Tag

invitation à jouer

Browsing

Ses poissons arc-en-ciel {Invitation à créer}

Arc-en-ciel est le plus beau poisson de tous les océans. Ses écailles brillent et scintillent de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Mais il est si fier et vaniteux qu’il en est aussi très seul. Un jour, il offre à un petit poisson l’une de ses belles écailles. Puis une autre, puis beaucoup d’autres, et il découvre enfin qu’il n’y a de vrai bonheur que dans le partage.

Transformer une lecture en support créatif, c’est quelque chose que j’adore faire pour ma louloute. Parmi ses récents livres coup de coeur, il y a Arc-en-ciel, le plus beau poisson des océans. Une histoire tendre et émouvante et des dessins colorés et pailletés, ce sont tous les ingrédients qui séduisent à tous les coups ma toute petite.  

Après avoir lu et relu l’histoire d’Arc-en-ciel, je lui ai préparé une petite invitation à créer sur le thème de la mer (que j’avais vu passée il y a quelque temps sur Pinterest sans arriver à me souvenir où précisément) et je lui ai proposé de reproduire à l’aide de pâte à modeler et de petits accessoires les écailles brillantes du petit poisson.

Matériel utilisé :

  • de la pâte à modeler bleue
  • des sequins
  • des yeux mobiles
  • 2 emporte-pièces en forme de coeurs (1 petit et 1 grand)
  • un petit rouleau à pâtisserie

Pour recréer la forme du poisson du livre, nous avons utilisé deux emporte-pièces en forme de coeur : le plus gros pour le corps et le petit pour la queue. A partir de là, louloute a parfaitement compris : il faut que ça brille! Beaucoup! Elle a paré ses poissons d’écailles multicolores et pailletées, leur a rajouté des yeux et un sourire malicieux. Et comme l’histoire de l’album est avant tout une histoire d’amitié et de partage, ses petits poissons ont même donné quelques-unes de leurs écailles brillantes à un dauphin qui passait par là.

C’est ainsi qu’Arc-en-ciel et ses nouveaux amis ont pris vie et forme dans l’imaginaire de Carla. En jouant, elle a un peu recréé l’histoire du livre, elle s’est appropriée les personnages et l’univers de l’album et ça n’a fait que renforcer son intérêt pour ce livre.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je trouve que cet Arc-en-ciel revisité par louloute est vraiment le plus beau poisson des océans ♥

 **************

Arc-en-ciel, le plus beau poisson des océans – Marcus Pfister – éditions NordSud 

Arc-en-ciel le plus beau poisson des océans (Album)


Prix: EUR 16,00
Neuf à partir de: EUR 16,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 39,00 En stock

 

Un arbre en fleurs

♥ Activité coup de coeur! ♥

Lorsque je propose à ma louloute une activité avec des fleurs, je suis toujours sûre de mon succès. Les cueillir, les toucher, les sentir, les dessiner… ça marche à tous les coups! Alors c’est peu dire qu’elle a adoré cette invitation à créer (et à admirer) champêtre et colorée. Et si on fleurissait un arbre?

Pour cela, il vous faudra :

  • un tronc d’arbre
  • des pétales de fleurs et des feuilles
  • du film adhésif en rouleau (type couvre-livres)
  • du gros scotch de bricolage

Ce genre d’activités, j’aime les préparer en cachette, loin de ses regards curieux, pour créer un effet de surprise et de grand « waou ».  C’est donc en catimini (et croyez-moi, ce n’est pas toujours simple : « maman qu’est-ce que tu faiiiiiiis????? » … ) que je suis allée dénicher un tronc d’arbre dans le jardin. Mais avant de pouvoir le parer de mille fleurs, il faut le préparer. J’ai utilisé une grande bande épaisse d’adhésif (celui que l’on utilise pour recouvrir les livres) que j’ai enroulée autour de l’arbre à hauteur de louloute, côté autocollant vers l’extérieur. Je l’ai fixée au dos du tronc avec des morceaux de gros scotch.

Carla, elle, s’est chargée de cueillir et de récolter les fleurs dont on n’a gardé que les pétales et quelques feuilles.

