Tag

DIY

Browsing

Fabriquer du plastique…avec du lait et du vinaigre! {Petite expérience scientifique}

Lorsque j’ai proposé cette activité à louloute, elle m’a regardée avec de grands yeux qui semblaient dire : « non mais maman c’est quoi cette idée encore???!!!! ». Et pourtant c’est possible et ça l’a bien bluffée!!!

Pour réaliser cette petite expérience, il vous faudra :

  • un grand verre de lait
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc
  • de la gaze ou un filtre à café
  • un bocal
  • un élastique
  • du sopalin
  • des petits emporte-pièces

L’expérience est très facile à réaliser et vraiment amusante pour les enfants. Pour commencer, on remplit un grand verre de lait et on le fait chauffer au micro-ondes (le lait doit être chaud mais pas bouillant). Cette étape se fait sous la surveillance d’un adulte car le verre est très chaud à la sortie du micro-ondes. On ajoute ensuite une cuillère à soupe de vinaigre blanc dans le lait chaud et on mélange doucement avec une grande cuillère. On observe alors que le lait caille sous l’effet du vinaigre. 

On recouvre ensuite un petit bocal avec une gaze ou un filtre à café que l’on fixe à l’aide d’un élastique. On fait couler le lait (attention de ne pas se brûler les doigts : mieux vaut attendre que le lait refroidisse un peu ou alors enrouler le verre dans un torchon avant de la saisir). On remarque que le liquide coule à travers la gaze mais que les grumeaux restent en surface. On s’aide du dos d’une cuillère pour bien extraire tout le liquide. A ce stade, on a un peu l’impression de fabriquer du fromage ou du lait caillé! 

Une fois tout le liquide extrait dans le bocal, on récupère la pâte obtenue à la surface du filtre et on la presse bien entre ses mains pour extraire le maximum de jus. Carla a adoré malaxer cette pâte à la drôle de consistance. Pour finir, on la sèche bien à l’aide d’un morceau de sopalin, on la tasse dans des petits emporte-pièces avant de la démouler et de la laisser sécher quelques heures au soleil. Une fois la pâte durcie, on peut même la peindre pour en faire de petites décorations. On peut aussi la façonner pour en faire de petits bijoux avant qu’elle ne refroidisse et durcisse. 

Cette petite expérience est l’occasion de comprendre et de manipuler un processus chimique : le sucre, l’eau, le gras et les protéines naturellement contenus dans le lait sont d’ordinaire mélangés ensemble pour former une seule matière ; lorsque l’on y ajoute du vinaigre, tous ces éléments se séparent et les protéines vont se détacher et former ces grumeaux qui apparaissent alors à la surface du liquide et que l’on peut désormais extraire pour fabriquer une pâte qui ressemble à du plastique. C’est une petite expérience amusante qui permet de découvrir comment fabriquer naturellement une matière plastique et de comprendre un phénomène scientifique par la manipulation.

Peinture à la craie

A la maison, nous faisons beaucoup de peinture et nous aimons beaucoup en fabriquer de nouvelles, des peintures-maison à l’aide de différentes matières ou pigments. Dernière en date, nous avons préparé de la peinture à la craie pour dessiner sur le sol extérieur et le résultat était vraiment sympa.

Matériel utilisé :

  • des craies de couleur
  • de l’eau
  • un pilon
  • des petits récipients
  • des pinceaux

La recette est très simple à réaliser : on réduit des craies en poudre à l’aide du pilon et on ajoute un peu d’eau tout en mélangeant jusqu’à obtention d’un texture proche de la peinture liquide. L’étape amusante c’est de broyer les craies, on obtient de jolies poudres colorées que l’on peut utiliser aussi pour préparer des potions de fées, pour décorer des bocaux ou autres patouillages.

Nous nous sommes ensuite installées devant la maison et on a utilisé nos mixtures à la manière de peinture de trottoir. Les couleurs sont éclatantes et l’application au pinceau est très facile. Après séchage, un coup de jet d’eau et la peinture part sans problème. C’est l’activité parfaite des jours ensoleillés, louloute m’a d’ailleurs déjà demandé d’en refaire, pour peindre et dessiner dehors au soleil. 

