Tag

Dès 7 ans

Browsing

Recréer des fleurs

Et si on recréait des fleurs à partir de fleurs? Ou comment s’inspirer de la nature pour créer et imaginer!

Matériel utilisé :

  • des feuilles de papier blanches cartonnées
  • des fleurs 
  • de la colle transparente, du joli scotch

C’est une activité comme on les aime, qui laisse la part belle à l’imagination et à la contemplation, sans marche à suivre si ce n’est celle de son inspiration du moment. Pour commencer, Carla a séparé les différentes parties des fleurs ; ce moment est aussi l’occasion d’observer et de nommer et d’identifier les éléments qui composent la fleur. Puis vient la partie créative : on commence par fixer une tige sur la feuille à l’aide de scotch, on rajoute quelques feuilles, on agrémente de pétales, on mêle les couleurs et les formes comme on en a envie et on crée des fleurs imaginaires.

Louloute a beaucoup aimé imaginer et recréer de nouvelles fleurs fantaisistes. Les possibilités sont immenses, on peut inventer de jolies fleurs hybrides, s’inspirer de la nature pour imaginer une rose-coquelicot (ou l’inverse), des fleurs multicolores… Cette activité est parfaite pour prolonger la vie d’un bouquet un peu fané. Au fil des jours, on a aussi pu observer nos tableaux-fleurs changer, se modifier : les fleurs ont séché, donnant un nouvel aspect à nos créations. 

 

Des glaçons-craies de peinture

Le printemps nous boude cette année et pourtant nous n’avons qu’une envie : jouer dehors, profiter du soleil et créer en extérieur. Alors dès le plus petit rayon de soleil, on rapatrie nos activités en plein air. C’est ainsi que nous avons du patienter plusieurs jours et la fin de la pluie pour enfin utiliser nos glaçons-craies de peinture qui attendaient patiemment dans le congélateur de pouvoir être manipulés. Et ce fut un très chouette moment ensoleillé! 

Matériel utilisé :

  • de la peinture liquide à l’eau
  • de la Maïzena 
  • un bac à glaçons
  • de l’eau

Pour préparer ces glaçons de peinture effet craie, c’est très simple : dans un bol, on mélange de l’eau et de la Maïzena à peu près à quantité égale jusqu’à dissolution complète de la fécule de maïs. On colore ensuite le mélange à l’aide de peinture puis on verse dans des moules à glaçons. On renouvelle l’opération pour chaque nouvelle couleur.

Avec louloute, nous n’avons pas mesuré les quantités d’eau et de Maïzena, on a fait ça à l’oeil, mais pas de panique, cette préparation est inratable : si le mélange est trop liquide, il suffit de rajouter de la fécule, si trop solide, on rajoute de l’eau. La texture parfaite doit être mi-liquide, mi-solide. L’étape de la préparation de l’activité est déjà très sympa en soi, louloute avait un peu l’impression de fabriquer une potion magique. 

Une fois les bacs à glaçons remplis, on entrepose au congélateur pendant une nuit avant de pouvoir les démouler pour créer et patouiller.

On peut utiliser ces glaçons à la manière de craies de trottoir, pour dessiner et laisser des empreintes sur le sol. On peut aussi s’en servir pour peindre sur de grandes feuilles et on obtient une texture assez proche de la craie après séchage. Mais ça marche également pour se peinturlurer les pieds ou les petites mains. La sensation glacée au toucher est amusante et la texture toute douce.

Chez nous, les glaçons-craies ont également servi  à préparer une soupe pour les licornes, effet arc-en-ciel garanti! Louloute a observé longtemps les couleurs fondre et se mélanger. En fin d’activité, les traces de peinture au sol s’enlèvent très facilement à l’aide d’un jet d’eau. 

« Vos enfants sont créatifs » – Isabella Dell’Aquila et Hubert Jaoui {Editions Eyrolles}

Un ouvrage qui parle de créativité chez les enfants, forcément ça m’attire! J’ai pas mal de livres de ce genre dans ma bibliothèque, j’y pioche souvent des idées d’activités mais je suis toujours en quête de nouvelles idées ou projets créatifs à réaliser avec ma louloute. 

Voici un petit guide qui propose 50 activités pour libérer et développer les talents des enfants (le sous-titre est prometteur). En effet, on y trouve 50 idées ludiques, classées en 4 catégories : développer le potentiel créatif de son enfant / favoriser la confiance en soi et les relations constructives / renforcer les logiques créatives / trouver des idées et résoudre un problème. Ici la créativité est envisagée comme source et aide à la structuration du savoir et à la confiance en soi et les activités proposées visent à faire jaillir le potentiel de chaque enfant. 

