Tag

fleurs

Browsing

Un arbre en fleurs

♥ Activité coup de coeur! ♥

Lorsque je propose à ma louloute une activité avec des fleurs, je suis toujours sûre de mon succès. Les cueillir, les toucher, les sentir, les dessiner… ça marche à tous les coups! Alors c’est peu dire qu’elle a adoré cette invitation à créer (et à admirer) champêtre et colorée. Et si on fleurissait un arbre?

Pour cela, il vous faudra :

  • un tronc d’arbre
  • des pétales de fleurs et des feuilles
  • du film adhésif en rouleau (type couvre-livres)
  • du gros scotch de bricolage

Ce genre d’activités, j’aime les préparer en cachette, loin de ses regards curieux, pour créer un effet de surprise et de grand « waou ».  C’est donc en catimini (et croyez-moi, ce n’est pas toujours simple : « maman qu’est-ce que tu faiiiiiiis????? » … ) que je suis allée dénicher un tronc d’arbre dans le jardin. Mais avant de pouvoir le parer de mille fleurs, il faut le préparer. J’ai utilisé une grande bande épaisse d’adhésif (celui que l’on utilise pour recouvrir les livres) que j’ai enroulée autour de l’arbre à hauteur de louloute, côté autocollant vers l’extérieur. Je l’ai fixée au dos du tronc avec des morceaux de gros scotch.

Carla, elle, s’est chargée de cueillir et de récolter les fleurs dont on n’a gardé que les pétales et quelques feuilles.

Tout est prêt! Place à la customisation d’arbre! Carla dit souvent, et depuis longtemps déjà, qu’elle aimerait être fleuriste quand elle sera grande (et aussi gardienne de zoo, pâtissière, princesse, vétérinaire ou archéologue…) et en tout cas je trouve qu’elle a toujours eu beaucoup de goût pour assembler les fleurs et composer des bouquets. Elle a choisit les pétales, mélangé les couleurs et peu à peu le tronc s’est mis à fleurir et c’était très beau. Les feuilles et les fleurs collent très facilement sur le film adhésif, il suffit de les déposer et d’appuyer légèrement pour bien les fixer.

C’était un bonheur de l’observer faire, de me joindre à elle pour quelques pétales, de se poser devant notre arbre et de l’admirer. Carla a trouvé qu’on avait embelli ce qui était déjà beau et elle a parfaitement raison.

C’est une activité comme on les aime : simple, créative et contemplative. 

Couture florale

Le printemps et ses merveilles, c’est tellement inspirant pour imaginer des activités qui font la part belle à la nature. Il suffit d’une promenade pour trouver mille et une choses à admirer et à transformer en matériel créatif. C’est ce que j’ai proposé à Carla récemment avec cette petite invitation à créer expresse et très naturelle : et si on cousait des fleurs?

Voici donc notre version champêtre de la couture, inspirée d’une idée trouvée sur le site Cabane à idées

Matériel utilisé :

  • des feuilles et des pétales de fleurs
  • une aiguille (à bout rond pour les jeunes enfants)
  • du fil

La première étape pour mettre en place cette activité est de sortir balader à la recherche de jolies feuilles et de pétales de fleurs et rien que ça c’est déjà super agréable! En cette saison, louloute ne peut pas mettre un pied dehors sans cueillir des fleurs et faire des bouquets alors forcément ce genre d’activité lui plait énormément.

Ensuite il suffit de préparer une aiguille en y nouant un fil et de laisser libre cours à sa création pour associer feuilles et fleurs en les cousant les unes aux autres. L’enfant apprend ainsi le geste de coudre, de filer avec une aiguille et pour de petites mains, c’est un très bon exercice de motricité fine qui demande beaucoup de concentration et de minutie.

C’est aussi et surtout une activité contemplative et slow life à souhait : se poser où l’on veut, toucher les feuilles, sentir la douceur des pétales, prendre le temps, associer les couleurs, créer et imaginer… Un moment parfait! Tous les sens sont mis en éveil : on observe, on touche et on respire le parfum des fleurs ; on ralentit le rythme et on profite.

Carla a créé plusieurs colliers, couronnes et bracelets végétaux. Cela a aussi été l’occasion pour elle d’observer et de comprendre le côté éphémère de certaines créations naturelles : le lendemain, les feuilles et pétales avaient commencé à faner, à se flétrir un peu. Mais on peut en recréer encore et encore! J’ai laissé l’aiguille et le fil à sa disposition pour qu’elle puisse coudre des fleurs quand elle en a envie, il lui suffit seulement de faire une petite cueillette dans le jardin.