Tout est prêt! Place à la customisation d’arbre! Carla dit souvent, et depuis longtemps déjà, qu’elle aimerait être fleuriste quand elle sera grande (et aussi gardienne de zoo, pâtissière, princesse, vétérinaire ou archéologue…) et en tout cas je trouve qu’elle a toujours eu beaucoup de goût pour assembler les fleurs et composer des bouquets. Elle a choisit les pétales, mélangé les couleurs et peu à peu le tronc s’est mis à fleurir et c’était très beau. Les feuilles et les fleurs collent très facilement sur le film adhésif, il suffit de les déposer et d’appuyer légèrement pour bien les fixer.

C’était un bonheur de l’observer faire, de me joindre à elle pour quelques pétales, de se poser devant notre arbre et de l’admirer. Carla a trouvé qu’on avait embelli ce qui était déjà beau et elle a parfaitement raison.

C’est une activité comme on les aime : simple, créative et contemplative. 

Au pays des licornes {invitation à jouer féerique et pailletée}

Dans le petit monde de ma Carla, il y a des princesses de contes de fée, des licornes et des arcs-en-ciel. Tout un petit monde pailleté et féerique qui s’immisce souvent dans nos petites activités et bricolages.

Aujourd’hui, je vous propose de nous suivre au pays magique des licornes, avec une invitation à jouer très girly!

Matériel utilisé :

  • une figurine licorne
  • de la pâte à modeler + des paillettes
  • des petites choses qui brillent (sequins, perles, boutons…)
  • de jolis emporte-pièces (papillon, étoile, baguette magique et fleur)
  • un petit rouleau à pâtisserie

Qui dit invitation à jouer féerique dit forcément pâte à modeler pailletée! Je prépare souvent de la pâte à modeler maison mais cette fois-ci j’avais un peu la flemme alors j’ai utilisé de la pâte à modeler Play-Doh blanche et violette, je les ai mélangées et ajouté des paillettes pour la transformer en pâte magique. Une petite astuce rapide pour créer facilement des pâtes à merveilles.

On ajoute une baguette magique et tout est prêt pour que ma louloute peuple de son imagination et de paillettes le pays fabuleux des licornes. Elle a créé un jardin merveilleux où cohabitent papillons, fleurs et créature féerique. Dans ce jardin, on trouve aussi des pierres précieuses et une bonne dose de magie.

Ce voyage au pays des licornes a aussi été l’occasion d’inventer et de se raconter des histoires. On crée, on imagine, on rêve… Et on peut recommencer encore et encore, composer de nouveaux univers enchantés : tout est possible au pays magique, surtout celui de rêver et de s’amuser!

Oeuf de Pâques géant multi-textures

Après notre oeuf de Pâques graphique, on continue nos petites activités de saison. La déco de Pâques s’installe doucement dans la maison et j’avais très envie de proposer à ma louloute une invitation à créer sur ce thème. C’est chose faite avec ce grand oeuf en carton à peindre et à décorer. 

Matériel utilisé :

  • un grand morceau de carton
  • de la peinture et des pinceaux
  • du film adhésif (type couverture de livres) ou double-face
  • plein de textures à coller 

Pour commencer, j’ai découpé une grande forme ovale dans un carton. J’aurais aimé un oeuf vraiment géant mais je n’avais pas de carton plus grand à la maison. Sur cette forme, j’ai collé des bandes d’adhésif double-face pour créer des zones autocollantes. 

J’ai ensuite rassemblé le matériel mis à sa disposition pour créer : de la peinture, et plein plein de choses à piocher et à coller (paillettes, sequins, pompons, papier crépon, gommettes, plumes…). Libre à elle ensuite d’utiliser ou non ce que je lui propose. Parfois, c’est elle qui choisit avec moi les accessoires qu’elle souhaite, mais j’aime beaucoup le petit effet « waou » lorsqu’elle découvre un plateau surprise que j’ai imaginé pour elle.

Carla a d’abord commencé par peindre les bandes de carton avant de décorer l’oeuf. Les bandes autocollantes étaient vraiment pratiques et faciles à utiliser : pas besoin de colle, elle n’avait qu’à disposer et saupoudrer dessus ce qu’elle voulait, paillettes, sequins, plumes et compagnie… ça colle tout seul! 