Les activités proposées par ce guide ne sont pas de grands projets créatifs, simplement des petits moments du quotidien à partager avec son enfant, pour un temps de reconnexion. 

Chaque activité est expliquée dans une fiche précise et détaillée. Pas de matériel particulier à avoir pour les réaliser, rien que des choses très basiques, ce qui est bien pratique. Les activités proposées sont conçues pour des enfants à partir de 6 ans, bien qu’elles puissent être adaptées à d’autres âges, en les simplifiant ou en les complexifiant. 

**************

Vos enfants sont créatifs – Isabella Dell’Aquila et Hubert Jaoui – éditions Eyrolles collection Apprendre autrement

[AMAZONPRODUCTS asin= »2212569513″]

Expériences autour de l’eau

En grandissant, ma louloute délaisse parfois certaines activités au profit d’autres. Mais il y a un élément avec lequel elle aime toujours autant jouer et patouiller, c’est l’eau. Il y a quelque temps, je lui avais préparé une grande table d’exploration autour de l’eau et ça avait été un immense succès. Plus récemment, j’ai eu envie de lui proposer deux petites activités de manipulation et d’observation avec de l’eau et là encore elle a beaucoup aimé.

Gouttelettes d’eau

Pour cette première expérience, on a besoin d’eau colorée à l’aide de colorant alimentaire, de papier sulfurisé et de pipettes.

C’est une activité de précision, qui développe la motricité fine, et d’observation. On dépose de l’eau à l’aide de la pipette sur la feuille de papier cuisson et c’est magique, les gouttes ne s’étalent pas, elles glissent au contraire et se déposent avec délicatesse sur la feuille. Les gouttelettes d’eau ressemblent à des perles d’eau. On peut créer un véritable tableau coloré, presque à la manière du pointillisme, en déposant des gouttes plus ou moins grosses, en formant des motifs. C’est amusant et joli à la fois! On peut s’amuser à les faire glisser, à essayer de les écraser avec son doigt, à les souffler. 

Potion magique

Créer une potion magique à l’aide d’eau et d’huile, c’est possible et c’est vraiment trop beau! Pour cela, rien de plus simple : on remplit d’huile un contenant et on y laisse tomer, toujours à l’aide des pipettes, des gouttes d’eau colorée. On assiste à un processus chimique bien connu : l’eau et l’huile ne se mélangent pas. On observe et on a presque l’impression que ça bouillonne au fond du bocal! C’est l’occasion de décrire ce que l’on voit et d’expliquer le processus scientifique observé. On n’oublie pas de se prêter à imaginer que l’on est une mini-sorcière ou une jolie fée en train de créer une véritable potion aux pouvoirs magiques…

« La petite encyclopédie du merveilleux » – Edouard Brasey – éditions Le Pré aux Clercs

Ce livre est un des trésors de notre bibliothèque et c’est avec beaucoup de plaisir que je vous en parle aujourd’hui. Il ne s’agit pas du tout d’un ouvrage de littérature jeunesse, mais c’est un coup de coeur partagé pour louloute et moi.

Avec cette encyclopédie (qui n’a de petite que le nom tant son contenu est riche), Edouard Brasey, spécialiste du monde du merveilleux et de la féerie, nous entraîne à la découverte des créatures surnaturelles qui peuplent l’imaginaire et la littérature. 

Des peuples de la lumière aux peuples de l’ombre en passant par les créatures du bestiaire fantastique, c’est un travail de recherche et de collecte impressionnant de précision et de détails. L’auteur a collecté rien de moins que tout le savoir du monde sur les créatures merveilleuses et monstrueuses, leurs origines et leur histoire. Chaque article est une mine d’informations passionnantes qui rassemblent à la fois des sources issues de la mythologie, des légendes, du folklore, mais aussi de la littérature ou du cinéma. C’est tout un patrimoine imaginaire qui est transmis ici, celui présent dans bon nombre d’oeuvres de fantasy, contes ou films pour enfants encore aujourd’hui, mais qui existe et relie les hommes depuis toujours. 

