Tag

news

Browsing

Invitation à créer ses boules de Noël

Dans quelques jours, ce sera déjà Noël… J’ai du mal à y croire! D’ici là, on profite de chaque occasion pour faire des petits bricolages de Noël, continuer nos créations de fête et rajouter de jolies décorations dans la maison. Nos préférées sont celles que l’on fabrique ensemble, que l’on imagine et qu’elle crée de ses petites mains.

Récemment, j’ai préparé pour ma louloute une petite invitation à jouer et à créer de nouvelles boules de Noël. C’est le genre d’activités qui remporte toujours un franc succès : elle adore imaginer, créer, assembler à partir de petits objets. Pour cette invitation de Noël, j’ai utilisé des boules transparentes en plastique trouvées chez Cultura et je lui ai proposé un plateau rempli de petites choses brillantes et de couleurs de Noël pour remplir ses boules : des perles, des pompons, des mini-boules, des plumes, des confettis, des étoiles, des petites pommes de pin…

J’adore l’observer dans ces moments-là : elle regarde, elle touche, elle pioche, elle assemble, elle vide, elle refait… Elle a choisi les couleurs et les matières qu’elle voulait associer, elle s’est amusée à remplir et re-remplir les boules plusieurs fois jusqu’à trouver les assemblages qui lui plaisaient.

Au final, elle n’est pas peu fière de ses jolies boules de Noël. A suspendre au sapin ou à poser dans un plateau, un vase… Le petit plus c’est que ces décorations sont modifiables à l’envie, on peut toujours les ouvrir pour y ajouter de nouvelles petites choses. 

Des bougeoirs étoilés en pâte autodurcissante maison {+recette}

Le doux mois de décembre tant attendu est enfin arrivé! Le plus beau mois de l’année… Toutes nos activités vont tourner autour de Noël et de sa magie durant ces prochaines semaines et qu’est-ce qu’on aime ça!

Pour notre premier petit bricolage de Noël, nous avons fabriqué de jolis bougeoirs en forme d’étoiles à l’aide de pâte autodurcissante faite maison. Après avoir fait plusieurs tentatives, je crois que j’ai enfin trouvé la recette parfaite, facile à manipuler et parfaite pour ce genre de réalisation.

Pour préparer cette pâte autodurcissante, il faut seulement 3 ingrédients :

  • 1 verre de Maïzena
  • 1 verre de bicarbonate de soude
  • 1 verre d’eau

Il suffit de mélanger tous les ingrédients (d’abord la Maïzena et le bicarbonate puis on incorpore doucement l’eau) et de faire cuire à feux doux pendant plusieurs minutes jusqu’à ce que la pâte se détache des parois de la casserole.  La pâte d’abord bien liquide va peu à peu durcir et devenir plus homogène. On laisse ensuite refroidir avant de former une grosse boule. C’est simplissime et inratable.

Cette pâte est vraiment top : bien blanche, ultra douce au toucher, elle se manipule et s’étale facilement et ne casse pas en refroidissant.

Pour réaliser nos bougeoirs de Noël, louloute a étalé la pâte à l’aide d’un rouleau puis l’a détaillée en forme d’étoiles avec un petit emporte-pièce. Avant que la pâte ne sèche, nous avons fait des empreintes sur chaque étoile avec des petites bougies chauffe-plat. On a laissé sécher 1 jour entier en les retournant de temps en temps.

Avec la pâte restante, louloute a voulu fabriquer des suspensions pour le sapin. On a utilisé des emporte-pièces pour biscuits aux motifs de Noël. Sans oublier de faire un petit trou en haut de chaque forme avant qu’elles sèchent pour pouvoir ensuite les accrocher au sapin.

Une fois la pâte bien dure, place à la peinture et surtout…aux paillettes!!! Pour les faire adhérer, on les saupoudre directement sur la peinture fraîche et j’ajoute un voile de laque à cheveux pour bien fixer. Et surtout on ne lésine pas sur les paillettes, c’est la règle de base chez nous!

