur internet (mais on peut facilement aussi les dessiner soi-même). J’en ai imprimée deux, l’une que Carla a décoré toute seule et l’autre que nous avons faite ensemble, à quatre mains.

On a sorti feutres et crayons pour donner un peu de couleurs et de jolies formes à nos citrouilles. Des ronds, des traits, des formes géométriques, à la règle ou à main levée…on a rempli chaque bande à l’aide de graphismes différents. Il suffit de laisser parler sa créativité et d’en profiter pour exercer un peu son sens graphique.

Une fois nos citrouilles décorées, Carla les a découpées puis collées sur des grandes feuilles aux couleurs halloweenesques. Pour parfaire leur look, il ne reste plus qu’à ajouter des toiles d’araignées et quelques découpes faites à l’aide de ciseaux à bouts crantés. Et voilà, nos citrouilles graphiques pour Halloween sont prêtes!

« J’apprends à lire avec Sami et Julie » – éditions Hachette éducation

Nous sommes en plein apprentissage de la lecture avec ma louloute en ce début d’année de CP. Comme tous les enfants de son âge qui apprennent à lire, elle est avide de lire tout et tout le temps. Pour l’instant, elle en est encore au stade du déchiffrage syllabique mais je trouve déjà que sa lecture devient plus fluide de semaine en semaine. Que de progrès en si peu de temps!

Pour l’accompagner dans ses apprentissages et dans sa soif de lecture, nous avons notre petite collection chouchou du moment : les livres de la série Sami et Julie (publiés chez Hachette éducation). 

Ce sont des livres spécialement conçus et adaptés pour les lecteurs débutants. Les histoires et les phrases sont courtes, bien aérées sur la page et écrites en gros caractères. Il existe 3 niveaux de difficultés progressives : le niveau 1 qui correspond au début de CP, le niveau 2 au milieu de CP et le niveau 3 à la fin de CP. Pour l’instant, avec Carla, nous lisons les titres du niveau 1 et ils correspondent parfaitement à son niveau de lecture. Elle parvient à les lire en autonomie et c’est très motivant pour elle car elle tourne les pages sans être confrontée à de grosses difficultés et ça l’incite à poursuivre. 

Les livres de la collection Sami et Julie sont conformes à une méthode d’apprentissage syllabique. Le texte indique par une police grisée les lettres qui ne se prononcent pas ainsi que les liaisons et ce sont de bonnes aides visuelles pour les enfants. Les illustrations sont gaies et colorées et les histoires s’inspirent du vécu des enfants.

Avant le début de l’histoire, on trouve quelques petites exercices pour préparer la lecture (sur les sons, les syllabes…) et à la fin, des questions sur le texte permettent de s’assurer de la bonne compréhension de ce qui a été lu, conformément aux programmes de CP.

Au fil des titres, Carla s’est déjà attachée aux personnages de l’histoire et c’est avec plaisir qu’elle les retrouve de livres en livres. D’ailleurs, il va falloir que j’anticipe un peu mieux parce qu’elle les dévore en ce moment et qu’elle en redemande aussitôt. Heureusement ils sont à tout petits prix (2,95 euros)!  Elle a déjà terminé 5 titres du niveau 1 alors je pense qu’on ne va pas tarder à passer au niveau 2.

Bref, c’est sans nul doute notre collection favorite de premières lectures! Je trouve qu’elle est parfaitement adaptée à l’année de CP et très évolutive pour accompagner les progrès de son enfant. Elle contribue aussi à donner aux apprentis lecteurs le plus important : l’envie et le plaisir de lire!

Et pour accompagner nos lectures, on utilise toujours nos pointeurs féeriques.

**************

J’apprens à lire avec Sami et Julie – éditions Hachette éducation

[AMAZONPRODUCTS asin= »2019103796″]