Tag

lettres

Browsing

Epopia : des aventures épistolaires pour faire rêver les enfants!

Epopia, c’est le concept que j’avais très très envie de faire découvrir à ma louloute depuis un bon moment déjà! Ecoutez plutôt : et si votre enfant découvrait un jour une mystérieuse enveloppe dans la boite aux lettres, marquée à son nom? et si, en l’ouvrant, il pouvait lire qu’il était devenu le personnage principal d’une histoire passionnante, d’une intrigue palpitante, d’une aventure hors du commun? et si il devait agir, prendre des décisions, dicter ses choix pour sauver un royaume, venir en aide à des animaux menacés ou résoudre des énigmes? En deux mots, voilà ce qu’Epopia propose à ses jeunes héros : imaginer et rêver!

Le concept Epopia et les formules proposées

Trois types d’histoires et d’univers sont proposés : 

  • Ma réserve naturelle : l’enfant devient directeur/trice d’un grand parc animalier
  • Ma mission dinosaures : l’enfant devient capitaine d’une mission d’explorateur au temps des dinosaures
  • Mon royaume : l’enfant devient roi/reine d’un lointain royaume magique

C’est cette dernière formule que j’avais choisie pour ma louloute qui est fan d’histoires de princesses et de magie. Carla est donc devenue un beau matin reine de Feeria, un royaume féerique inspiré du Moyen-Âge. Au fil des lettres reçues, elle a dialogué avec un chevalier, sauvé une magicienne, donné des ordres au général de l’armée du royaume ou fait des blagues avec le farceur Grouguignon. Elle s’est attachée aux personnages qu’elle retrouvait à chaque nouveau courrier.

3 formules d’abonnement sont proposées :

  • la formule découverte : 1 enveloppe
  • la formule aventure : 3 enveloppes (nous avions cette formule)
  • la formule épopée : 12 enveloppes

Chaque enveloppe contient des lettres personnalisées écrites par les différents personnages de l’aventure, des surprises issues de l’histoire, une activité créative, des illustrations et l’enveloppe de retour pré-affranchie. 

Avant de commencer l’aventure, le parent est invité à renseigner tout un tas d’informations afin de personnaliser au mieux les courriers. Les lettres reçues sont adaptées au niveau de lecture de l’enfant (de 5 à 10 ans) et contiennent des petits détails très personnels qui contribuent vraiment à créer un effet de réel. 

L’enfant est sollicité dans chaque lettre pour répondre par écrit au courrier reçu : les personnages lui posent des questions, lui demandent de faire des choix, de prendre des décisions importantes… L’enfant est libre d’y répondre comme il veut : par un long texte ou des réponses rapides, par des dessins ou des créations personnelles… La suite de l’histoire dépend alors de ses réponses et de ses choix : c’est le concept des histoires dont vous êtes le héros.

Nous sommes toutes les deux absolument conquises par cette aventure. Ce que j’ai trouvé très intéressant, c’est de la faire participer à une véritable correspondance épistolaire. Ça stimule à la fois le plaisir de lire et celui d’écrire. Dans un monde surchargé d’écrans et d’immédiateté, Epopia propose aux enfants de (re)découvrir le pouvoir de l’écrit et du temps long de la correspondance à distance : l’enfant prend le temps de lire et de répondre, il envoie son courrier, les réponses se font attendre, on guette la venue du facteur pour savoir s’il va se faire messager d’une lettre magique, on espère… On a joué le jeu à fond et Carla s’est vraiment prêtée à croire qu’elle était devenue la reine d’un lointain royaume.

Et pour cette raison, je crois, moi, que ce sont de vrais magiciens chez Epopia! 

Pssstttt! Il y a un super cadeau pour vous à découvrir tout en bas de l’article! 

**************

Pour plus d’infos ou pour se lancer dans l’aventure, allez faire un tour sur le site d’Epopia

** CONCOURS CLÔTURÉ ** CADEAU ! Allez vite faire un tour sur la page Instagram du blog, il y a un concours organisé pour vous faire gagner un abonnement à Epopia! 