Très souvent, dans ce genre d’activités, elle commence toute seule puis me demande de faire avec elle. C’est donc à 4 mains que nous avons terminé cet oeuf de Pâques et c’était vraiment chouette! Au final, c’est une création qui lui ressemble : brillante et colorée!

Crée ton robot {Invitation à jouer}

Toi aussi tu veux créer ton propre robot?? Rien de plus fun et facile avec cette nouvelle invitation à créer, imaginer et s’amuser.

Matériel utilisé :

  • un bloc de mousse florale (ou un bloc de polystyrène)
  • du papier aluminium
  • plein de petits accessoires pour customiser les robots 
  • de la colle

Pour réaliser les supports, j’ai utilisé un gros bloc de mousse florale (la mousse utilisée par les fleuristes pour planter les tiges des fleurs) que j’ai découpé en plusieurs cubes. J’ai recouvert chaque cube de papier aluminium pour donner un effet métallisé. J’ai farfouillé dans toutes nos petites boites à trésors pour dénicher de quoi décorer nos robots : morceaux découpés de pailles, cure-dents, perles, oeillets, yeux mobiles, pompons, fils chenilles, trombones, punaises.

Une fois tout la matériel réuni et mis à disposition de l’enfant, cette invitation à créer est totalement libre. Je ne donne aucune consigne à Carla, elle est libre d’utiliser les accessoires comme elle veut. Ma proposition de créer des robots n’est qu’une simple proposition, elle peut la suivre ou la détourner selon son imagination. Quant à moi, je l’observe, je l’accompagne, je l’écoute me raconter ce qu’elle imagine.

C’est un vrai jeu d’enfant : la plupart des éléments se piquent simplement dans la mousse. Elle a utilisé les fils chenilles pour faire de drôles de chevelures hirsutes, des pailles et des cure-dents pour ajouter des bras et des jambes robotiques… Aucune limite à l’imagination! C’est aussi un exercice ludique pour développer sa motricité fine et surtout une vraie invitation à libérer sa créativité.

Et voilà ses créatures mi-robot, mi-monstre, vraiment rigolos.

 

Et si on créait un livre?

Voici une petite invitation à jouer livresque proposée à ma louloute il y a quelques jours et qui a connu un franc succès! 

Matériel utilisé :

  • des feuilles de papier 
  • une agrafeuse
  • des feutres et des crayons, des stickers, des mini-tampons, de jolis papiers à coller…

le_monde_de_carla_livre_a_creer-2-p80

le_monde_de_carla_livre_a_creer-5-p80

le_monde_de_carla_livre_a_creer-6-p80

le_monde_de_carla_livre_a_creer-7-p80

J’ai préparé le petit livre avant son retour de l’école. Pour cela, j’ai utilisé une dizaine de feuilles de papier que j’ai coupées au milieu. J’ai ensuite plié en deux chacune de ces feuilles ensemble (j’ai intercalé quelques feuilles roses au milieu des feuilles blanches) et j’ai agrafé le tout pour obtenir un petit livre relié. Pour remplir les pages de ce livre, j’ai sorti quelques accessoires et j’ai disposé tout ça sur son bureau. A elle maintenant d’en faire ce qu’elle veut! C’est ce que j’aime particulièrement dans les invitations à jouer : on met du matériel à disposition de l’enfant et il est ensuite totalement libre de le découvrir et de l’utiliser comme il le souhaite.

En rentrant de l’école, elle s’est tout de suite précipitée pour observer les petites choses qui recouvraient son bureau. Elle a parcouru les pages vierges du livre et s’est très vite lancée pour les remplir. Dessin, écriture, stickers, tampons, collage… tout y est passé! Moi qui pensais qu’elle allait remplir le livre en plusieurs fois…elle a noirci toutes les pages dans la foulée!