Nous avons désormais à la maison de jolis petits bougeoirs étoilés (et de chouettes suspensions de Noël) qui vont illuminer et réchauffer nos fraîches soirées de décembre et leur apporter une douce ambiance cosy et réconfortante.

Notre Noël magique en Laponie

On se souviendra très longtemps de cette semaine qui a précédé ce Noël 2016… Ce voyage dans le grand Nord, cela faisait un bon moment déjà qu’on le prévoyait, qu’on en rêvait. Carla savait qu’elle allait vivre un Noël très spécial cette année, beaucoup plus froid mais aussi mille fois plus magique.

Après une escale à Helsinki, nous avons pris un autre avion direction Rovaniemi, une ville au Nord de la Finlande, située sur le cercle polaire, et accessoirement connue pour être le village officiel du Père Noël. 

Suivez-moi, je vous emmène découvrir ce pays tout blanc où l’on redevient tous de grands enfants… Attention : avalanche de photos à faire défiler dans les diaporamas! 

Logement, nourriture, température, mode de vie

Dès notre sortie de l’aéroport, on a eu la sensation d’être projeté dans un autre univers. Les paysages de Laponie semblent tout droit sortis d’un conte de Noël : des forêts qui s’étirent à perte de vue, beaucoup de lacs et de rivières gelés à cette période de l’année, des immensités blanches partout, des arbres givrés et scintillants de neige…

Niveau température, on a eu de la chance car il ne faisait pas extrêmement froid, mais juste très très froid…et ça fait toute la différence en fait!  On était bien équipés niveau vêtements donc on n’a pas particulièrement souffert du froid (j’en profite pour dire encore un grand merci à tous ceux qui nous ont prêtés des affaires ♥). L’idéal sous ces températures est de superposer les couches : en haut, sous-vêtement thermique + polaire + doudoune de ski ; en bas, collant thermique + pantalon de ski ; sans oublier les sous-gants + gants, sous-chaussettes + chaussettes de ski, cagoule + bonnet. Avec ce système de couches empilées, on est bien protégé du froid. Et pour la plupart des activités en extérieur comme les chiens de traîneau ou la moto-neige, des vêtements thermiques supplémentaires sont prêtés. 

A cette période de l’année en Laponie, c’est la nuit polaire. Le jour se levait vers 10h30 et se couchait vers 13h30 – 14h. Et quand je dis jour, c’est un jour très très pâle. Cette absence de luminosité durant presque toute la journée est vraiment déroutante. On en perd la notion du temps, les soirées semblent s’étirer à n’en plus finir. Très tôt, la ville se pare donc de toutes ces décorations lumineuses et l’ambiance n’en est que plus magique.

Notre hôtel, le Scandic Rovaniemi, était idéalement situé en plein coeur de la ville et à deux pas d’un arrêt de bus, notre principal moyen de locomotion sur place. Nous prenions le petit déjeuner à l’hôtel et pour les autres repas on a souvent mangé en ville. Bon, la cuisine lapone n’est vraiment pas exceptionnelle. Parmi les spécialités : du renne bien sûr (j’ai pas du tout aimé, c’est fort et filandreux), du saumon, de nombreuses préparations ou boissons à base de baies (airelles, myrtilles, cranberries…). En ville, on trouve de tout, des restaurants de cuisine lapone traditionnelle, d’autres beaucoup plus internationaux, des fast-food… De manière générale, la vie et la nourriture sont plutôt chères en Laponie, comme dans la plupart des pays nordiques. Mais on a tout de même réussi à trouver des petits restau à des prix corrects.

En dehors du bus, notre mode de locomotion principal durant ce séjour a été la luge (enfin surtout pour Carla^^). On se déplace en luge dans les rues de la ville, on trouve partout des pistes improvisées de descente en luge pour des moments de grands fous rires!! 

« 1 de 13 »

 

 Les activités sur place

Le mois de décembre (et encore plus la semaine précédant Noël) étant une période très fréquentée en Laponie, j’avais pré-réservé quelques activités avant notre départ. 