L’ouvrage est magnifiquement illustré : des gravures anciennes, des tableaux, des dessins mais aussi des créations originales. C’est un remarquable travail d’édition. Chaque article est décoré de lettrines, les chapitres sont ornés d’enluminures. Bref, on a l’impression d’ouvrir et de feuilleter un grimoire magique et tous ces détails iconographiques plaisent beaucoup à ma louloute. 

Carla me demande souvent de lui lire des articles à propos des créatures qui peuplent son imaginaire d’enfant : les fées, les licornes, les sirènes, les elfes, les sorcières… La fin de l’ouvrage contient tout une partie sur les peuples de l’ombre, de la mort et de l’enfer qui en revanche reste réservée à un public adulte avec des illustrations parfois effrayantes. 

Au-delà de tous ces aspects qui font de cette encyclopédie un très beau livre, elle entrouvre le temps d’une lecture la possibilité de croire à nouveau, à la manière d’un enfant, à ces créatures fantastiques, à l’imaginaire et au rêve qui leur est associés et qui parlent au coeur de l’âme humaine depuis toujours. Chacun de ces êtres surnaturels est un symbole, un archétype de l’homme qui renferme nos désirs et nos craintes les plus enfouis, chacun questionne les énigmes et les mystères de notre monde.

« Rien n’existe qui n’ait au préalable été rêvé. » Ismaël Mérindol, Traité de Faërie

**************

La petite encyclopédie du merveilleux – Edouard Brasey– éditions Le Pré aux Clercs 

[AMAZONPRODUCTS asin= »2842285735″]

Quitoque : livraison de panier repas à cuisiner

A la maison, chaque semaine, j’élabore des menus à l’avance pour chaque repas. Ça me facilite grandement l’organisation et la préparation des plats au quotidien : pas besoin de me demander chaque soir « qu’est-ce qu’on mange? », je sais à l’avance ce que je vais préparer et ça me fait gagner beaucoup de temps. Idem pour la corvée des courses : j’achète ce dont j’ai besoin pour préparer mes menus et ça favorise les économies. 

Sauf que souvent, je manque d’idées au moment de la conception des menus de la semaine : comment varier tout en restant équilibré? comment découvrir de nouvelles saveurs et cuisiner de bons petits plats pour ma famille sans passer un temps fou en cuisine? 

Et puis j’ai découvert Quitoque et forcément, j’ai eu envie de tester! 

Le concept Quitoque, qu’est-ce que c’est?

C’est une service de livraison de paniers repas prêts à cuisiner. Il existe plusieurs formules qui s’adaptent aux différents types de familles (de 2 à 5 personnes) ; selon la formule choisie, les paniers contiennent de 2 à 5 repas par semaine. Dans chaque box, on trouve tous les ingrédients nécessaires pour réaliser les recettes proposées (légumes, viande, poisson, produits d’épicerie, produits laitiers…) ainsi que des fiches recettes. 

Le contenu des paniers est entièrement personnalisable, il est par exemple possible de choisir un panier entièrement végétarien, d’indiquer ses préférences et même de choisir les repas que l’on souhaite recevoir parmi une liste de 14 recettes différentes chaque semaine.

Les paniers sont livrés partout en France métropolitaine, directement au domicile ou sur le lieu du travail. Pour respecter la chaîne du froid indispensable pour ce genre de produits, on choisit lors de la commande un jour et un créneau horaire de livraison. 

Quitoque fonctionne selon un système d’abonnement : après inscription, vous recevez 1 panier par semaine à cuisiner. Mais on peut d’un clic résilier ou mettre en pause les livraisons à tout moment (il suffit d’anticiper quelques jours en avance). 

Notre avis

Première impression à la réception du colis : il est lourd et bien garni! Les produits qui le composent sont ultra frais, souvent issus de l’agriculture biologique ou locale, les légumes sont de saison. La provenance des produits, leur label, les dates de péremption sont tous bien indiqués et c’est un gage de transparence, de qualité et de fraîcheur des produits. 

J’ai apprécié le fait de pouvoir personnaliser mon panier en sélectionnant les recettes que je souhaitais recevoir ; cela permet vraiment de s’adapter aux goûts de sa famille et d’éviter les plats qui nous plairaient moins. J’ai choisi un panier pour 3 personnes qui contenait 4 recettes : 2 à base de produits de la mer et 2 à base de viande. Les recettes proposées sont équilibrées, gourmandes et variées. Les fiches fournies pour la réalisation des pas sont claires et faciles à suivre. Clairement, les recettes sont conçues pour être réalisables quel que soit son niveau en cuisine et ne nécessitent jamais plus de 30 minutes de préparation. Les plats sont originaux mais plaisent à toute la famille, y compris aux enfants, et sont très copieux : avec un petit oiseau comme ma louloute, j’ai souvent eu des restes. J’ai la chance d’avoir une petite fille qui mange de tout et qui aime goûter à de nouvelles saveurs alors peu de risques quant aux recettes.