Hôtel à insectes à construire – Avenue Mandarine

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler un peu d’une marque de loisirs créatifs et de jeux éducatifs que j’aime particulièrement : Avenue Mandarine. C’est une marque française qui imagine et propose toute une gamme d’activités destinée à toute la famille, avec cette volonté de créer des moments de complicité et de partage entre parents et enfants. Les produits proposés sont très variés, à la fois ludiques et éducatifs. Parmi eux, nos préférés sont les puzzles, les poupées à peindre, les coffrets créatifs et leur gamme absolument parfaite de paillettes. Mais on trouve aussi des pochoirs, une magnifique collection de jolis papiers, des tampons adorables, et toute une kyrielle de produits de mercerie… Bref, vous l’avez compris, le plus difficile reste de choisir!

Récemment, nous avons eu la chance de recevoir une belle boîte renfermant un hôtel à insectes à construire. Génial, ça faisait un moment que nous avions envie d’en réaliser un.

Ce coffret est un kit prêt-à-construire : il comprend les pièces en bois à assembler ainsi qu’un pinceau, un tube de colle, des mini-pots de peinture et un livret de montage. Le tout est présenté dans une jolie boîte réutilisable. Les pièces en bois sont de qualité et la construction est assez facile avec l’aide d’un adulte. Carla a monté le sien avec son papa.

Une fois l’hôtel à insectes construit, louloute était très heureuse de pouvoir le suspendre à un arbre. Nous avons rajouté des petites feuilles, des pommes de pin, des glands et quelques écorces pour faire un nid tout douillet pour les petites bêtes de notre jardin. Ne reste plus maintenant qu’à patienter pour observer si de petits habitants viennent y loger.

Dans la même gamme, on craque avec louloute pour la maison de fées à construire

**************

Hôtel à insectes à construire – Avenue Mandarine – de 6 à 10 ans 

Avenue Mandarine – Boîte Créative Maison à Insectes, CO173C (Jouet)


List Price: EUR 19,91
New From: EUR 19,91 EUR In Stock
Used from: Out of Stock

Un pendentif coeur {DIY}

Proposer à ma louloute de fabriquer ensemble un bijou, c’est être sûre d’obtenir un grand succès. Récemment, nous avons créé un pendentif en forme de coeur en n’utilisant que du matériel de base trouvé dans nos placards créatifs. Carla a voulu faire un graaaaaaand bijou mais on peut aussi le faire en version mini histoire que ce soit davantage portable. 

Matériel utilisé :

  • papier cartonné
  • papier aluminium
  • colle
  • des gommettes brillantes
  • une perforeuse
  • un cordon

Sur une feuille de papier cartonnée et colorée, j’ai dessiné un grand coeur que Carla a découpé. Pour le transformer en pendentif, nous avons fait un petit trou sur le haut du coeur à l’aide d’une perforeuse.

Carla a d’abord collé des gommettes brillantes sur tout le contour du coeur. Puis elle a décoré l’intérieur en collant des petits morceaux de papier aluminium roulés en mini-boules. L’effet est très joli, le coeur se met à briller progressivement et ces petites boules d’aluminium ressemblent à des perles argentées.

Une fois le pendentif décoré, on a coupé un morceau de cordon que l’on a enfilé dans le trou sur le haut du coeur. Il ne reste plus qu’à attacher le coeur autour du cou et voilà un bijou scintillant. Bon ok vu sa taille, c’est pas facile à porter en toutes circonstances, sauf quand on est une princesse!

Ce joli pendentif a pris place dans la boîte à bijoux que nous avions fabriquée il y a un bon moment déjà.

Pâte à patouille express {Recette}

Il y a des choses que presque tous les enfants aiment, c’est patouiller, mettre la main à la pâte, toucher des drôles de textures… La mienne en tout cas a toujours adoré ça et ça ne change pas même en grandissant. Il ne faut pas oublier que c’est d’abord par le sens du toucher que les tout-petits appréhendent le monde qui les entoure. 