  • Randonnée en chiens de traîneau : sans aucun doute, l’expérience la plus exceptionnelle et inoubliable de notre séjour! En Laponie, beaucoup de possibilités sont offertes de faire du chien de traîneau. Je m’étais beaucoup renseignée avant notre départ et je ne voulais surtout pas une excursion de groupe rapide et trop encadrée. Après de nombreuses recherches, je suis tombée sur Bearhill Husky : un petit élevage familial de husky, une équipe de passionnés implantée au coeur de la forêt lapone qui propose des safaris en chiens de traîneaux en très petits groupes, avec un seul mot d’ordre : une immersion totale dans la nature du grand Nord et un contact rapproché avec les chiens. J’ai été plus que satisfaite de mon choix, c’était juste parfait, encore mieux que ce que j’avais imaginé!  Un des éleveurs est venu nous chercher le matin à notre hôtel et nous a conduits jusqu’à l’élevage de chiens, perdu au beau milieu de la forêt enneigée. La découverte du lieu, encore plongé dans la nuit matinale, était presque surréaliste. Là notre guide nous a accueillis à l’intérieur d’une magnifique yourte traditionnelle et nous a fait un rapide briefing pour expliquer comment conduire un traîneau de chiens. Car ici pas de guide-musher, c’est le papa de Carla qui a guidé notre traîneau. Pour cette activité, on nous a prêté des vêtements thermiques à rajouter par-dessus nos combinaisons (+ une couverture polaire) et c’était bien utile. Le guide a ouvert la marche en moto-neige devant nous, et nous sommes partis pour 3 heures de glisse en plein milieu de la forêt enneigée. Je peux vous dire qu’un attelage de 5 chiens ça va sacrément vite! La sensation de glisse est géniale et les paysages traversés étaient à couper le souffle : des sentiers qui cheminent à travers la forêt givrée à la traversée d’un lac gelé, avec cette sensation d’être seuls au milieu de ces immensités blanches…inoubliable! A plusieurs reprises, Carla me criait : « je veux que ça s’arrête jamais! ». Tout au long de la randonnée, le contact avec les chiens est omniprésent, ils réagissent à ce qu’on leur dit, on peut les caresser longuement… De retour dans la yourte, des sensations encore plein la tête, on a pu se réchauffer autour d’un jus chaud de baies et de cookies, Carla a même pu caresser des petits husky chiots. 