Wok de nouilles soba et crevettes teriyaki
Penne sauce butterchicken
Couscous de crevettes
Wok au boeuf et poivron

Seul point négatif selon moi, lorsqu’on n’habite pas sur Paris, le service de livraison n’est pas super pratique : la plage horaire sélectionnée pour mon secteur géographique est de 8h à 13h, pas franchement facile à caser dans un emploi du temps. Ceci dit, les produits sont livrés à bonne température. 

Niveau budget, les prix varient de 57 (pour un panier 2 personnes) à 109 euros (pour un panier 5 personnes). C’est un coût mais c’est un vrai service en plus, qui permet de consommer des produits frais, de qualité et souvent bio, en ayant sous la main des recettes et des ingrédients prêts-à-cuisiner, et qui se retranche bien évidemment du budget hebdomadaire des courses. 

Envie de tester?

Si vous avez envie de vous laisser tenter, n’hésitez pas à utiliser mon code de parrainage : JULE1S1 (sans limite de validité dans le temps). Il vous fera gagner 20 euros sur le prix de votre premier panier! 

**************

Pour plus d’infos ou passer commande, allez faire un tour sur le site de Quitoque

 

Des glaçons de fleurs

Le printemps, ses fleurs et ses couleurs nous inspirent en ce moment… Après avoir peint avec les fleurs du jardin, c’est une nouvelle activité fleurie que j’ai proposée à ma louloute. On avait un joli bouquet à la maison qui commençait à se faner alors, plutôt que de le jeter, nous nous en sommes servies pour une petite activité sensorielle et givrée.

Pour faire de gros glaçons, nous avons utilisé des moules à muffins dans lesquels louloute a disposé des fleurs et des pétales avant de les remplir d’eau et d’y saupoudrer quelques paillettes dorées. Un passage au congélo et le tour est joué!

Pour s’amuser avec les glaçons et en extraire leurs petits trésors, j’ai mis à sa disposition un petit marteau, de l’eau chaude et du sel, une pince et quelques autres accessoires pour briser la glace et patouiller.

D’abord bien givrés, les blocs de glace se sont mis à fondre doucement et à laisser apparaître les merveilles qu’ils renferment. C’est beau et rafraîchissant. Louloute a vite laissé tomber le marteau, la glace était trop difficile à casser, alors on a pris le temps de laisser et d’observer fondre les glaçons, on a récupéré leur eau pailletée et les pétales givrés pour les transformer en potion de fée. C’est beau vous ne trouvez pas?

 

Visite gourmande au Musée du calisson {Aix-en-Provence}

En tant qu’Aixois, il y a une gourmandise que nous nous devons d’aimer c’est le calisson, cette confiserie provençale réalisée à base de melon confit et d’amandes. Cette douceur sucrée typique de la Provence, qui fait partie notamment des 13 desserts que nous mangeons le soir de Noël, est traditionnellement fabriquée à Aix-en-Provence. Une des fabriques les plus anciennes et les plus renommées de calisson est celle du Roy René qui, en plus de ses boutiques, possède désormais une fabrique-musée tout proche du centre ville d’Aix-en-Provence, implantée au coeur d’un parc d’amandiers.

Pendant les vacances, nous nous sommes laissés tenter par cette visite ultra-gourmande. Le musée du calisson peut se visiter gratuitement tous les jours de la semaine et propose aussi plusieurs visites guidées payantes. Nous avons opté pour la visite « Secret du calisson » qui comprend une visite guidée du musée, une démonstration de fabrication de calisson et des dégustations.

La visite a duré une bonne heure et nous avons passé un très agréable moment. A l’intérieur du musée, nous avons pu découvrir tous les secrets (ou presque) de la fabrication et de l’histoire du calisson, découvrir des vieilles machines utilisées dans leur confection, écouter plusieurs anecdotes autour de l’histoire de cette friandise racontées par notre guide Margaux. On y apprend par exemple la légende selon laquelle les calissons auraient été inventés pour tenter de redonner le sourire à la très austère Reine Jeanne de Laval, sur ordre de son mari le Roi René, et qui se serait exclamée en provençal en les goûtant : « Di calin soun » (« ce sont des calins »), légende qui explique l’origine du mot « calisson ». Le parcours de visite est à la fois instructif et ludique, très adapté pour les enfants : on visionne des films, on respire les parfums du calisson à travers des diffuseurs d’odeurs, on peut même observer les calissonnières en train de confectionner et de conditionner les calissons sur les lignes de fabrication de l’usine à travers de grandes baies vitrées. 

