Tag

musée

Browsing

Visite gourmande au Musée du calisson {Aix-en-Provence}

En tant qu’Aixois, il y a une gourmandise que nous nous devons d’aimer c’est le calisson, cette confiserie provençale réalisée à base de melon confit et d’amandes. Cette douceur sucrée typique de la Provence, qui fait partie notamment des 13 desserts que nous mangeons le soir de Noël, est traditionnellement fabriquée à Aix-en-Provence. Une des fabriques les plus anciennes et les plus renommées de calisson est celle du Roy René qui, en plus de ses boutiques, possède désormais une fabrique-musée tout proche du centre ville d’Aix-en-Provence, implantée au coeur d’un parc d’amandiers.

Pendant les vacances, nous nous sommes laissés tenter par cette visite ultra-gourmande. Le musée du calisson peut se visiter gratuitement tous les jours de la semaine et propose aussi plusieurs visites guidées payantes. Nous avons opté pour la visite « Secret du calisson » qui comprend une visite guidée du musée, une démonstration de fabrication de calisson et des dégustations.

La visite a duré une bonne heure et nous avons passé un très agréable moment. A l’intérieur du musée, nous avons pu découvrir tous les secrets (ou presque) de la fabrication et de l’histoire du calisson, découvrir des vieilles machines utilisées dans leur confection, écouter plusieurs anecdotes autour de l’histoire de cette friandise racontées par notre guide Margaux. On y apprend par exemple la légende selon laquelle les calissons auraient été inventés pour tenter de redonner le sourire à la très austère Reine Jeanne de Laval, sur ordre de son mari le Roi René, et qui se serait exclamée en provençal en les goûtant : « Di calin soun » (« ce sont des calins »), légende qui explique l’origine du mot « calisson ». Le parcours de visite est à la fois instructif et ludique, très adapté pour les enfants : on visionne des films, on respire les parfums du calisson à travers des diffuseurs d’odeurs, on peut même observer les calissonnières en train de confectionner et de conditionner les calissons sur les lignes de fabrication de l’usine à travers de grandes baies vitrées. 

Pour finir la visite du musée, les enfants peuvent fabriquer virtuellement leur propre fournée de calisson à l’aide d’un écran tactile qui les invite à reproduire toutes les étapes de la recette. Une fois la confection terminée, une petite trappe s’ouvre et on peut plonger sa main dedans pour prendre un petit calisson à déguster. Louloute a adoré!

Après la visite du musée, notre guide-confiseur a réalisé devant nous une démonstration de fabrication d’une plaque de grands calissons, selon la méthode artisanale. Les enfants ont pu observer chaque étape de la recette et ont surtout pu goûter à chaque ingrédient (la pâte de calisson crue, la glace royale, le pain azyme) avant de déguster la fournée de calisson chaude tout juste sortie du four : un délice!!!

Mais comme c’est une visite vraiment très très gourmande, on a aussi pu goûter aux spécialités du moment : le calisson fraise-basilic, framboise-matcha ou figue-noix. Très bons, mais rien ne vaut selon moi le calisson originel!

Forcément, une fois la visite terminée, un tour en boutique s’impose et là difficile de ne pas craquer devant tous ces délices sucrés : des calissons bien sûr, de toutes les tailles et à tous les parfums, mais aussi les autres spécialités de la maison (des nougats, des fruits confits, des pâtes d’amande…). 

Bref, une belle visite sucrée et régressive à souhait, ludique et parfaitement adaptée aux enfants. A recommander à tous les petits et grands gourmands! 

**************

Musée du calisson Le Roy René 

5380 Route d’Avignon 13089 Aix-en-Provence – 04 42 39 29 82

Visite Secret du calisson, tous les mercredis à 10h30 et 15h (sur réservation)

Tarifs : 6€ par adulte ; gratuit pour les moins de 18 ans

Visite à la fondation Vasarely et atelier d’initiation à l’art contemporain

On a souvent tendance à dire que les enfants ne sont pas intéressés par une visite au musée. Or, je pars du principe que les enfants s’intéressent à tout, à condition que les adultes sachent les impliquer. Je ne recule donc jamais pour emmener Carla visiter un musée, une exposition, lui faire partager un intérêt, en l’autorisant à explorer et à questionner.

Selon moi, le maître mot d’une visite réussie avec un enfant est l’interactivité : rendre la visite interactive en y introduisant un peu de créativité, de jeu ou d’aventure.

Découvrir l’art en s’amusant : la Viallat box

Durant notre semaine de vacances, nous avons visité l’exposition Viallat qui se tenait au musée Fabre de Montpellier.

