Tag

DIY

Browsing

{DIY} Craies de trottoir

Les craies de trottoir pour dessiner sur le sol, ça a toujours eu beaucoup de succès chez nous. Nous en avons toujours une petite réserve pour improviser dessins, marelles et cie. J’ai donc eu envie de proposer à Carla d’en fabriquer nous-mêmes. C’est sympa et facile à faire, on peut leur donner les formes que l’on veut et en plus c’est économique.

Inspiration Pinterest

Matériel utilisé :

  • du plâtre de Paris
  • de la peinture gouache liquide
  • de l’eau
  • des moules (type moules à muffins)
  • des bâtonnets en bois à esquimaux

Premier conseil : il ne faut surtout pas jeter du plâtre dans l’évier au moment du nettoyage des ustensiles sous peine de boucher complètement les canalisations. Alors pour éviter tout dégât, j’ai utilisé des gobelets et des ustensiles jetables. 

Pour les doses, on a fait un peu à l’oeil : dans un gobelet en plastique, on a mis un fond d’eau froide (environ 1/3 du verre) puis ajouté quelques gouttes de peinture. L’eau colorée c’est toujours un peu l’étape « potion magique » pour louloute! On a bien mélangé puis ajouté au fur et à mesure sans cesser de remuer plusieurs cuillères de plâtre. Le secret est d’y aller progressivement, en mélangeant bien entre chaque cuillère, jusqu’à obtenir une consistance semi-liquide. On a renouvelé l’opération pour chaque nouvelle couleur. Puis, il suffit de verser le mélange dans les moules et d’attendre 2-3 minutes que le mélange prenne un peu avant d’insérer un bâtonnet au centre de chaque empreinte. On a ensuite laissé sécher nos moules durant 3 heures au soleil avant de les démouler.

 Et voilà nos craies géantes faites maison sont prêtes! 

Leur forme en esquimaux est sympa à utiliser, on peut facilement faire de gros traits épais et colorer de grandes surfaces. Les couleurs sont vives et un coup d’eau ou de pluie suffit pour faire tout disparaître.

Nous nous sommes amusées à tracer les contours de nos corps puis louloute nous a faits des vêtements arc-en-ciel. J’aime beaucoup nos deux silhouettes pleines de couleurs grandeur nature 🙂 

Pour d’autres idées d’activités à faire avec des craies de trottoir, allez jeter un oeil sur cet article et amusez-vous! 

Une coupe en confettis {DIY}

Période de carnaval oblige, les confettis s’immiscent dans nos activités et donnent de la couleur à nos petites créations. Aujourd’hui, je vous propose un petit DIY simple, amusant et coloré pour fabriquer un objet entièrement en confettis…si si!

Matériel utilisé :

  • un ballon de baudruche
  • des confettis (beaucoup!)
  • du vernis-colle (ou de la colle blanche)
  • un pinceau

Avant de commencer, il faut gonfler un ballon de baudruche. Puis Carla a d’abord enduit une première fois la moitié du ballon de colle à l’aide d’un pinceau et collé des confettis partout partout. Forcément c’est rigolo parce que les confettis collent sur les petits doigts. On a laissé sécher et on a recommencé la même opération 3 fois : colle-confettis / colle-confettis / colle-confettis, en attendant bien que la colle sèche entre chaque étape. Peu à peu, la couche de confettis devient de plus en plus épaisse et compacte. Il faut veiller à recouvrir complètement la moitié du ballon.

Après la dernière couche de confettis, on a laissé sécher une nuit entière et le lendemain matin, j’ai crevé le ballon avec une aiguille devant les yeux ébahis de louloute et … tadam … ça tient par la seule magie de la colle!

C’était trop magique pour elle le fait que les confettis tiennent tout seuls pour former une coupe rigide. Bon notre coupe n’est pas très régulière mais on peut couper tout autour pour faire des bords plus droits. Et puis on s’en fiche parce qu’on peut aussi s’en servir comme chapeau, c’est en tout cas l’option retenue par louloute!