Voici une recette 100% naturelle et comestible (bon il faut aimer le goût de pâte salée…) de pâte à patouiller, modeler. Elle a l’avantage d’être préparée en un temps record car elle ne nécessite pas de temps de cuisson à la différence d’autres pâtes de ce genre et qu’elle n’utilise que des ingrédients de base qu’on trouve facilement dans nos placards.

Ingrédients (pour 4 boules) :

  • 460 g de farine
  • 340 g de sel
  • 2 cuillères à soupe d’huile par boule
  • 25 cl d’eau chaude
  • colorants alimentaires

Pour commencer, on a réparti les 25 cl d’eau chaude dans 4 petits bols dans lesquels on a ajouté quelques gouttes de colorant alimentaire. On a versé 2 cuillères à soupe d’huile dans chaque bol (l’occasion pour louloute d’observer que l’eau et l’huile ne se mélangent pas). Dans un saladier à part, nous avons mélangé la farine et le sel avant de l’ajouter aux préparations liquides. Pour cette étape, il vaut mieux y aller petit à petit, cuillère par cuillère en bien mélangeant à chaque ajout pour que le mélange farine-sel s’incorpore bien au mélange liquide. On a d’abord mélangé avec une cuillère puis directement avec les doigts pour bien malaxer. Une fois que l’on obtient des boules assez homogènes, on continue à bien modeler la pâte sur un plan de travail fariné jusqu’à obtenir une texture très proche de celle de la classique pâte à modeler. 

Cette pâte s’utilise comme de la pâte à modeler. Nous, on l’appelle la pâte à patouille, celle qui sert à créer, à modeler, à imaginer, à toucher, à malaxer. La texture est vraiment top, douce et malléable. Louloute s’en est servie pour réaliser tout un tas de préparations colorées, elle a imaginé des (fausses) coupes de glaces, elle a superposé les couleurs pour créer des bonbons arc-en-ciel…

Cette pâte se conserve très bien plusieurs semaines enveloppée dans du fil plastique. Avant de la réutiliser, il suffit de bien la malaxer pour lui faire reprendre la bonne consistance. Elle est idéale pour les tout-petits qui auraient tendance à tout mettre à la bouche car elle est entièrement comestible.

Des bougeoirs étoilés en pâte autodurcissante maison {+recette}

Le doux mois de décembre tant attendu est enfin arrivé! Le plus beau mois de l’année… Toutes nos activités vont tourner autour de Noël et de sa magie durant ces prochaines semaines et qu’est-ce qu’on aime ça!

Pour notre premier petit bricolage de Noël, nous avons fabriqué de jolis bougeoirs en forme d’étoiles à l’aide de pâte autodurcissante faite maison. Après avoir fait plusieurs tentatives, je crois que j’ai enfin trouvé la recette parfaite, facile à manipuler et parfaite pour ce genre de réalisation.

Pour préparer cette pâte autodurcissante, il faut seulement 3 ingrédients :

  • 1 verre de Maïzena
  • 1 verre de bicarbonate de soude
  • 1 verre d’eau

Il suffit de mélanger tous les ingrédients (d’abord la Maïzena et le bicarbonate puis on incorpore doucement l’eau) et de faire cuire à feux doux pendant plusieurs minutes jusqu’à ce que la pâte se détache des parois de la casserole.  La pâte d’abord bien liquide va peu à peu durcir et devenir plus homogène. On laisse ensuite refroidir avant de former une grosse boule. C’est simplissime et inratable.

Cette pâte est vraiment top : bien blanche, ultra douce au toucher, elle se manipule et s’étale facilement et ne casse pas en refroidissant.

Pour réaliser nos bougeoirs de Noël, louloute a étalé la pâte à l’aide d’un rouleau puis l’a détaillée en forme d’étoiles avec un petit emporte-pièce. Avant que la pâte ne sèche, nous avons fait des empreintes sur chaque étoile avec des petites bougies chauffe-plat. On a laissé sécher 1 jour entier en les retournant de temps en temps.

Avec la pâte restante, louloute a voulu fabriquer des suspensions pour le sapin. On a utilisé des emporte-pièces pour biscuits aux motifs de Noël. Sans oublier de faire un petit trou en haut de chaque forme avant qu’elles sèchent pour pouvoir ensuite les accrocher au sapin.