le_monde_de_carla_livre_a_creer-8-p80

le_monde_de_carla_livre_a_creer-9-p80

le_monde_de_carla_livre_a_creer-10-p80

 

le_monde_de_carla_livre_a_creer-12-p80

En même temps qu’elle complétait les pages, elle me racontait ce qu’elle imaginait et au final ça a fait toute une petite histoire : une princesse qui avait perdu son château et qui partait à l’aventure pour le retrouver. Sur son chemin, elle a croisé une sorcière, a dû affronter des pièges et parcourir des labyrinthes… Mais heureusement, tout est bien qui finit bien, la petite princesse a enfin pu retrouver son château dans lequel l’attendaient ses parents. C’était génial de l’écouter, de la voir ajouter une péripétie supplémentaire à son intrigue et compléter peu à peu son petit livre. 

le_monde_de_carla_livre_a_creer-13-p80

Je suis heureuse d’avoir vu ma louloute adhérer à ce point à cette activité parce que c’est aussi un gros de coeur pour moi : le genre d’invitation à jouer qui favorise et stimule l’imagination, l’envie d’écrire et de lire, le plaisir d’inventer, de raconter et de faire partager des histoires… Elle m’a déjà demandé de lui confectionner un nouveau petit livre. En avant pour d’autres aventures!

Invitation à jouer automnale (et pâte à modeler comestible à la cannelle)

L’automne et ses petits plaisirs! Envie de balade, de cueillette, de parfums d’épices et de chocolat chaud… Voilà une petite activité comme on les aime, une bonne dose de patouille et un soupçon d’imagination. Encore mieux à réaliser un jour de pluie.

Pour la réalisation de la pâte à modeler, j’ai mixé plusieurs recettes trouvées ci et là et fait plusieurs essais jusqu’à trouver LA recette parfaite! Les pâtes à modeler maison sont souvent réalisées avec du sel (pour son effet conservateur) mais comme je voulais une pâte vraiment gourmande et vraiment comestible (allez goûter une pâte à modeler salée, c’est franchement dégueu…), j’ai remplacé le sel par du sucre.

Ingrédients :

  • 200g de farine
  • 150g de sucre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 grosses cuillères à café bombées de cannelle
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 25 cl d’eau

wp_20161023_09_32_18_pro-3-p80

Mélanger d’abord les ingrédients secs : farine, sucre, levure et cannelle. Verser dans une casserole et ajouter les ingrédients liquides (huile + eau). Laisser cuire à feu moyen en remuant constamment avec une cuillère en bois car ça accroche assez vite. La pâte d’abord liquide va devenir grumeleuse (à ce stade, c’est pas très appétissant…) puis va progressivement s’épaissir.

wp_20161023_15_23_54_pro-2-p80

wp_20161023_15_29_32_pro-2-p80

wp_20161023_15_32_48_pro-2-p80

Elle est prête quand elle forme une boule épaisse qui se détache bien des parois de la casserole. Laisser refroidir la pâte avant de bien la malaxer pour obtenir une pâte lisse. A ce moment là j’ai rajouté un petit peu de farine car elle était un peu trop collante.

wp_20161023_16_47_41_pro-2-p80

La texture est parfaite, ni collante, ni cassante. Ce n’est pas la première fois que nous préparons des pâtes à modeler avec Carla mais celle-ci est incontestablement celle qui se rapproche le plus de la texture des pâtes à modeler du commerce. Elle est douce au toucher, très facilement modelable, avec ce parfum de cannelle en plus… ♥

Forcément, louloute a tout de suite voulu y goûter et ça lui a bien plu. Le bonheur de pouvoir manger sa pâte à modeler!

J’ai ensuite voulu utiliser cette pâte à modeler pour proposer à ma Carla une petite invitation à jouer sur le thème de l’automne. J’ai rajouté des pommes de pin, des marrons, des petits morceaux de bois, de jolies feuilles aux couleurs d’automne, des glands et des graines de courge, quelques accessoires de modelage. C’est parti pour une séance de création libre!

wp_20161023_15_44_31_pro-2-p80

De vrais tableaux d’automne sont sortis de son imagination, une famille d’escargots, un petit coin de forêt… La pluie ne cessait de tomber dehors et nous étions bien au chaud en train de créer et d’imaginer un paysage d’automne. Que j’aime ces moments!

wp_20161023_15_53_49_pro-2-p80wp_20161023_16_06_55_pro-2-p80

wp_20161023_16_08_17_pro-2-p80

wp_20161023_16_09_13_pro-2-p80

wp_20161023_16_09_23_pro-2-p80

wp_20161023_16_09_29_pro-2-p80

Puis elle a fait des biscuits à la cannelle, elle a observé les empreintes laissées par les feuilles de vigne sur la pâte.

wp_20161023_15_49_14_pro-2-p80

wp_20161023_16_31_02_pro-2-p80wp_20161023_15_54_33_pro-2-p80

J’ai conservé la pâte à modeler dans une boite hermétique pour d’autres utilisations futures. Cette odeur épicée chaque fois qu’on ouvre la boîte…mmmmm!!