 

Couronne de coeurs

Aujourd’hui, je vous propose une petite activité toute simple, qui ne nécessite que très peu de matériel pour un résultat plein de tendresse, d’amour et de couleurs. 

Matériel utilisé :

  • de jolis papiers de couleurs
  • une agrafeuse
  • une paire de ciseaux

On commence par une bonne séance de découpage de bandes de papier, activité que louloute aime beaucoup. J’avais tracé des traits au crayon sur les feuilles de papier pour l’aider à découper des bandes régulières.

Pour réaliser les coeurs, c’est très simple : il suffit de plier en deux chaque bande de papier puis de recourber les extrémités pour obtenir une forme de coeur. On fixe à l’aide d’une agrafeuse et le tour est joué! On a fait une quinzaine de coeurs en tout. Au final, Carla a choisi de n’utiliser que les papiers décorés et tant mieux car les papiers unis de couleurs étaient cartonnés, plus rigides et donc plus difficiles à plier en forme de coeurs. Mieux vaut donc privilégier des papiers fins.

Louloute a ensuite disposé les coeurs en forme de couronne. On a attaché chaque coeur les uns aux autres en les agrafant. Carla a une petite agrafeuse qu’elle manie toute seule et moi je l’ai aidée avec la grosse agrafeuse. 

On a enfin agrafé un ruban sur le haut pour pouvoir la suspendre comme une couronne de porte. Carla a offert sa couronne à sa mamie pour la fête des grands-mères. Mais toutes les occasions (ou les non-occasions) sont bonnes pour offrir des coeurs et un peu d’amour non?

Son calendrier de l’avent 2016 {golden christmas}

Je crois que c’est bien la première fois que je suis en avance pour la confection du traditionnel calendrier de l’avent de louloute. Comme quoi, tout peut arriver! Du coup, je ne résiste pas à l’envie de vous le présenter en avant-première (mais chuuuuut, Carla ne le découvrira bien sûr que le matin du 1er décembre).

Cette année, j’ai envie d’un Noël doré alors j’ai joué à fond la carte de l’or et de la lumière et j’espère que ça plaira à ma louloute.

La plupart des accessoires utilisés pour fabriquer ce calendrier de l’avent viennent de chez My Sweet Boutique (j’adore cette boutique en ligne, je crois que je pourrais acheter à peu près tout ce qui y est proposé…).

Matériel utilisé :

  • un cintre en bois + de la peinture dorée
  • des sachets en papier de tailles différentes
  • des étiquettes en papier kraft
  • de la ficelle rouge
  • du masking tape
  • des tampons chiffres

le_monde_de_carla_calendrier_avent-2

le_monde_de_carla_calendrier_avent-1

J’ai choisi de jolis sachets en papier dorés, aux motifs et aux tailles différents pour pouvoir y rentrer des objets plus ou moins grands. Pour orner les paquets, j’ai utilisé des étiquettes en papier kraft (des coeurs, des étoiles et des ronds) que j’ai nouées sur chaque paquet à l’aide d’une mini-perforatrice et de la ficelle rouge. 

Pour indiquer les chiffres de chaque jour sur les étiquettes, j’ai simplement tamponné des chiffres et, pour finir, j’ai décoré avec du joli masking tape aux couleurs de sucre d’orge. Pour accrocher tout ça, j’ai recyclé un cintre en bois auquel j’ai donné un petit coup de glam avec de la peinture dorée et quelques étoiles brillantes. 

le_monde_de_carla_calendrier_avent-3

le_monde_de_carla_calendrier_avent-7

le_monde_de_carla_calendrier_avent-8

Et il y a quoi dans tous ces paquets? Des friandises et des chocolats bien sûr, mais aussi plein de petites surprises : des figurines, de jolies cartes à remplir et à offrir, quelques accessoires girly, des stickers, des petits kits à fabriquer (kit Décopatch, perles d’eau à faire gonfler, kit volcan).