« Mon herbier des fleurs » – éditions Deux Coqs d’Or

Voilà un livre qui a ravi ma petite amoureuse des fleurs et de la nature dès qu’elle l’a ouvert! Nous l’avons reçu juste avant de partir en vacances et je dois dire qu’il est arrivé à point nommé pour nous accompagner lors de nos balades et recueillir tous nos petits trésors. Une invitation aux balades bucoliques et aux découvertes champêtres.

C’est la fois un guide documentaire sur les fleurs et les insectes mais aussi et surtout un véritable herbier. Le livre est constitué en 2 parties : plusieurs pages bien renseignées expliquent tout d’abord ce qu’est une fleur et quels sont les éléments qui la composent, son cycle de vie, les différentes familles de fleurs, présentent les insectes qui évoluent autour des fleurs… C’est vraiment bien fait, clair et détaillé, tout en étant accessible aux enfants.

DSC_0229-P50

Après cette première partie plutôt théorique, l’enfant découvre un herbier à compléter, idéal pour se constituer une véritable petite collection de fleurs. Chaque double page présente le portrait d’une fleur (sa description détaillée, ses dimensions, une anecdote à son sujet…). La page en face est laissée blanche pour que l’enfant y place la fleur correspondante trouvée au gré d’une promenade. Un espace est laissé pour noter la date et le lieu de la récolte. Pour fixer les fleurs, on trouve dans le livre des bandes de ruban adhésif coloré. Il suffit enfin de la protéger à l’aide du calque qui recouvre chaque page de l’herbier, un peu à la manière d’un album photo.

DSC_0230-P50

DSC_0232-P50

WP_20160725_20_40_27_Pro-P50

Alors bien sûr selon la région dans laquelle on habite, on ne trouvera peut-être pas tous les spécimens de fleurs proposés. Perso, je vois plutôt ce livre comme un compagnon de balades, à emporter avec soi au gré des promenades et des petits voyages, à compléter au fil des saisons et des découvertes.

Les illustrations sont vives, fraîches et colorées et reproduisent plutôt bien les détails de chaque fleur afin que l’enfant puisse les identifier et les reconnaître facilement.

Bref, une belle découverte estivale pour conserver le souvenir des petits trésors dénichés en promenade.

Merci aux éditions Hachette

**************

Mon herbier des fleurs Promenons-nous à la campagne – Elisabeth Dumont-Le Cornec et Tinou Le Joly Sénoville – éditions Deux Coqs d’Or – à partir de 5 ans

Promenons-nous à la campagne – Mon herbier des fleurs (Reliure à spirales)


Prix: EUR 14,95
Neuf à partir de: EUR 14,95 En stock
D’occasion à partir de: EUR 4,27 En stock

« Le guide marabout de la nature » – Une encyclopédie de la faune et de la flore

Aujourd’hui ce n’est pas un livre spécialement dédié aux enfants que je vous présente mais plutôt à tous les amoureux, petits et grands, de la nature.

Ce grand livre est d’ores et déjà un incontournable de notre bibliothèque. Véritable encyclopédie illustrée de la nature, il propose de découvrir plus de 1500 espèces de la faune et de la flore : arbres, insectes, champignons, papillons, fleurs, flore marine, animaux du jardin, oiseaux. On y retrouve des espèces de nos régions mais aussi de l’Europe toute entière.

Bien sûr il n’est pas absolument complet, mais suffisamment pour permettre une véritable exploration de la nature et de ce qui la peuple.

WP_20160604_15_16_41_Pro-P50

WP_20160604_15_17_06_Pro-P50

WP_20160604_15_18_01_Pro-P50

WP_20160604_15_22_22_Pro-P50

On se retrouve facilement dans ce très grand livre et on y trouve aisément ce que l’on cherche grâce à l’organisation en chapitres et aux grandes doubles-pages illustrées qui présentent un aperçu des principales espèces. Les pages qui suivent donnent des explications détaillées sur chaque espèce : taille et description, alimentation et comportement pour les animaux, utilisation pour les fleurs et les plantes, habitat… C’est riche en informations sans être trop rébarbatif ou scientifique donc parfaitement adapté pour les enfants.

