Tag

dinosaures

Browsing

Fabriquer de la mousse de sable

Parmi les produits du quotidien qu’on aime beaucoup utiliser avec Carla pour patouiller, il y a la mousse à raser. Sa texture légère et mousseuse en fait un grand succès des activités sensorielles (bon le seul hic, je vous l’accorde, c’est l’odeur…).

Récemment, on a testé une nouvelle recette de pâte à patouilles : la mousse de sable. Effet surprenant garanti!

Matériel utilisé :

  • sable
  • mousse à raser
  • un bac en plastique
  • des petites mains qui n’ont pas peur de se salir

WP_20160522_15_03_42_Pro 1-P50

Déjà l’étape de préparation est fun à faire pour les enfants : dans un grand bac en plastique, mélanger du sable et de la mousse à raser (j’ai pas vraiment fait attention à la quantité, c’est à adapter en fonction de la texture) et plonger ses petites mains dedans pour mélanger. Ah joie de patouiller avec ses mains et de s’en mettre partout! C’est extra car la consistance est bizarre au début mais c’est super rigolo et agréable de malaxer cette drôle de pâte molle. On a ajusté les doses de sable et de mousse à raser jusqu’à obtenir une texture mousseuse, aérienne, non collante. C’est assez surprenant, on dirait vraiment de la mousse de sable!

WP_20160522_15_09_07_Pro 1-P50

WP_20160522_15_09_50_Pro 1-P50

WP_20160522_15_14_57_Pro 1-P50

Une fois la pâte prête, on a sorti les dinosaures pour une petite séance de fouilles archéologiques. C’est rigolo de voir les figurines s’enfoncer dans la pâte, on peut les cacher, les retrouver en farfouillant à pleines mains dans la pâte. Carla s’est improvisée petite archéologue. Munie d’un bâton et d’un pinceau, elle a déniché et extrait plusieurs spécimens préhistoriques et s’est inventée tout un tas d’histoires. Elle s’est servie du pinceau pour enlever la couche de pâte à sable sur les dinosaures avant de les nettoyer dans un seau d’eau. Elle était toute fière de chacune de ses découvertes.

WP_20160522_15_21_37_Pro 1-P50

WP_20160522_15_26_57_Pro 1-P50

WP_20160522_15_29_37_Pro 1-P50

WP_20160522_15_32_22_Pro 1-P50

WP_20160522_15_29_01_Pro 1-P50

Une chouette activité sensorielle doublée d’un jeu d’imitation comme elle les aime. En revanche, la pâte ne se conserve pas très bien : dès le lendemain elle est redevenue très sablonneuse et a vite perdu sa consistance mousseuse. C’est dommage, j’aurai bien aimé la conserver davantage pour de nouvelles parties de jeu et d’histoires.

« Eggs-en-Provence Les dinosaures de Provence » – Coloriages et jeux [Chut, les enfants lisent #9]

Connaissez-vous le surnom que les paléontologues donnent à la ville d’Aix-en-Provence? Eggs-en-Provence, à cause du très grand nombre d’oeufs de dinosaures fossilisés retrouvés dans la ville et alentours.

En effet, il y a plus de 70 millions d’années, la région d’Aix-en-Provence abritait de nombreuses espèces de dinosaures sur les rives d’un grand fleuve aujourd’hui disparu. Tout près de la montagne Sainte-Victoire se trouve l’un des plus importants gisements d’oeufs de dinosaures fossilisés.

C’est ce patrimoine inestimable de la Provence que cet album propose de nous faire découvrir à travers une série de jeux et de coloriages.

La terre des dinosaures

Depuis quelques temps, Carla s’est découvert une nouvelle passion : les dinosaures. On lit des tas de livres sur les dinosaures, on dessine des dinosaures, on joue avec des figurines de dinosaures… Elle est fascinée par ces animaux gigantesques et par leur disparition et pose beaucoup beaucoup de questions à leur sujet.

J’ai donc imaginé une petite activité sur ce thème sur le modèle des « invitations à jouer ».

Une invitation à jouer, qu’est-ce que c’est? C’est proposer à l’enfant un support (souvent de la pâte à modeler) accompagné de plusieurs objets et accessoires et laisser libre cours à l’imagination et à la créativité de l’enfant, sans directives de la part de l’adulte. J’ai découvert le principe des invitations à jouer (invitation to play) sur Pinterest notamment, si vous ne connaissez pas, allez y faire un tour, vous y découvrirez des tas et des tas de propositions, toutes plus sympas les unes que les autres. La présentation commune est toujours une assiette compartimentée au centre de laquelle on dispose un support (pâte à modeler, pâte à sel, argile…) et on réunit autour divers accessoires, outils, objets… choisis en fonction du thème que l’on souhaite présenter à l’enfant.

Pour notre première « invitation à jouer », j’ai choisi d’inviter Carla à imaginer et à créer la terre des dinosaures.

Pour cela, j’ai utilisé :

  • de la pâte à modeler blanche
  • des cailloux
  • des galets de différentes formes et couleurs
  • des bâtons de bois
  • des pommes de pin
  • de la corde
  • des petits arbres en plastique
  • des figurines de dinosaures
  • un petit rouleau pour étaler la pâte à modeler

WP_20150618_14_09_09_Pro-P50

WP_20150618_14_28_20_Pro-P50

J’ai choisir de réunir ici différents objets qui évoquent et représentent pour Carla le monde des dinosaures, donc beaucoup d’éléments naturels.

J’ai d’abord présenté l’assiette à Carla et ensuite, comme je l’ai dit plus haut, je ne lui ai donné aucune consigne sinon celle d’imaginer, d’assembler les éléments, de créer selon son inspiration. Pendant tout le temps qu’a duré l’activité, je me suis contentée de l’observer, de l’écouter me raconter les histoires qu’elle s’inventait…et je me suis régalée!

WP_20150618_16_24_31_Pro-P50

WP_20150618_16_25_04_Pro-P50

WP_20150618_16_26_47_Pro 1-P50

WP_20150618_16_26_55_Pro-P50

Elle a inventé plein de mondes différents, raconté des tas d’histoires. Elle a imaginé à quoi pouvait bien ressembler la terre des dinosaures, j’ai bien vu qu’elle s’inspirait des livres que l’on lit, des images qu’elle y voit.

WP_20150618_16_34_11_Pro-P50

WP_20150618_16_35_56_Pro-P50

WP_20150618_16_36_50_Pro-P50

Elle s’est amusée avec les empreintes des pas des dinosaures.

WP_20150618_16_42_15_Pro-P50

WP_20150618_20_16_36_Pro 1-P50

WP_20150618_20_17_35_Pro-P50

Elle a même voulu imaginer le choc de la météorite sur la terre qui a causé la fin des dinosaures, en recréant le cratère laissé par l’impact.

WP_20150618_20_19_08_Pro-P50

Bref, elle s’est éclatée et moi aussi! C’était notre première « invitation à jouer » mais ce ne sera pas la dernière, ça c’est sûr, tant je suis séduite par la liberté d’imagination que cela laisse à l’enfant. J’ai des tas d’autres idées qui me trottent dans la tête pour de prochaines propositions. J’ai trouvé passionnant de la voir inventer des mondes et des histoires. C’est une activité qui combine tout ce que j’adore la voir faire : imaginer, créer, rêver et s’amuser!