le_monde_de_carla_calendrier_avent-4

le_monde_de_carla_calendrier_avent-5

Cette année, j’avais aussi envie que le calendrier ne soit pas simplement rempli de petits jeux qui, finalement, sont vite oubliés et mis de côté, alors Carla y trouvera aussi des petits « bons pour faire entrer chez nous l’esprit de Noël » : des activités à faire ensemble, des petits plaisirs à partager… 

le_monde_de_carla_calendrier_avent-6

Une fois les sachets remplis et refermés, je les ai accrochés au cintre en les nouant à l’aide de la ficelle, en mélangeant les chiffres et en variant les longueurs. Et voilà! De quoi patienter jusqu’à Noël avec un petit soupçon de fantaisie à découvrir chaque jour.

le_monde_de_carla_calendrier_avent-9

le_monde_de_carla_calendrier_avent-18

le_monde_de_carla_calendrier_avent-13le_monde_de_carla_calendrier_avent-12

Maintenant, il ne reste plus qu’à cacher tout ça et à patienter jusqu’au 1er décembre… (je ne sais pas qui, d’elle ou de moi, a le plus hâte ^^). 

Et vous, vous avez choisi quoi cette année comme calendrier de l’avent?

Des stylos personnalisés en pâte Fimo

Si vous nous suivez sur Instagram, vous avez peut-être vu passer une photo où je vous parlais de notre tout premier test de pâte Fimo.

La pâte Fimo qu’est-ce que c’est? C’est une pâte polymère que l’on utilise pour fabriquer des petits objets décoratifs, des bijoux, des figurines… Visuellement, ça ressemble beaucoup à de la pâte à modeler (sauf que c’est bien plus difficile à malaxer et à modeler). Une fois travaillée, la pâte Fimo doit être cuite au four pour durcir.

Cela faisait très longtemps qu’à chaque passage dans mon magasin de loisirs créatifs (autant vous dire très très très souvent!!!), je faisais une halte devant le rayon de pâtes Fimo mais sans jamais trop savoir quoi en faire. L’année dernière j’avais voulu en acheter pour réaliser avec Carla des décorations de Noël et puis l’idée s’était envolée, Noël était passé et du coup toujours pas de pâte Fimo…

Récemment c’est en farfouillant sur Pinterest que je suis tombée sur un petit tuto simple et sympa pour personnaliser des stylos à l’aide de pâte Fimo. C’était l’occasion parfaite pour nous lancer : pas de modelage de formes compliquées à faire, juste la bonne idée facile pour tester la texture de cette pâte qui me rendait si curieuse. Allez zou un nouveau détour par le magasin de loisirs créatifs (aïe…mon portefeuille!!!) et me voilà de retour à la maison avec enfin quelques petits blocs de pâtes Fimo colorées.

Matériel utilisé :

  • des stylos billes
  • de la pâte Fimo de plusieurs couleurs
  • des paillettes (en filaments)
  • du papier aluminium

wp_20160915_14_46_40_pro-p80

wp_20160915_14_47_40_pro-1-p80

wp_20160915_16_51_27_pro-2-p80

J’ai choisi des couleurs de pâtes qui, je le savais, allaient plaire à coup sûr à ma puce, dont une pâte à effets bleu pailleté. Première impression : les couleurs sont hyper vives et flashy (le bleu pailleté est magnifique!). Deuxième impression : ça tâche un peu, surtout les couleurs foncées (mieux vaut donc protéger le plan de travail).

Vient ensuite le moment de malaxer la pâte. Bon alors là, moi qui m’attendais à une sorte de pâte à modeler, j’ai trouvé que c’était hyper difficile à malaxer et à modeler. Carla et ses petits doigts ont eu beaucoup de mal et j’ai dû l’aider pour cette étape. Je pense que j’avais pas forcément le bon coup de main, quoi qu’il en soit j’ai trouvé ça vraiment pas facile, surtout pour des enfants.