Viallat box musé fabre
affiche Viallat du musé fabre

J’avais lu sur le site internet du musée qu’il y avait la possibilité d’emprunter le temps de la visite une boîte ludique spécialement conçue pour visiter l’expo avec des enfants de 2 à 8 ans : la Viallat box. Alors forcément j’ai eu très envie de découvrir son contenu et hop voilà l’occasion rêvée d’emmener Carla pour la première fois dans un musée d’art.

La Viallat box fermée
La box : une grande pochette en bâche recyclée.

La Viallat box se présente comme une grande box remplie de sacs en tissus de différentes couleurs. Première bonne surprise en découvrant la box : sa taille (très grande) et son contenu très fourni et varié (je vous en détaille le contenu complet sous les photos).

La Viallat box ouverte
La Viallat box ouverte
Déballage de la  Viallat box
Déballage de la Viallat box

Chaque sac contient un matériel sensoriel ou graphique, qui est à découvrir et à manipuler au fil du parcours de l’exposition (chaque salle de l’expo invite à ouvrir un nouveau sac de couleurs). Le tout est accompagné d’un livret très bien fait qui explique comment utiliser avec son enfant le matériel mis à disposition et qui propose des utilisations différentes en fonction de l’âge de l’enfant.

Carnet de photo de Viallat
Pour commencer : un joli carnet de photos et peintures retraçant la vie de l’artiste, à lire à l’enfant comme une histoire.
Un jeu de cartes plastifiées représentant des oeuvres d'autres artistes, à ranger et à classer dans une pochette pour jouer au jeu des ressemblances. Ma louloute était un peu trop petite pour ça mais elle s'est amusée à observer les images et à les ranger dans la pochette suivant son ordre à elle.
Un jeu de cartes plastifiées représentant des oeuvres d’autres artistes, à ranger et à classer dans une pochette pour jouer au jeu des ressemblances. Ma louloute était un peu trop petite pour ça mais elle s’est amusée à observer les images et à les ranger dans la pochette suivant son ordre à elle.

Au final, une très belle visite et une première incursion dans l’art réussie grâce à cette box. Carla a adoré découvrir le contenu de sa boîte (qui était trop lourde à porter pour elle!). Nous avons passé un très agréable moment, nous avons pris le temps (2h de visite en tout) de nous asseoir sur les banquettes ou sur le sol dans les salles du musée pour ouvrir nos sacs et en découvrir les secrets, manipuler, toucher, créer…et vivre cette visite comme une véritable chasse aux trésors.

Un sac sensoriel, à découvrir par le toucher avec un nuancier de matières à manipuler (bois, étoffes, dentelles, cordes, toiles, plastique, papiers...) qui font référence aux matières utilisées par l'artiste pour créer.
Un sac sensoriel, à découvrir par le toucher avec un nuancier de matières à manipuler (bois, étoffes, dentelles, cordes, toiles, plastique, papiers…) qui font référence aux matières utilisées par l’artiste pour créer.
Un pochoir représentant la forme emblématique de Viallat, à reproduire en dessinant les contours sur un carnet à dessins + des crayons de couleurs. L'enfant est ensuite invité à inventer sa propre forme.
Un pochoir représentant la forme emblématique de Viallat, à reproduire en dessinant les contours sur un carnet à dessins + des crayons de couleurs. L’enfant est ensuite invité à inventer sa propre forme.
10514576_661530403934055_3145257477337067278_n-225x300 dessin de la Forme Viallat

Pour finir, il y avait un jeu type Colorino : l’enfant se place face à une oeuvre de son choix et essaye de reproduire ses couleurs à l’aide des pions de couleurs.Dans ces photos, vous pouvez voir le sac-devinettes : l’enfant ferme les yeux, plonge la main dans le sac et y touche différents objets (galet, osselet, palette de peinture, crayons, éponge, polystyrène…) en relation avec l’univers de Viallat. C’est le jeu que ma louloute a préféré. Il permet de découvrir la forme utilisée par Viallat à travers des objets du quotidien (ici une éponge).

Un jeu type Colorino : l'enfant se place face à une oeuvre de son choix et essaye de reproduire ses couleurs à l'aide des pions de couleurs.
Un jeu type Colorino : l’enfant se place face à une oeuvre de son choix et essaye de reproduire ses couleurs à l’aide des pions de couleurs.

Il est vrai que l’art de Villat se prête particulièrement bien à une visite-découverte avec les enfants : c’est coloré, graphique, ludique.
Avec cette box, l’art se met à hauteur d’enfants, la visite est interactive et je trouve que c’est le meilleur moyen de faire découvrir et aimer l’art à nos enfants : en s’amusant!

**************

Exposition Viallat : une rétrospective – Musée Fabre de Montpellier – 28/06 au 2/11/2014 – Viallat box 2 euros en plus du ticket d’entrée