Tag

expérience

Browsing

Fabriquer du plastique…avec du lait et du vinaigre! {Petite expérience scientifique}

Lorsque j’ai proposé cette activité à louloute, elle m’a regardée avec de grands yeux qui semblaient dire : « non mais maman c’est quoi cette idée encore???!!!! ». Et pourtant c’est possible et ça l’a bien bluffée!!!

Pour réaliser cette petite expérience, il vous faudra :

  • un grand verre de lait
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc
  • de la gaze ou un filtre à café
  • un bocal
  • un élastique
  • du sopalin
  • des petits emporte-pièces

L’expérience est très facile à réaliser et vraiment amusante pour les enfants. Pour commencer, on remplit un grand verre de lait et on le fait chauffer au micro-ondes (le lait doit être chaud mais pas bouillant). Cette étape se fait sous la surveillance d’un adulte car le verre est très chaud à la sortie du micro-ondes. On ajoute ensuite une cuillère à soupe de vinaigre blanc dans le lait chaud et on mélange doucement avec une grande cuillère. On observe alors que le lait caille sous l’effet du vinaigre. 

On recouvre ensuite un petit bocal avec une gaze ou un filtre à café que l’on fixe à l’aide d’un élastique. On fait couler le lait (attention de ne pas se brûler les doigts : mieux vaut attendre que le lait refroidisse un peu ou alors enrouler le verre dans un torchon avant de la saisir). On remarque que le liquide coule à travers la gaze mais que les grumeaux restent en surface. On s’aide du dos d’une cuillère pour bien extraire tout le liquide. A ce stade, on a un peu l’impression de fabriquer du fromage ou du lait caillé! 

Une fois tout le liquide extrait dans le bocal, on récupère la pâte obtenue à la surface du filtre et on la presse bien entre ses mains pour extraire le maximum de jus. Carla a adoré malaxer cette pâte à la drôle de consistance. Pour finir, on la sèche bien à l’aide d’un morceau de sopalin, on la tasse dans des petits emporte-pièces avant de la démouler et de la laisser sécher quelques heures au soleil. Une fois la pâte durcie, on peut même la peindre pour en faire de petites décorations. On peut aussi la façonner pour en faire de petits bijoux avant qu’elle ne refroidisse et durcisse. 

Cette petite expérience est l’occasion de comprendre et de manipuler un processus chimique : le sucre, l’eau, le gras et les protéines naturellement contenus dans le lait sont d’ordinaire mélangés ensemble pour former une seule matière ; lorsque l’on y ajoute du vinaigre, tous ces éléments se séparent et les protéines vont se détacher et former ces grumeaux qui apparaissent alors à la surface du liquide et que l’on peut désormais extraire pour fabriquer une pâte qui ressemble à du plastique. C’est une petite expérience amusante qui permet de découvrir comment fabriquer naturellement une matière plastique et de comprendre un phénomène scientifique par la manipulation.

Expériences autour de l’eau

En grandissant, ma louloute délaisse parfois certaines activités au profit d’autres. Mais il y a un élément avec lequel elle aime toujours autant jouer et patouiller, c’est l’eau. Il y a quelque temps, je lui avais préparé une grande table d’exploration autour de l’eau et ça avait été un immense succès. Plus récemment, j’ai eu envie de lui proposer deux petites activités de manipulation et d’observation avec de l’eau et là encore elle a beaucoup aimé.

Gouttelettes d’eau

Pour cette première expérience, on a besoin d’eau colorée à l’aide de colorant alimentaire, de papier sulfurisé et de pipettes.

C’est une activité de précision, qui développe la motricité fine, et d’observation. On dépose de l’eau à l’aide de la pipette sur la feuille de papier cuisson et c’est magique, les gouttes ne s’étalent pas, elles glissent au contraire et se déposent avec délicatesse sur la feuille. Les gouttelettes d’eau ressemblent à des perles d’eau. On peut créer un véritable tableau coloré, presque à la manière du pointillisme, en déposant des gouttes plus ou moins grosses, en formant des motifs. C’est amusant et joli à la fois! On peut s’amuser à les faire glisser, à essayer de les écraser avec son doigt, à les souffler. 