L’idée pour notre réalisation était de malaxer 2 couleurs ensemble pour les mélanger et créer des marbrures.

wp_20160915_17_01_16_pro-1-p80

wp_20160915_17_06_12_pro-1-p80

Une fois la pâte malaxée tant bien que mal, Carla a recouvert chaque stylo d’une bonne couche épaisse de pâte en alternant ou en superposant les couleurs. Petit conseil si vous vous lancez, mieux vaut étaler des couches plus fines de pâte, Carla a eu la main bien lourde… Pour bien aplanir la surface, on a ensuite roulé le stylo entre les mains ou sur la table un peu à la manière d’un rouleau à pâtisserie. Si l’étape de modelage était difficile pour louloute, elle a en revanche beaucoup aimé étaler la pâte tout autour des stylos et créer des effets de couleurs.

wp_20160915_17_15_22_pro-p80

wp_20160915_17_16_34_pro-1-p80

Enfin l’étape obligatoire quand on utilise de la pâte Fimo c’est la cuisson au four. On a posé nos stylos sur une plaque du four recouverte de papier aluminium. Oh my god!!! on a failli oublier les paillettes!!! Vous imaginez le drame?? Ouf, fort heureusement on a bien vite réparé cet oubli fâcheux avant le passage au four. Un voile de paillettes sur chaque stylo et on enfourne. Je n’avais absolument aucune idée de la durée ni de la température de cuisson. Après un petit tour sur le net, j’ai donc compris que la pâte Fimo ne doit cuire ni longtemps ni à température trop chaude sous peine de dégager des vapeurs toxiques (oula…j’ai un peu pris peur là…). Donc jamais plus de 30 minutes, sans jamais dépasser les 110°C. Pour nos stylos, j’ai fait cuire pendant 15 minutes à 110°C.

wp_20160915_17_29_33_pro-1-p80

A la sortie du four, on laisse bien refroidir avant de pouvoir utiliser nos super stylos personnalisés à paillettes!! Carla était toute fière d’avoir rendu ses stylos si jolis et si colorés, ce sont ses préférés depuis. Alors ok ça ne vaut pas les magnifiques créations et figurines en pâte Fimo que je vois passer ici et là, mais ça lui plaît et c’est bien là le principal. Un premier essai concluant donc!

wp_20160915_18_04_26_pro-1-p80

wp_20160915_18_08_40_pro-1-p80

DIY : un tangram pour le bain

Si vous nous suivez, vous savez qu’avec louloute on aime bien préparer des petites choses pour rendre le rituel quotidien du bain encore plus fun et rigolo. Après le bain rempli de ballons et les crayons de bain, j’ai enfin pris le temps de préparer un nouveau petit truc qui me trottait dans la tête depuis un bon moment : un tangram de bain.

Un tangram, qu’est-ce que c’est? C’est une sorte de puzzle formé de pièces aux formes géométriques qu’on assemble entre elles pour créer de nouvelles formes. C’est un jeu classique, très utilisé dans les crèches et les écoles maternelles. Pour que ce tangram puisse être utilisé dans le bain, j’ai simplement utilisé des carrés d’éponges. Vous allez voir, c’est simplissime et très amusant!

Matériel utilisé : 

  • des éponges plates de couleurs
  • une paire de ciseaux

WP_20160421_13_50_02_Pro 1-P50

J’ai découpé des formes géométriques de différentes tailles (petites – moyennes – grandes) dans les éponges : des triangles, des carrés, des rectangles et des ronds. Bon je crois que j’ai vu un peu large niveau quantité…je me suis retrouvée avec un nombre incalculable de petites formes, je ne pensais vraiment pas en avoir autant au final! En même temps, l’avantage c’est qu’elle a du choix, je pense qu’on peut recouvrir la salle de bain entière avec ^^. Décidément, je n’ai vraiment pas le sens des proportions!!!