Des rois et des reines à imaginer et à créer {Invitation à jouer spéciale Epiphanie}

Le week-end dernier, on a (encore) fêté l’Epiphanie! On a préparé une galette des rois et pendant qu’elle cuisait dans le four et que la bonne odeur se répandait dans toute la maison, on s’est amusé à imaginer et à créer des visages de rois et de reines. Une petite activité simple mais qui a beaucoup plu à louloute. C’était chouette et rigolo!

Matériel utilisé :

  • des silhouettes de visages
  • de la pâte à modeler
  • des petits objets pour donner vie à nos visages : des perles, des plumes, des yeux mobiles, des petits rubans

Pour préparer cette activité, j’ai d’abord imprimé et plastifié des silhouettes de visages aux allures de rois et de reines (que j’ai trouvées sur ce site). J’ai choisi un visage de roi, un de reine et un de princesse, histoire de reconstituer notre p’tite famille. J’ai fouillé dans nos boîtes à trésors pour y dénicher quelques accessoires pour customiser les visages.

WP_20160109_14_42_02_Pro-P50

WP_20160109_14_44_58_Pro-P50

Voilà notre petite invitation à jouer de saison est déjà prête. Maintenant, place à l’imagination et à la création! De drôles de visages ont pris forme. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas ressorti la pâte à modeler (j’avoue, je sais jamais trop quoi en faire…) et louloute était enchantée de cette séance de modelage créatif. On a créé des grands nez, des petits nez, des larges sourires, des couronnes serties de perles, des colliers précieux. On a ajouté des plumes, des yeux doux, un air malicieux.

(Désolée pour la qualité des photos mais Carla était tellement impatiente de recommencer encore et encore que je n’ai guère eu le temps de prendre nos personnages royaux en photo.)

WP_20160109_18_12_37_Pro-P50

WP_20160109_18_18_36_Pro-P50

WP_20160109_17_53_29_Pro-P50

WP_20160109_18_12_55_Pro-P50

WP_20160109_18_08_13_Pro-P50

WP_20160109_18_25_48_Pro-P50

Ils sont plutôt rigolos, vous ne trouvez pas? C’est une activité rapide à mettre en place, qui nécessite peu de matériel et qui est parfaite pour favoriser l’imagination et la création libre. On crée des personnages, on raconte des histoires, on recommence et on imagine à nouveau.

Bon, au final, après avoir tiré la fève, il s’avère que la reine, c’est encore et toujours louloute!

Invitation à jouer sensorielle : de la fausse neige pour Noël

Noël approche et pourtant l’hiver semble nous bouder cette année… Ce n’est pas que j’aime spécialement le froid (même pas du tout) mais je rêve d’un Noël sous la neige. En habitant dans le sud, c’est pas gagné, particulièrement cette année où il fait incroyablement doux. Alors en attendant la neige, nous en avons fabriqué! C’est doux, poudreux, blanc, rigolo et ça invite à l’imagination et à la création.

Pour fabriquer de la fausse neige, il faut seulement 2 ingrédients :

  • 1 paquet de bicarbonate alimentaire ( 800g)
  • 1 bombe de mousse à raser
  • parce qu’on aime quand ça brille, on a aussi rajouté des paillettes

WP_20151216_16_32_15_Pro 1-P50

C’est ultra-simple à préparer et ça peut être fait par des petites mains. Il suffit de verser le bicarbonate dans un bac en plastique et de rajouter la mousse à raser. Ne reste alors plus qu’à mélanger jusqu’à obtenir une consistance un peu poudreuse, semblable à de la neige.