Potion magique

Créer une potion magique à l’aide d’eau et d’huile, c’est possible et c’est vraiment trop beau! Pour cela, rien de plus simple : on remplit d’huile un contenant et on y laisse tomer, toujours à l’aide des pipettes, des gouttes d’eau colorée. On assiste à un processus chimique bien connu : l’eau et l’huile ne se mélangent pas. On observe et on a presque l’impression que ça bouillonne au fond du bocal! C’est l’occasion de décrire ce que l’on voit et d’expliquer le processus scientifique observé. On n’oublie pas de se prêter à imaginer que l’on est une mini-sorcière ou une jolie fée en train de créer une véritable potion aux pouvoirs magiques…

Flotte ou coule? Petite expérience Montessori

Il y a quelque temps, nous avions fait une petit expérience scientifique avec Carla sur les aimants : aimanté ou pas? Elle avait vraiment beaucoup aimé alors j’ai voulu recommencer avec une autre expérience : flotte ou coule?

Pour cela, j’ai préparé une assiette avec différents objets, trois petits bols vides accompagnés d’étiquettes (les objets qui flottent, ceux qui coulent et ceux qui sont entre les deux, c’est-à-dire sous l’eau mais pas tout au fond), et un saladier rempli d’eau.

Petite expérience scientifique : l’oeuf mou

La semaine dernière, avec Carla, nous avons tenté une petite expérience scientifique : créer un oeuf mou et translucide.

Si vous voulez réaliser cette expérience à la maison, il vous faudra simplement :

  • un oeuf
  • du vinaigre blanc
  • un grand verre
  • de la patience

WP_20141027_12_52_25_Pro 1Il suffit ensuite de plonger l’oeuf entier dans un grand verre rempli de vinaigre blanc.

WP_20141027_13_00_30_Pro 1Comment ça marche? La coquille de l’oeuf contient du calcaire qui est lentement attaqué par le vinaigre jusqu’à disparaître complètement. C’est un long processus d’érosion, qui réclame de la patience de la part de l’enfant (et de la maman!). Mais à chaque étape, des choses amusantes sont à observer.

Aussitôt immergé, l’oeuf se couvre de milliers de petites bulles.

WP_20141027_13_06_27_Pro 1J’ai d’abord donné une baguette à Carla pour qu’elle joue et gratte le calcaire qui commence très vite à se déposer à la surface du verre.

WP_20141027_13_02_07_Pro 1 WP_20141027_16_38_02_Pro

Nous nous sommes amusées à observer chaque étape du processus.

WP_20141027_13_15_41_Pro 1 WP_20141027_13_17_14_Pro 1

On a dessiné sur la coquille en pleine érosion avec la baguette.

WP_20141027_21_05_10_Pro 1Au bout de plusieurs heures, on peut voir le calcaire qui s’est formé et le jaune de l’oeuf qui apparaît en transparence.

WP_20141028_08_54_05_Pro WP_20141028_08_15_50_Pro 1

Au bout de 24 heures (je vous disais qu’il fallait être patient), la coquille a complètement disparu. On découvre alors un oeuf mou et translucide : « c’est magique maman! » (non, c’est juste de la chimie).

WP_20141028_15_10_04_Pro 1 WP_20141028_17_02_34_Pro 1

Carla était très impatiente de découvrir le résultat et a été très étonnée de toucher cet oeuf devenu mou, de le comparer avec l’oeuf tel qu’il était au départ.

WP_20141028_17_05_19_Pro 1Ce qui est rigolo, c’est que l’on peut appuyer sur cet oeuf, légèrement bien sûr. La sensation est très étrange et amusante.

WP_20141028_17_04_03_Pro 1Bon, bien sûr, à force d’appuyer dessus, il se casse, laissant une fine membrane de peau à la place de la coquille.

WP_20141028_17_19_37_Pro 1Une chouette expérience qui permet de rendre la science et la chimie amusantes aux yeux des enfants!