WP_20160421_15_02_09_Pro 1-P50

WP_20160421_18_00_01_Pro-P50

J’ai profité qu’elle soit à l’école pour préparer le jeu, je voulais qu’elle ait la surprise au moment du bain. Une fois les éponges découpées, je les ai disposées sur le rebord de la baignoire et louloute était plutôt très intriguée lorsqu’elle a découvert ces petites formes colorées. Elle n’a pas compris tout de suite ce que c’était et à quoi ça allait servir, elle m’a regardé avec cet air qu’elle prend lorsqu’elle veut me dire « oh maman qu’est-ce que tu m’as fait encore??? » 🙂 . Je lui ai fait toucher les éponges pour qu’elle se rende compte de la texture et puis je lui ai montré que ces petites et grandes formes pouvaient coller sur les rebords de la baignoire si on les mouillait un peu. Elle a essayé à son tour, je la sentais un peu sceptique au début puis toute contente lorsqu’elle a vu que ça fonctionnait. Je lui ai ensuite expliqué qu’elle pouvait assembler ces formes comme elle voulait pour créer de nouvelles formes, pour dessiner ce qu’elle imaginait. Elle n’a pas hésite plus longtemps et s’est mise à dessiner un tas de trucs : des drôles de bonhommes, des maisons, des fleurs…

WP_20160421_18_07_51_Pro-P50

WP_20160421_18_09_45_Pro-P50

WP_20160421_18_12_30_Pro-P50

WP_20160421_18_15_07_Pro-P50

WP_20160421_18_21_48_Pro-P50

WP_20160421_18_41_39_Pro-P50

Elle a passé un très long moment passé dans le bain à assembler et créer des formes, je peux dire que l’activité a été une vraie réussite et nous avons souvent renouvelé l’expérience depuis, toujours avec autant de plaisir. A la fin de chaque bain, je laisse sécher les éponges et je les stocke dans une boîte jusqu’au prochain. Ce petit jeu est aussi une façon ludique d’aborder ou de revoir les formes géométriques avec son enfant.

Vous vous en doutez, comme d’habitude, dans ces moments-là le plus difficile reste de la sortir du bain… 🙂

DIY : sa boîte à bijoux {ou comment recycler une boîte à oeufs}

Un petit bricolage girly ça vous dit? Alors stop! Ne jetez pas à la poubelle cette boîte à oeufs vide, je vous explique comment la transformer en boîtes à petits trésors!

Matériel utilisé :

  • 1 boîte à oeufs
  • de la peinture (elle a choisi du rose forcément 😉 )
  • du joli papier fantaisie type Décopatch
  • de la ficelle
  • des mini-pinces
  • de jolis stickers
  • des petites caissettes en papier
  • de la colle, une règle, une paire de ciseaux, un pinceau

WP_20160403_10_07_04_Pro-P50

Sur cette photo, il n’y a qu’une partie du matériel utilisé, le reste est venu se rajouter au fil de l’activité au gré des inspirations de louloute.

Pour commencer, Carla a peint entièrement la boîte à oeufs, à l’extérieur puis à l’intérieur en laissant bien sécher entre chaque étape (raaaah c’était long d’attendre…). C’est ainsi que la boîte est devenue rose comme un bonbon! Et forcément elle s’est alors demandée pourquoi toutes les boîtes à oeufs n’étaient pas roses? Ben oui c’est vrai ça, pourquoi? C’est tellement plus joli…

WP_20160403_10_13_33_Pro-P50

WP_20160405_18_20_21_Pro 1-P50

Une fois la peinture sèche, j’ai découpé une bande de papier fantaisie et on l’a collée sur le couvercle de la boîte (bon c’est pas parfait, je me suis un peu ratée sur les mesures…^^). On a décoré l’intérieur du couvercle d’une autre bande de papier sur laquelle on a collé une ficelle à l’aide de stickers brillants. Pratique pour y accrocher des mini-pinces, des petites barrettes, y suspendre éventuellement une photo ou un dessin miniature.