WP_20160602_14_58_14_Pro 1-P50

En vraie petite curieuse de la nature et de ses trésors, Carla aime beaucoup le feuilleter pour observer les belles illustrations colorées et me demander de lui lire certaines descriptions. Ce livre nous sert surtout à reconnaître et à nommer ce que l’on trouve dans le jardin, ce que l’on ramène de balades. Et j’avoue qu’il m’est grandement utile pour répondre à toutes ses nombreuses questions parce que je ne suis pas hyper connaisseuse en la matière. On peut alors chercher ensemble en comparant nos trouvailles aux illustrations et aux descriptions du livre. Pour nous qui vivons à la campagne, c’est un outil précieux au quotidien!

**************

Le guide marabout de la nature – éditions Marabout 

LE GRAND LIVRE MARABOUT DE LA NATURE (Relié)


Prix: EUR 20,90
Neuf à partir de: EUR 70,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 50,79 En stock

Son jardin fleuri

Au cours de nos balades, Carla ramasse toujours un tas de petits trésors, en particulier des fleurs. Je vous en ai déjà parlé mais c’est sa véritable passion, elle en ramasse partout tout le temps et nous dit souvent qu’elle veut être fleuriste quand elle sera plus grande. Je suis donc toujours en quête d’activités autour des fleurs. Récemment, je lui ai proposé une petite invitation à jouer champêtre et elle a beaucoup aimé.

Matériel utilisé :

  • de la pâte à modeler verte
  • des fleurs, des feuilles, des bourgeons ramassés dans le jardin
  • des petits morceaux de bois
  • des graines
  • des petites pierres ou cailloux
  • des outils de jardinage adaptés aux petites mains : pelle, râteau, arrosoir

WP_20160429_14_35_12_Pro-P50

J’ai étalé de la pâte à modeler verte dans un petit plat. L’idée était de créer comme un tapis herbeux sur lequel elle allait s’amuser à planter des éléments naturels. Elle a utilisé les petits outils de jardinage pour creuser, ratisser, tasser, arroser (l’eau et la pâte à modeler ne font pas bon ménage alors on a fait semblant qu’il y avait de l’eau dans l’arrosoir). Elle a planté des fleurs et des bourgeons, semé des graines, décoré son petit jardin avec les cailloux et les morceaux de bois. Elle a soigneusement ajouté chaque élément, en a déplacé certains, et s’est émerveillée à voir naître peu à peu, sous ses yeux, une jolie composition florale.

WP_20160429_16_16_16_Pro-P50

WP_20160429_16_24_49_Pro-P50

WP_20160429_16_25_46_Pro-P50

WP_20160429_16_27_43_Pro-P50

Au final, c’est un vrai jardin miniature, aux notes zen et bucolique, qui est apparu. Ce qui est bien dans les invitations à jouer, c’est qu’elles sont aussi des moments qui favorisent l’imagination et comme Carla aime bien commenter tout ce qu’elle fait, j’ai eu droit à une jolie histoire. Ce n’est pas seulement un jardin mais tout un univers imaginaire qui a pris forme, le petit jardin secret de ma louloute. Carla s’est improvisée apprentie jardinière et elle a modelé un jardin qui lui ressemble : joyeux, coloré et plein de sérénité! Je m’y promènerais et m’y perdrais volontiers…

WP_20160429_16_31_41_Pro-P50

WP_20160429_16_31_49_Pro-P50

WP_20160429_16_31_57_Pro-P50

WP_20160429_16_33_57_Pro-P50

Bac sensoriel fleuri (et pailleté!)

En ce moment, le printemps est à l’honneur sur le blog! Après la fleur géante à décorer et le livre de jardinage pour les enfants, on continue nos activités champêtres et fleuries. Ma louloute est une amoureuse des fleurs. Elle adore les observer, en cueillir et…s’en faire offrir! 🙂 Lorsqu’on passe devant un fleuriste, il n’est pas rare qu’on s’y arrête pour acheter un petit bouquet de fleurs. De retour à la maison, elle le décompose et le recompose pour créer son propre bouquet, elle rajoute des fleurs coupées dans le jardin, avant de le mettre en vase. La plupart du temps, c’est elle qui s’occupe ensuite de changer l’eau des fleurs et il est rare qu’elle oublie. Récemment, on s’est fait ce petit plaisir et on s’est offert à nous-mêmes, comme ça, sans occasion particulière, un joli bouquet de fleurs. La veille de partir en vacances, comme nous n’allions pas être à la maison pendant plusieurs jours pour nous en occuper, j’ai eu envie de proposer à louloute une petite activité autour de son joli bouquet.