Résultat de recherche d'images pour "epopia"

Son plateau d’écriture

Depuis qu’elle va à l’école, Carla aime énormément reproduire des formes, des lettres, des chiffres. Elle écrit et dessine beaucoup, elle fait des listes, elle affine son geste d’écriture. Devant son engouement pour tout ce qui touche au graphisme, j’ai alors (enfin) pris le temps de lui préparer un matériel très utilisé en pédagogie Montessori : le plateau ou bac d’écriture. Cela fait un long moment que je voulais lui en proposer un mais je n’avais pas pris le temps de le faire. C’est désormais chose faite et je regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt tant elle s’en est emparée tout de suite et avec grand enthousiasme.

Pour préparer ce plateau d’écriture, j’ai rempli un bac avec de la semoule fine (mais on peut utiliser aussi de la farine, du sel, du sable…). Pour ajouter un petit côté fun et brillant, j’ai rajouté des paillettes dorées. Au fil de la manipulation du bac, les paillettes se mélangent à la semoule et ça donne un léger côté brillant qu’on aime beaucoup. Dans tous les cas, je vous conseille d’utiliser un bac à bords hauts histoire d’éviter les catastrophes…

WP_20151230_09_35_39_Pro-P50

WP_20151230_09_38_09_Pro-P50

Pour la première présentation du plateau, j’ai proposé à ma louloute des cartes avec des lettres et d’autres avec des chiffres, histoire de varier les plaisirs et le choix. Les cartes lettres viennent d’un alphabet mobile que j’ai fabriqué (que vous pouvez télécharger ici). Comme dans la pédagogie Montessori, j’ai distingué les voyelles et les consonnes par des couleurs (les voyelles en rose et les consonnes en bleu). Les lettres ont simplement été découpées et plastifiées pour pouvoir être réutilisées. Pour l’instant, je n’ai proposé à Carla que les majuscules car c’est ce qu’elle travaille à l’école. Elle commence tout juste à découvrir les minuscules alors je les lui proposerais quand elle sera prête. Pour les cartes chiffres, j’ai utilisé des cartes rugueuses qui viennent du coffret Mes chiffres Montessori chez Nathan. Le gros avantage de ces cartes par rapport à mon alphabet fait maison c’est qu’elles sont grandes et rigides et le relief rugueux permet à l’enfant de s’exercer à tracer le chiffre avec son doigt et de sentir ainsi la forme. La flèche indique par où commencer son geste.

WP_20151230_09_36_24_Pro-P50

WP_20151230_09_58_15_Pro-P50

Carla était absolument libre de tracer ce qu’elle voulait : elle pouvait choisir les lettres et/ou les chiffres, n’en faire que quelques-uns ou tous, dans l’ordre ou dans le désordre. Elle a choisi de faire d’abord tout l’alphabet dans l’ordre puis tous les chiffres dans l’ordre aussi… J’ai cru qu’elle allait se lasser mais non. Elle était un peu hésitante au début puis elle a vite accéléré le rythme et a enchaîné les cartes. Elle était toute fière de chacune de ses réussites.

WP_20151230_09_45_28_Pro-P50

WP_20151230_09_47_36_Pro-P50

WP_20151230_09_49_45_Pro-P50

WP_20151230_09_49_56_Pro-P50

L’immense intérêt pédagogique de ce plateau d’écriture est qu’il permet à l’enfant de pouvoir se tromper sans créer de blocage ou de frustration car il suffit de secouer le plateau pour effacer la lettre ou le chiffre et ainsi recommencer indéfiniment, un peu comme une ardoise magique. L’enfant exerce et affine son geste d’écriture. Le plateau permet une approche du graphisme à la fois visuelle et sensorielle, on voit, on touche, on sent.

WP_20151230_09_58_48_Pro-P50

WP_20151230_09_58_58_Pro-P50

WP_20151230_09_59_11_Pro 1-P50

Pour cette première fois, Carla a tracé les chiffres et les lettres avec son doigt, mais les fois suivantes je lui ai aussi proposé de le faire avec une baguette, cela permet de reproduire plus exactement le tracé avec un stylo. Ce plateau peut aussi servir à dessiner, à tracer des formes géométriques, à reproduire des formes…les possibilités sont immenses. C’est notamment un support parfait pour s’exercer au graphisme. J’ai aussi mis à sa disposition des fiches de graphisme avec des modèles à reproduire (que j’ai trouvées sur ce blog) que j’ai imprimées et plastifiées.