WP_20160405_19_00_04_Pro-P50

WP_20160405_19_08_23_Pro-P50

Carla a décoré le dessus de la boîte avec de chouettes stickers. En fait, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination et à vos envies pour décorer la boîte au gré de vos trouvailles. C’est un peu ce que l’on a fait : j’avais proposé quelques accessoires à Carla, elle en a utilisé certains, d’autres pas (j’avais imaginé un ruban, elle n’en a pas voulu, exit donc le ruban). Elle a fouillé dans nos petites boîtes créatives à la recherche de petits objets déco à rajouter sur sa boîte. On peut donc personnaliser ça comme on veut, avec ce que l’on a dans les tiroirs.

WP_20160406_09_10_07_Pro-P50

WP_20160405_19_12_30_Pro 1-P50

Notre petit coffret est bientôt prêt! Il ne reste plus qu’à le remplir pour y ranger ses petits bijoux ou autres trésors. Oui c’est bien une fille, elle a tout de suite choisi d’y mettre ses bijoux! On a mis 2 petites caissettes en papier et Carla a garni sa boîte de toutes les petites choses brillantes et fantaisies qu’elle aime : colliers, bracelets, bagues, barrettes…

WP_20160406_09_47_56_Pro-P50

WP_20160406_09_48_46_Pro-P50

Louloute est trop fière de sa boîte à bijoux! C’est une chouette façon de recycler un vieux contenant, de montrer à son enfant comment on peut transformer un emballage et lui donner une seconde vie au lieu de le jeter. D’ailleurs, depuis, chaque fois qu’elle voit une boîte à oeufs, elle imagine en quoi elle pourrait la changer, elle a déjà plein d’idées : boîte à stickers, boîte à bisous, boîte à pansements, boîte à billes… Vous l’aurez compris, j’ai plutôt intérêt à acheter tout plein de nouvelles boîtes à oeufs… ^^

WP_20160406_11_04_34_Pro-P50

WP_20160406_11_04_52_Pro-P50

Nos pinceaux naturels

L’automne est là! C’est une saison que j’aime particulièrement : la nature toute entière change de couleurs et nous offre une multitude de petits trésors. C’est le moment des grandes ballades à la recherche de feuilles, de glands, de marrons, de pommes de pin… C’est justement au cours d’une de nos récentes promenades que nous avons ramassé avec louloute tout un tas de petits trésors d’automne. Avec les branches de pin et les petits morceaux de bois mis de côté, j’ai eu envie de proposer à ma petite puce de fabriquer des pinceaux un peu particuliers.

Il y a  quelque temps, j’étais tombée sur cette idée sur Pinterest et elle était juste parfaite à réaliser avec notre petit butin de ballade.

DIY : sa petite boîte aux lettres rien que pour elle

Dans mon précédent article, je vous parlais de la passion de Carla pour les lettres : en écrire, en recevoir…elle adore ça! Elle aime beaucoup vérifier par elle-même dans notre boîte aux lettres si le facteur est passé et récupérer le courrier. J’ai donc eu envie de lui fabriquer sa propre petite boîte aux lettres, à partir de matériel de récup et de petites bricoles que nous avions déjà à la maison. L’occasion aussi de lui montrer comment, au lieu de jeter des objets, il est possible de les transformer en autre chose.

J’ai tout de suite pensé à réutiliser une des boîtes-coffrets en carton de la box Handy&Cie (si vous ne connaissez pas cette box créative, allez jeter un oeil sur cet article). J’ai toujours du mal à me séparer de ces petites boites en carton parce qu’elles sont vraiment jolies et je me dis toujours qu’elles pourraient me servir à quelque chose. Voilà enfin l’idée toute trouvée!

