Tag

lecture

Browsing

Des pointeurs féeriques pour la lecture

J’ai encore du mal à réaliser mais ma toute petite est rentrée au CP… Et le CP c’est la grande année d’apprentissage de la lecture. Alors pour rendre la lecture du soir plus agréable et y mettre une petite touche de magie et de fantaisie, nous avons réalisé des pointeurs féeriques, des baguettes magiques de lecture.

Matériel utilisé :

  • des bâtonnets en bois type esquimaux
  • de la peinture
  • de la colle vinylique
  • des étoiles qui brillent, des strass, des perles et des paillettes

On a utilisé des bâtonnets déjà colorés et d’autres que l’on a peints. Carla a choisi les couleurs et comment décorer ses bâtons de fée : elle a  pioché dans son coffret rempli de petits trésors et a collé des strass, des perles, des étoiles et des fleurs. 

Au lieu de son petit doigt, ma louloute peut maintenant utiliser ses bâtonnets magiques pour pointer les syllabes, et suivre ainsi le fil de sa lecture. Cela facilite le décodage des syllabes et des mots et favorise la concentration. C’est aussi une source de motivation supplémentaire pour se mettre aux devoirs : tous les soirs, elle est contente de choisir son pointeur et de s’en servir comme d’une baguette de fée. Tous les moyens sont bons pour favoriser le goût de lire. Et puis, il faut bien l’avouer, entrer dans le monde de la lecture quand on a 6 ans, c’est toujours un peu magique non? Ça l’est juste encore un petit peu plus avec ces jolis bâtonnets.

« L’arbre lecteur » – Didier Lévy et Tiziana Romanin [Chut, les enfants lisent #28]

Attention, petite pépite! Nous avons emprunté ce livre à la bibliothèque avec Carla, un peu par hasard, sans vraiment prendre le temps de le feuilleter. Le titre seul nous avait attiré. Et c’est en le découvrant tranquillement au moment de l’histoire du soir que nous avons été transportées par l’histoire et les dessins.

Dans un jardin s’élève un grand arbre, aux branches biscornues. Ici vit un petit garçon qui aime les livres et les dévore. Mais c’est étrange, chaque fois que l’enfant ouvre un livre, l’arbre ploie ses branches et les étire jusqu’à atteindre l’épaule de l’enfant, comme s’il voulait profiter de la lecture avec lui. Le petit garçon retrouve même parfois certains de ses livres enfouis dans les feuillages de l’arbre. Est-ce un arbre lecteur?

Un jour, l’arbre lecteur est victime de la foudre, ses branches se noircissent, l’arbre se meurt. Le petit garçon, aidé par les conseils avisés et un brin magiques de sa mère, va alors trouver un formidable moyen pour lui offrir une seconde vie.

WP_20151115_15_20_40_Pro 1-P50

WP_20151115_15_20_51_Pro 1-P50

WP_20151115_15_21_24_Pro 1-P50

Moi qui suis une grande fan des livres qui parlent de livres et de lecture, j’ai tout de suite été charmée par cette douce et tendre histoire. Carla, elle, a beaucoup aimé les illustrations : comme le petit garçon, on a envie de se nicher à l’intérieur des branches de cet arbre pour y lire pendant des heures. Les dessins à l’aquarelle donnent vie à ce drôle d’arbre qui s’étirent de toutes ses branches à travers les pages grands formats de l’album.

La fin du livre que je vous laisse découvrir par vous-mêmes est à la fois émouvante et réjouissante. Le lecteur est invité à prendre part au processus créatif qui va donner une nouvelle vie à l’arbre.

Bref, cet album est une délicate ode aux livres, à la lecture, à l’écriture où l’on découvre le pouvoir de transformation et de création des mots et des actes.

Cet article est ma 28e participation au rendez-vous « Chut les enfants lisent », en partenariat avec La Box de Pandore.

laboxdepandore_partenaire_2.1-300x300

**************

L’arbre lecteur – Didier Lévy (texte) et Tiziana Romanin (illustrations) – éditions Sarbacanes jeunesse – à partir de 5 ans

[AMAZONPRODUCTS asin= »2848650222″]