Une fois la pâte bien dure, place à la peinture et surtout…aux paillettes!!! Pour les faire adhérer, on les saupoudre directement sur la peinture fraîche et j’ajoute un voile de laque à cheveux pour bien fixer. Et surtout on ne lésine pas sur les paillettes, c’est la règle de base chez nous!

Nous avons désormais à la maison de jolis petits bougeoirs étoilés (et de chouettes suspensions de Noël) qui vont illuminer et réchauffer nos fraîches soirées de décembre et leur apporter une douce ambiance cosy et réconfortante.

Un (faux) arbre qui pousse

J’avais acheté il y a un bon moment déjà un arbre en bois à peindre chez Cultura qui était à moitié prix mais sans trop savoir précisément ce que nous allions en faire. Et puis j’ai craqué sur cette idée dénichée sur Pinterest et voilà l’idée pour customiser notre arbre était toute trouvée.

Matériel utilisé :

  • un arbre en bois à peindre (acheté chez Cultura)
  • de la peinture
  • des pots de petits-suisses
  • de la colle forte
  • du coton et des graines à planter (blé, lentilles…)

Pour commencer, Carla a choisi les couleurs qu’elle voulait utiliser pour peindre son arbre : du vert et du violet. Elle a peint le tronc, les branches et les feuilles puis on a laissé sécher. On a utilisé des pots de petits-suisses en guise de petits vases et pour leur apporter une touche plus glam, on les a peints en doré. Puis on a fixé les pots sur les branches de l’arbre comme autant de petits nids à l’aide de colle (la première tentative n’a pas bien tenu, alors j’ai utilisé un pistolet à colle pour mieux les fixer). Pour que les petits-suisses adhèrent bien sur le bois, j’ai découpé un de leurs bords, ça facilite le collage.

Une fois les petits pots bien fixés, nous y avons planté des graines. On a mis du coton au fond des pots puis semé au-dessus des graines de blé et de lentilles et on les a arrosées pour bien humidifier le coton et les graines. Et voilà, il ne reste plus qu’à laisser faire la nature et à attendre que les graines germent puis poussent!

Chaque jour, Carla se chargeait d’arroser son arbre et de vérifier la pousse des graines. Au bout de 3 jours, elles ont commencé à germer puis la pousse s’est accélérée de jour en jour.

Au bout d’une semaine déjà, notre arbre avait beaucoup poussé! Louloute en observe depuis la progression chaque jour et continue à l’arroser consciencieusement. Elle se charge aussi de lui faire de temps en temps une petite coupe parce que les brins poussent très très vite.

Notre arbre qui pousse est une jolie décoration et il est l’occasion d’observer chaque jour les prouesses et le rythme de la nature.

{DIY} Craies de trottoir

Les craies de trottoir pour dessiner sur le sol, ça a toujours eu beaucoup de succès chez nous. Nous en avons toujours une petite réserve pour improviser dessins, marelles et cie. J’ai donc eu envie de proposer à Carla d’en fabriquer nous-mêmes. C’est sympa et facile à faire, on peut leur donner les formes que l’on veut et en plus c’est économique.

Inspiration Pinterest

Matériel utilisé :

  • du plâtre de Paris
  • de la peinture gouache liquide
  • de l’eau
  • des moules (type moules à muffins)
  • des bâtonnets en bois à esquimaux

Premier conseil : il ne faut surtout pas jeter du plâtre dans l’évier au moment du nettoyage des ustensiles sous peine de boucher complètement les canalisations. Alors pour éviter tout dégât, j’ai utilisé des gobelets et des ustensiles jetables. 

Pour les doses, on a fait un peu à l’oeil : dans un gobelet en plastique, on a mis un fond d’eau froide (environ 1/3 du verre) puis ajouté quelques gouttes de peinture. L’eau colorée c’est toujours un peu l’étape « potion magique » pour louloute! On a bien mélangé puis ajouté au fur et à mesure sans cesser de remuer plusieurs cuillères de plâtre. Le secret est d’y aller progressivement, en mélangeant bien entre chaque cuillère, jusqu’à obtenir une consistance semi-liquide. On a renouvelé l’opération pour chaque nouvelle couleur. Puis, il suffit de verser le mélange dans les moules et d’attendre 2-3 minutes que le mélange prenne un peu avant d’insérer un bâtonnet au centre de chaque empreinte. On a ensuite laissé sécher nos moules durant 3 heures au soleil avant de les démouler.