Circuit de train home made

L’autre jour, alors que Carla passait l’après-midi chez une copine, je lui ai préparé une petite surprise à découvrir à son retour : un circuit de train confectionné par mes petites mains. Je savais qu’elle allait adorer alors je n’ai pas hésité une seconde à me lancer dans cette réalisation.

J’avais récemment épinglé sur Pinterest ce parcours et surtout celui-là dont je me suis très largement inspirée pour réaliser le nôtre.

Allez, vous nous suivez? On vous emmène en ballade avec notre petit train!

Pour réaliser ce circuit, j’ai utilisé :

  • une grande feuille de papier (j’ai utilisé un grand rouleau de papier acheté chez Ikéa mais sinon vous pouvez aussi coller plusieurs feuilles entre elles)
  • de la peinture de différentes couleurs
  • des petits trains

J’ai utilisé les applicateurs de gouache Spoty de Lefranc et Bourgeois, parfaits pour créer très facilement de larges lignes de peinture grâce à leurs embouts en mousse.

WP_20150813_15_58_59_Pro-P50

J’ai choisi de faire 4 parcours différents, chacun représenté par une couleur. J’ai tracé une première ligne sinueuse entre 2 points rouges, le premier point désignant le départ et le dernier l’arrivée.

WP_20150813_15_58_23_Pro 1-P50

Puis j’ai fait de même avec les 3 autres couleurs, avec des courbes, des zig-zag, des boucles… J’ai laissé la peinture sécher entre chaque nouveau chemin afin d’éviter que les couleurs bavent et se mélangent.

Et voilà notre circuit (labyrinthe?) de train, bien coloré comme j’aime!

WP_20150813_16_51_45_Pro-P50

WP_20150813_16_46_09_Pro-P50

Carla était super heureuse en le découvrant! Elle a d’abord joué librement, découvrant le parcours, empruntant un chemin puis un autre; nous avons fait la course et celle qui terminait le plus rapidement le parcours du départ à l’arrivée avait gagné… Pour maintenir la feuille bien en place par terre et éviter qu’elle ne se soulève, je l’ai scotchée au sol à l’aide de masking tape.

WP_20150813_16_50_09_Pro-P50

Puis , je lui ai proposé un petit jeu. Pour cela, j’avais préparé un dé de couleurs : j’ai utilisé un dé tout simple et j’ai collé sur chaque face des gommettes correspondantes aux couleurs du parcours.

WP_20150813_16_49_05_Pro-P50

La règle du jeu est très simple : les joueurs se mettent sur la ligne de départ et chacun lance le dé à tour de rôle. Le parcours commence avec la couleur annoncée par le dé. Lorsque le premier joueur arrive à un croisement, il s’arrête. C’est au tour du joueur suivant de lancer le dé et d’avancer. A chaque croisement, le joueur relance le dé et emprunte le rail de couleur annoncé par le dé. Si un joueur ne peut pas avancer car la couleur du dé ne correspond à aucun chemin du croisement, il passe son tour (possibilité aussi de faire marche arrière pour rejoindre la bonne couleur). Le premier joueur à atteindre le point d’arrivée à l’autre bout du parcours a gagné la partie.

(La règle du jeu originale vient de ce blog).

Vous êtes prêts? Partez!

WP_20150813_16_48_35_Pro-P50

WP_20150814_10_24_20_Pro-P50

Carla a très vite compris la règle du jeu et je ne saurais vous dire combien de parties nous avons faites tellement elle a adoré!

WP_20150814_10_14_03_Pro-P50

WP_20150814_10_19_48_Pro-P50 WP_20150814_10_22_31_Pro-P50

WP_20150814_10_29_26_Pro-P50

Ce jeu-parcours est bien sûr réutilisable, il suffit de le rouler (sauf si vous avez envie d’un petit tapis décoratif chez vous!!!) et hop on le déplie à chaque nouvelle partie!

Ah je l’entends déjà : « maman, on rejoue? » 🙂