Call of the wild Husky adventure – Bearhill Husky 

« 1 de 15 »
  •   Rêve de Joulukka, visite du bureau secret du Père Noël : le moment le plus magique du séjour pour Carla. En Laponie, le Père Noël est partout. On peut bien sûr le rencontrer au village du Père Noël, mais c’est très rapide et peu personnalisé. On rêvait d’une rencontre vraiment spéciale pour louloute. C’est donc au coeur de la forêt enneigée que nous avons pu découvrir un lieu ultra-secret : le centre de commande secret du Père Noël, là où il vit toute l’année en compagnie de ses lutins. Dire que cette matinée passée là-bas a été magique pour louloute est un bien trop faible mot… Ses yeux n’ont cessé de pétiller et sa bouche est restée béante d’étonnement durant toute cette rencontre vraiment exceptionnelle. Nous avons d’abord été accueillis par les elfes qui vivent dans ce recoin secret de la forêt. C’est là que nous avons pu vérifier que ce qu’on raconte à leur sujet est vrai : ils sont très gourmands et extrêmement farceurs. Faire griller des chamallows sur un feu improvisé en pleine forêt et boire un chocolat chaud en compagnie des lutins du Père Noël, pour nous parents c’est déjà un truc surréaliste, alors vous imaginez pour une petite fille de 5 ans et demi???!!! On a déambulé à travers la forêt de sapins, ils nous ont prêté leurs luges, nous ont fait découvrir leurs petites cabanes nichées dans les bois là où ils observent les aurores boréales… Se promener dans ce cadre tout droit sorti d’un conte de fée et croiser au détour d’un sentier ou derrière un arbre un lutin farceur qui nous salue et vaque à ses occupations de lutin, c’est juste incroyable! Carla a aussi pu découvrir l’école des elfes, là où ils apprennent à devenir de vrais petits assistants du Père Noël. Elle a réussi avec succès une des compétences majeures des lutins, indispensable en cette période de Noël : décorer des biscuits en pain d’épices. Le moment le plus incroyable de cette matinée a été la visite du centre de commande secret du Père Noël : un lutin nous a guidés tous les trois à travers ce lieu ultra-secret et on a pu découvrir comment les rennes s’entraînent pour le grand soir, où et comment les lettres des enfants du monde entier sont reçues et traitées, on a même pu jeter un oeil à l’atelier de fabrique des jouets. Enfin, nous avons pu pénétrer dans le bureau personnel du Père Noël, où le vieux barbu en personne (le vrai!!!!) nous attendait en compagnie de son lutin en chef. Il a invité Carla à s’asseoir près de lui, lui a parlé et posé plein de questions (en anglais forcément). Elle n’a pas réussi à sortir un mot tellement elle était impressionnée!!! Mais elle avait apporté sa lettre qu’elle a pu lui donner en personne. Il l’a ouverte devant elle, a commenté les images de jouets qu’elle avait commandés… Juste avant de lui dire aurevoir, il lui a offert un petit cadeau, un joli renne en peluche. Quand elle est sortie de cette pièce, elle était comme assommée d’émotions, je crois que sur le moment elle n’a pas compris ce qui lui arrivait! Elle avait du mal à y croire tant la rencontre était magique. Je dois dire que tout est vraiment hyper crédible, je me suis presque surprise à y croire moi aussi l’espace d’un instant.
« 1 de 18 »
  • Visite d’une ferme de rennes et tour de traîneau : c’est dans une ferme locale située tout près de Rovaniemi, dans un village en bord de lac de seulement 17 habitants, que l’on a pu découvrir un élevage de rennes et le mode de vie de ces éleveurs du grand Nord. On a pu approcher les animaux de très près et on a fait un tour en traîneau tiré par un renne. 
« 1 de 11 »
  • Le village du Père Noël : forcément, c’est un peu l’étape incontournable quand on est à Rovaniemi avec des enfants, mais aussi la plus touristique. Nous y avons passé une après-midi et c’était largement suffisant. Le Santa Claus Village est un immense domaine construit exactement sur le cercle polaire arctique, matérialisé par une ligne qui traverse le parc. En dehors de cette petite particularité géographique, on y trouve tout un tas d’attractions et de boutiques sur le thème de Noël : la poste officielle du Père Noël, le bureau du Père Noël où l’on peut le rencontrer chaque jour de l’année (mais c’est nettement plus expéditif que dans notre forêt magique), les rennes, le Snowman World ou pays des bonhommes de neige avec un restaurant et un bar de glace, des restaurants, des tas de boutiques de décorations de Noël, des pistes de luge, des jeux pour les enfants… Ok c’est très touristique, mais c’est aussi très beau : des sapins illuminés partout, des chants de Noël qui résonnent en pleine rue… La magie de Noël fonctionne à plein régime ici et Carla a beaucoup aimé.
« 1 de 11 »
  • Santa Park : c’est un sorte de parc d’attractions sur le thème de Noël, royaume des lutins et du Père Noël, construit dans une grotte souterraine. On y est allé parce que Carla y tenait mais c’est un peu l’arnaque touristique de ce séjour. Le prix d’entrée est exorbitant (33 euros/adulte et 27 euros/enfant) pour un parc dont on a très vite fait le tour et des attractions pas franchement géniales. Le ticket d’entrée est valable 2 jours consécutifs mais en 2 heures on avait le tour de tout ce qu’il y avait à voir et à faire alors c’est vraiment un très mauvais rapport qualité-prix. Bon ok le cadre est magnifique : on s’enfonce dans une grotte souterraine et on découvre un véritable royaume de Noël. Parmi les attractions proposées : un petit train du genre de It’s a small world chez Disney mais en carrément moins bien, l’atelier de fabrication de biscuits de la Mère Noël, une aire de jeu, l’école des elfes, des ateliers de calligraphies, des boutiques, un Ice bar… on peut aussi bien sûr y rencontrer le Père Noël (il est vraiment partout partout en Laponie!!) et ses lutins. On a pu aussi y voir un spectacle de Noël qui, pour le coup, était vraiment chouette et Carla a adoré la galerie des structures de glace où elle s’est prise pour la Reine des Neiges. Bref, c’est sympa un petit moment pour les enfants mais ça ne vaut vraiment pas le prix d’entrée. Santa Park
« 1 de 9 »
  • Dîner dans un lodge niché en pleine forêt et recherche des aurores boréales : malheureusement, nous n’en avons pas vu. Lors de notre dernière soirée sur place, il y avait de très bonnes prévisions d’aurores, mais il neigeait et le ciel était nuageux, ce qui empêche de les voir. Tant pis! Pour tenter de voir les aurores boréales, plutôt fréquentes en cette période de l’année en Laponie, il faut s’éloigner des lumières des villes. Nous avons donc passé une soirée au Wilderness Lodge, un chalet construit en bûches de bois, à l’écart de la ville, en bordure des rapides de la rivière Raudanjoki. Il neigeait ce soir-là et louloute s’est éclatée à faire des batailles de boules de neige et des bonhommes de neige. On a pu manger un repas lapon traditionnel mais comme je le disais plus haut c’était franchement pas exceptionnel.
« 1 de 2 »