 Et voilà nos craies géantes faites maison sont prêtes! 

Leur forme en esquimaux est sympa à utiliser, on peut facilement faire de gros traits épais et colorer de grandes surfaces. Les couleurs sont vives et un coup d’eau ou de pluie suffit pour faire tout disparaître.

Nous nous sommes amusées à tracer les contours de nos corps puis louloute nous a faits des vêtements arc-en-ciel. J’aime beaucoup nos deux silhouettes pleines de couleurs grandeur nature 🙂 

Pour d’autres idées d’activités à faire avec des craies de trottoir, allez jeter un oeil sur cet article et amusez-vous! 

Une coupe en confettis {DIY}

Période de carnaval oblige, les confettis s’immiscent dans nos activités et donnent de la couleur à nos petites créations. Aujourd’hui, je vous propose un petit DIY simple, amusant et coloré pour fabriquer un objet entièrement en confettis…si si!

Matériel utilisé :

  • un ballon de baudruche
  • des confettis (beaucoup!)
  • du vernis-colle (ou de la colle blanche)
  • un pinceau

Avant de commencer, il faut gonfler un ballon de baudruche. Puis Carla a d’abord enduit une première fois la moitié du ballon de colle à l’aide d’un pinceau et collé des confettis partout partout. Forcément c’est rigolo parce que les confettis collent sur les petits doigts. On a laissé sécher et on a recommencé la même opération 3 fois : colle-confettis / colle-confettis / colle-confettis, en attendant bien que la colle sèche entre chaque étape. Peu à peu, la couche de confettis devient de plus en plus épaisse et compacte. Il faut veiller à recouvrir complètement la moitié du ballon.

Après la dernière couche de confettis, on a laissé sécher une nuit entière et le lendemain matin, j’ai crevé le ballon avec une aiguille devant les yeux ébahis de louloute et … tadam … ça tient par la seule magie de la colle!

C’était trop magique pour elle le fait que les confettis tiennent tout seuls pour former une coupe rigide. Bon notre coupe n’est pas très régulière mais on peut couper tout autour pour faire des bords plus droits. Et puis on s’en fiche parce qu’on peut aussi s’en servir comme chapeau, c’est en tout cas l’option retenue par louloute!

 

Couronne de coeurs

Aujourd’hui, je vous propose une petite activité toute simple, qui ne nécessite que très peu de matériel pour un résultat plein de tendresse, d’amour et de couleurs. 

Matériel utilisé :

  • de jolis papiers de couleurs
  • une agrafeuse
  • une paire de ciseaux

On commence par une bonne séance de découpage de bandes de papier, activité que louloute aime beaucoup. J’avais tracé des traits au crayon sur les feuilles de papier pour l’aider à découper des bandes régulières.

Pour réaliser les coeurs, c’est très simple : il suffit de plier en deux chaque bande de papier puis de recourber les extrémités pour obtenir une forme de coeur. On fixe à l’aide d’une agrafeuse et le tour est joué! On a fait une quinzaine de coeurs en tout. Au final, Carla a choisi de n’utiliser que les papiers décorés et tant mieux car les papiers unis de couleurs étaient cartonnés, plus rigides et donc plus difficiles à plier en forme de coeurs. Mieux vaut donc privilégier des papiers fins.

Louloute a ensuite disposé les coeurs en forme de couronne. On a attaché chaque coeur les uns aux autres en les agrafant. Carla a une petite agrafeuse qu’elle manie toute seule et moi je l’ai aidée avec la grosse agrafeuse. 

On a enfin agrafé un ruban sur le haut pour pouvoir la suspendre comme une couronne de porte. Carla a offert sa couronne à sa mamie pour la fête des grands-mères. Mais toutes les occasions (ou les non-occasions) sont bonnes pour offrir des coeurs et un peu d’amour non?