WP_20160103_10_01_17_Pro 1-P50

WP_20160103_09_41_33_Pro 1-P50

WP_20160103_09_54_31_Pro 1-P50

Carla utilise aussi souvent le bac simplement pour dessiner librement. On dessine elle et moi et on s’amuse à deviner ce que l’autre a représenté. Pour toutes ces raisons, ce plateau d’écriture  va désormais rester à la disposition de louloute pour qu’elle puisse l’utiliser comme bon lui semble.

WP_20160103_09_56_18_Pro 1-P50

Son set de papier à lettres Kokeshi

Connaissez-vous les kokeshis? Ce sont des petites poupées japonaises en bois. Très populaires au Japon, elles sont à la fois jouets et objets décoratifs. Les kokeshis sont offertes comme porte-bonheur ou messagères. Dans la plus pure tradition japonaise, elles servent à déclarer son amitié ou son amour à la personne qui la reçoit.

La culture japonaise, sous toutes ses formes, est très appréciée chez nous. C’est un univers que Carla aime et connait bien alors lorsque je suis tombée sur ce joli set de papeterie aux couleurs et motifs des kokeshis, j’ai tout de suite craqué en sachant qu’il allait beaucoup plaire à ma louloute (et je ne me suis pas trompée!).

Une soupe de chiffres et de lettres

Oui oui vous avez bien lu! Aujourd’hui je vous donne la recette de Carla pour préparer une soupe de chiffres et de lettres (avec, en prime, une petite partie de pêche à la ligne à la fin).

Je me suis inspirée d’idées épinglées sur Pinterest ici ou . J’ai préparé tous les ingrédients pendant la sieste de Carla et à son réveil je lui ai demandé si elle voulait bien me préparer une soupe avec ce qu’elle voyait devant elle. Passé un petit moment d’étonnement devant ma demande plutôt particulière, elle est très vite rentrée dans le jeu et c’est avec un grand enthousiasme qu’elle m’a concocté une soupe de chiffres et de lettres.

Alors si vous aussi, vous voulez vous lancer dans la préparation de cette drôle de soupe, vous aurez besoin des ingrédients et ustensiles suivants :

  • une grande cocotte
  • des chiffres et des lettres (j’ai utilisé nos chiffres/lettres-magnets, vous comprendrez pourquoi à la fin de l’article)
  • du riz et des gros haricots colorés
  • une carafe d’eau
  • une louche

WP_20150811_14_29_15_Pro-P50

En dehors du côté purement récréatif de cette petite préparation, c’était aussi l’occasion de s’exercer de façon ludique et détournée à la reconnaissance des chiffres et des lettres. Pour cela, j’avais préparé 2 supports plastifiés : l’un contenant l’alphabet et l’autre contenant les chiffres de 0 à 10 (j’ai simplement tapé les lettres et les chiffres en écriture pointillée sur Word puis imprimé les pages et plastifié le tout).

WP_20150811_14_30_16_Pro-P50

Et c’est parti pour une petite tambouille! Ma petite chef de cuisine a d’abord versé un par un au fond de la cocotte les chiffres et les lettres. Nous en avons profité pour les nommer ensemble.

WP_20150811_16_51_09_Pro-P50

Puis, elle a ajouté des cuillères de riz et de haricots colorés (d’ailleurs il va falloir que je songe à en refaire un petit stock parce que ça part à une vitesse…). Elle était très concentrée et complètement dans son rôle de chef : elle comptait le nombre de cuillères versées, faisait semblant de peser les ingrédients, elle me récitait sa recette imaginaire… Je me suis bien amusée à l’écouter et à prendre part à son petit jeu de rôle. C’est un bon moyen, je trouve, de stimuler son imagination.

WP_20150811_16_52_26_Pro-P50

A ce stade, on obtient une belle préparation colorée! Ça donne envie hein?

WP_20150811_16_54_41_Pro-P50

Vient ensuite le moment qu’elle préfère : verser de l’eau et touiller touiller touiller avec la grosse louche.