Matériel utilisé :

  • un grand bac en plastique
  • de l’eau
  • des paillettes
  • des fleurs
  • quelques accessoires : ciseaux, ciseaux boule, pince, cuillère et quelques contenants

WP_20160412_14_23_07_Pro-P50

WP_20160412_14_23_44_Pro-P50

WP_20160412_14_27_01_Pro-P50

Nous nous sommes installées dehors dans le jardin et Carla était trop contente de découvrir ce que je lui avais préparé. Ah le grand retour enfin des activités à l’extérieur, comme j’aime ça!

Au moment des découvertes de bacs sensoriels, je ne donne aucune consigne. Je la laisse observer et nommer le matériel mis à sa disposition et puis libre à elle d’en faire ce qu’elle imagine. Je me contente de l’observer et de l’écouter me raconter ce qu’elle fait, inventer ses petites histoires. Elle a d’abord commencé par ce qu’elle aime par-dessus tout : les paillettes! Elle a saupoudré (vidé plutôt en fait ^^) des paillettes rouges et or dans le bac rempli d’eau. C’était beau! Elle a adoré regarder les paillettes se déposer à la surface de l’eau puis se mélanger à l’aide de la cuillère, voir l’eau devenir brillante. Les paillettes flottent d’abord puis au cours de l’activité elles ont commencé à se déposer sur le fond du bac, un peu comme une couche de sable pailleté.

WP_20160412_14_35_03_Pro-P50

WP_20160412_15_02_41_Pro-P50

Après les paillettes, place aux fleurs! Elle a choisi de n’utiliser que les pétales, elle a donc coupé les tiges à l’aide des ciseaux. Elle a laissé certaines fleurs intactes, pour d’autres elle a détaché chaque pétale. L’occasion encore une fois d’observer les fleurs, de les décrire, de décomposer leurs différentes parties. On a ainsi cherché et nommé ensemble le pistil, les graines de pollen, les pétales, le pédoncule… Une petite leçon de nature en pleine nature!

WP_20160412_14_36_38_Pro-P50

WP_20160412_14_42_32_Pro-P50

WP_20160412_14_45_13_Pro-P50

WP_20160412_14_44_18_Pro-P50

Petit à petit, le bac s’est rempli de fleurs et de couleurs. C’était juste magnifique! Notre joli bouquet s’est transformé en bouquet flottant. Avec la petite touche pailletée en plus! Elle a utilisé les petits ustensiles pour mélanger les fleurs et les paillettes, pour faire remonter les paillettes à la surface et les mélanger aux fleurs. L’effet était extra!

C’est une chouette activité sensorielle, Carla a beaucoup aimé manipuler les fleurs et les petits ustensiles, exercer sa motricité fine en découpant les tiges. C’est aussi et surtout une activité-plaisir des yeux : on s’est émerveillé à observer les fleurs flotter à la surface de l’eau, à regarder les paillettes se déposer et se fixer sur les pétales et les recouvrir d’un voile brillant.

WP_20160412_14_44_34_Pro-P50

WP_20160412_14_48_11_Pro-P50

WP_20160412_15_02_05_Pro-P50

WP_20160412_15_11_09_Pro-P50

Une fois le bac rempli, elle a déclaré que c’était une soupe de fleurs et bien sûr elle a voulu nous en servir. Elle s’est servie de la paire de ciseaux boule, très pratiques car ils permettent de saisir mais aussi de laisser couler l’eau. Elle a composé des assiettes arc-en-ciel, c’était tellement beau et coloré qu’on en aurait volontiers mangé pour de vrai!

WP_20160412_15_13_45_Pro-P50

WP_20160412_15_25_46_Pro-P50

Elle a adoré cette activité du début à la fin, ça l’a occupée plusieurs heures. En même temps, ça ne m’a pas étonnée, c’est une activité qui associe tout ce qu’elle aime. Un peu de soleil en plein air, beaucoup de paillettes et des jolies fleurs : les ingrédients du bonheur selon louloute!  ♥

WP_20160412_14_39_17_Pro-P50