WP_20151216_16_35_17_Pro 1-P50

WP_20151216_16_40_52_Pro 1-P50

On a ensuite ajouté un nuage de paillettes dorées…oui parce que la neige dorée c’est quand même plus fun!

WP_20151216_16_44_52_Pro 1-P50

Et maintenant, place à la patouille! Je n’ai pas résisté longtemps à l’envie de plonger moi aussi mes mains dedans et la texture est hyper agréable, on dirait vraiment de la neige poudreuse. C’est doux et frais, en revanche j’avoue que l’odeur de mousse à raser n’est pas des plus agréables.

WP_20151216_16_51_03_Pro 1-P50

Pour accompagner ce bac rempli de neige, j’avais préparé un petit set de fabrication-décoration de bonhommes de neige : des boutons, des brindilles, des glands, des rubans, des yeux mobiles, des petits pompons blancs et un pinceau pour gratter la neige.

WP_20151216_16_32_22_Pro 1-P50

Après avoir patouillé un bon moment, louloute s’est lancée dans la création et on a fait ensemble plusieurs bonhommes de neige rigolos. On les a habillés pour qu’ils n’aient pas froid. Je ne sais pas vous mais moi j’aime bien leurs bouilles! On les a appelés les monstro-bonhommes 🙂 .

WP_20151216_17_05_10_Pro 1-P50

WP_20151216_17_02_17_Pro 1-P50

WP_20151216_17_08_45_Pro 1-P50

WP_20151216_17_16_07_Pro 1-P50

Carla a vite pensé qu’ils allaient s’ennuyer dans ce décor tout blanc, alors elle a créé autour d’eux un jardin des neiges tout coloré « pour qu’ils se sentent bien ».

WP_20151216_17_20_11_Pro 1-P50

WP_20151216_17_20_34_Pro 2-P50

C’était ludique, sensoriel, très rigolo à toucher. Le tout accompagné en fond sonore de musiques de Noël et on s’y croirait presque!

Les monstres d’Halloween

Bientôt Halloween! Alors entre 2 déguisements de sorcière et un effrayant seau sensoriel, on s’est amusé à créer, imaginer et modeler autour d’une petite invitation à jouer drôlement monstrueuse. Parce que oui c’est une fête que les enfants aiment beaucoup et je trouve que c’est un bon moyen de dédramatiser ce qui peut leur faire peur comme les monstres ou les fantômes, en les rendant fun et rigolos!

Pour en savoir plus sur le principe des invitations à jouer (invitation to play), je vous renvoie à un précédent article où j’en avais parlé en détails.

Notre invitation à jouer aux couleurs d’Halloween se compose de :

  • pâte à modeler orange
  • araignées en plastique
  • fils chenilles
  • yeux mobiles de différentes tailles
  • galets en verre
  • bâtons de bois
  • toiles d’araignées et squelettes en plastique

WP_20151021_13_14_28_Pro-P50

Je ne donne absolument aucune consigne à Carla : elle est libre d’utiliser comme elle le veut ce qu’elle a devant elle, d’utiliser tout ou seulement une partie, d’imaginer librement.

Dans ces moments-là, ce sont de véritables histoires qui prennent vie, elle commente absolument tout ce qu’elle fait, parfois je joue à fermer les yeux et à essayer de deviner ce qu’elle compose.

WP_20151021_13_19_48_Pro-P50WP_20151021_13_28_59_Pro 1-P50

Plein de petits monstres-citrouilles (pas du tout) effrayants sont sortis tout droits de son imagination. Impossible de tout vous montrer tant elle en a fait, voici une petite sélection de monstres rigolos et de petites compositions drôlement effrayantes.

WP_20151021_13_22_52_Pro-P50WP_20151021_13_25_40_Pro 1-P50WP_20151021_13_29_12_Pro-P50WP_20151021_13_37_45_Pro 1-P50WP_20151021_13_42_12_Pro-P50WP_20151022_09_06_17_Pro 1-P50

Je suis décidément fan de ce type d’activité qui laisse à l’enfant tout sa liberté imaginative. Ce plateau va rester à sa disposition jusqu’au jour d’Halloween et nul doute qu’il sera encore bien des fois le support à de nouvelles créations libres.