WP_20150811_16_55_27_Pro-P50

WP_20150811_16_56_13_Pro 1-P50

Mais louloute, en chef expérimentée, n’était pas encore satisfaite de sa soupe. Elle a voulu y rajouter du sel et du persil qu’elle est allée cueillir dans le jardin (« ça va donner du goût »).

WP_20150811_16_59_21_Pro 1-P50

WP_20150811_17_11_50_Pro-P50

Hop hop hop, on mélange encore une fois et cette fois-ci c’est parfait!

WP_20150811_17_01_27_Pro-P50

WP_20150811_16_58_48_Pro-P50

Pour parfaire le côté réaliste, je lui alors proposé de mettre sa soupe à cuire sur les plaques de cuisson de la cuisine (pour de faux bien sûr). Elle était trop contente et est restée un long moment à sentir sa soupe, à surveiller la cuisson, à faire semblant de la goûter…trop drôle!

WP_20150811_17_15_34_Pro-P50

Une fois la soupe cuite, nous avons égoutté un peu d’eau de la cocotte et je lui ai demandé si elle voulait profiter de sa bonne préparation pour faire une petite partie de pêche à la ligne. Les chiffres et lettres que nous avons utilisés étaient des magnets, nous avons donc utilisé sa petite canne à pêche aimantée (c’est une canne à pêche miniature qui accompagnait un puzzle aux pièces aimantées).

WP_20150811_17_25_51_Pro-P50

De chef de cuisine, Carla s’est alors transformée en petite pêcheuse de chiffres et de lettres.

WP_20150811_17_27_11_Pro 1-P50

WP_20150811_17_33_33_Pro 1-P50

Elle a pêché les yeux fermés, essayant de deviner quel chiffre ou quelle lettre elle allait attraper. A chaque nouvelle pêche, elle plaçait le chiffre ou la lettre sur la forme correspondante sur les fiches plastifiées. C’est un bon exercice de reconnaissance qui permet de nommer et d’identifier les chiffres et les lettres.

WP_20150811_17_34_57_Pro 1-P50

Pour le reste, elle s’est amusée à le servir à ses poupées…mmmm la bonne soupe!

Bon appétit bien sûr! 😉

Je joue avec les lettres

Depuis qu’elle va à l’école, Carla est très intéressée par les lettres : elle veut souvent écrire son prénom; elle nomme les lettres qui le forment; lorsqu’elle voit des mots, elle nous demande souvent le nom des lettres qu’elle observe…

Devant sa curiosité pressante, j’ai alors réfléchi à des supports d’activités autour de la découverte des lettres. Je vous propose de découvrir les deux premiers que je viens de créer, accessibles en téléchargement gratuit dans cet article si cela vous intéresse.

« L’abécédaire à toucher de Balthazar » – Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier

Balthazar et Pépin partent à la découverte des lettres majuscules. Chemin faisant, ils rencontrent un Dragon Dodu, un Moineau Masqué, un Poisson à Pattes… et nous entraînent dans un monde imaginaire et plein d’humour.

Cet album intègre le matériel sensoriel conçu par Maria Montessori : les lettres rugueuses. En les suivant du bout des doigts, l’enfant utilise ses capacités sensorielles pour percevoir et mémoriser avec plaisir et douceur le tracé et le son correspondant à chaque lettre.

Reconnaître les lettres de son prénom

Je vous présente deux petites activités pour découvrir les lettres et apprendre à reconnaître son prénom.

  • Les lettres moussantes

Ecrire le prénom de l’enfant à la colle blanche. Saupoudrer de bicarbonate alimentaire et ôter l’excédent.

Préparer des petits contenants avec du colorant alimentaire mélangé à du jus de citron.

lettres moussantes (2)Le contact du liquide sur le bicarbonate crée une réaction moussante.

lettres moussantes (1)

  • Les lettres puzzle

Ecrire le prénom de l’enfant à l’aide de grosses lettres magnétiques.

lettres puzzleDisposer les lettres en les mélangeant et laisser l’enfant réécrire son prénom en superposant les lettres à la manière d’un puzzle.