Pour finir la visite du musée, les enfants peuvent fabriquer virtuellement leur propre fournée de calisson à l’aide d’un écran tactile qui les invite à reproduire toutes les étapes de la recette. Une fois la confection terminée, une petite trappe s’ouvre et on peut plonger sa main dedans pour prendre un petit calisson à déguster. Louloute a adoré!

Après la visite du musée, notre guide-confiseur a réalisé devant nous une démonstration de fabrication d’une plaque de grands calissons, selon la méthode artisanale. Les enfants ont pu observer chaque étape de la recette et ont surtout pu goûter à chaque ingrédient (la pâte de calisson crue, la glace royale, le pain azyme) avant de déguster la fournée de calisson chaude tout juste sortie du four : un délice!!!

Mais comme c’est une visite vraiment très très gourmande, on a aussi pu goûter aux spécialités du moment : le calisson fraise-basilic, framboise-matcha ou figue-noix. Très bons, mais rien ne vaut selon moi le calisson originel!

Forcément, une fois la visite terminée, un tour en boutique s’impose et là difficile de ne pas craquer devant tous ces délices sucrés : des calissons bien sûr, de toutes les tailles et à tous les parfums, mais aussi les autres spécialités de la maison (des nougats, des fruits confits, des pâtes d’amande…). 

Bref, une belle visite sucrée et régressive à souhait, ludique et parfaitement adaptée aux enfants. A recommander à tous les petits et grands gourmands! 

**************

Musée du calisson Le Roy René 

5380 Route d’Avignon 13089 Aix-en-Provence – 04 42 39 29 82

Visite Secret du calisson, tous les mercredis à 10h30 et 15h (sur réservation)

Tarifs : 6€ par adulte ; gratuit pour les moins de 18 ans

Peindre avec des fleurs

Envie d’une activité à la fois créative et contemplative? Commencez d’abord par flâner dans le jardin ou lors d’une promenade à la recherche de jolies fleurs. Dénichez dans vos placards plusieurs couleurs de peinture, ajoutez-y un voile de paillettes si vous voulez encore plus voir briller les yeux de vos loulous. Installez-vous confortablement en plein air munis de grandes feuilles de papier blanches et créez!

On a d’abord utilisé les fleurs un peu à la manière de tampons et on a observé les traces laissées sur la feuille, plus ou moins épaisses et marquées selon la façon d’appuyer sur le papier. Puis on a rajouté des tiges et quelques feuilles au feutre au bout de nos empreintes et voilà de nouvelles fleurs qui apparaissent. On a admiré les fleurs brillantes de peinture et on les a trouvées jolies comme ça, les pétales tout peinturlurés. Un joli moment créatif au jardin! 

Chouette graphique

En panne d’inspiration pour proposer une activité calme à vos loulous pendant les vacances? Voici une petite idée créative qui plaira autant aux enfants de maternelle qu’aux plus grands (d’après une idée trouvée sur le site Amiscol).

Nul besoin de matériel spécifique si ce n’est une feuille blanche et des feutres ou des crayons de couleurs. J’ai directement imprimé le dessin de chouette sur le site et nous avons profité d’une belle matinée ensoleillée pour nous installer toutes les deux sur la terrasse et partager ensemble cette jolie activité. Le dessin de chouette est à orner, décorer de motifs graphiques et de coloriages.

Pour plus d’inspirations, j’ai ressorti les fiches-modèles de graphisme que j’avais imprimées et plastifiées lorsque louloute était en maternelle (elles viennent de chez La maternelle de Laurène). Elles sont vraiment complètes et bien faites et nous nous en servons encore aujourd’hui comme support ou source d’idées graphiques.

Nous avons décoré chacune une chouette, on s’est un peu recopiés, on a inventé de nouveaux motifs… Au final, on aime beaucoup nos chouettes colorées. C’est une activité qui permet à tous âges d’exercer et de développer son sens et son geste graphique. Moi perso, j’adore celle de ma louloute!