 

Avant notre départ, j’avais pris contact avec un français qui vit en Finlande, Bruce Deschamps, et qui aide et conseille via son site internet, Destination Laponie, les voyageurs intéressés par l’expérience du grand Nord. Si vous allez un jour par là-bas, je ne saurais trop vous recommander ses services car il a été d’une grande aide dans l’organisation de notre séjour : il nous a donné plein de conseils, a répondu à toutes mes (très nombreuses) questions, nous a aidés a réserver certaines activités sur place avant notre départ… Bref, un grand merci à lui! 

Voilà! Si je devais ne retenir qu’un seul mot pour qualifier ce voyage, ce serait sans hésiter : magique! Magiques ces terres d’apparence si inhospitalières et pourtant si incroyables, magique cette sensation d’être un peu à l’autre bout d’un monde, magiques ces forêts qui semblent pailletées à force d’être givrées, magique cette ambiance de Noël partout présente… Magiques surtout ces étoiles dans les yeux de notre petite fille qui a découvert ce pays blanc qu’elle avait si souvent imaginé en rêve.

Invitation à jouer sensorielle : de la fausse neige pour Noël

Noël approche et pourtant l’hiver semble nous bouder cette année… Ce n’est pas que j’aime spécialement le froid (même pas du tout) mais je rêve d’un Noël sous la neige. En habitant dans le sud, c’est pas gagné, particulièrement cette année où il fait incroyablement doux. Alors en attendant la neige, nous en avons fabriqué! C’est doux, poudreux, blanc, rigolo et ça invite à l’imagination et à la création.

Pour fabriquer de la fausse neige, il faut seulement 2 ingrédients :

  • 1 paquet de bicarbonate alimentaire ( 800g)
  • 1 bombe de mousse à raser
  • parce qu’on aime quand ça brille, on a aussi rajouté des paillettes

WP_20151216_16_32_15_Pro 1-P50

C’est ultra-simple à préparer et ça peut être fait par des petites mains. Il suffit de verser le bicarbonate dans un bac en plastique et de rajouter la mousse à raser. Ne reste alors plus qu’à mélanger jusqu’à obtenir une consistance un peu poudreuse, semblable à de la neige.

WP_20151216_16_35_17_Pro 1-P50

WP_20151216_16_40_52_Pro 1-P50

On a ensuite ajouté un nuage de paillettes dorées…oui parce que la neige dorée c’est quand même plus fun!

WP_20151216_16_44_52_Pro 1-P50

Et maintenant, place à la patouille! Je n’ai pas résisté longtemps à l’envie de plonger moi aussi mes mains dedans et la texture est hyper agréable, on dirait vraiment de la neige poudreuse. C’est doux et frais, en revanche j’avoue que l’odeur de mousse à raser n’est pas des plus agréables.

WP_20151216_16_51_03_Pro 1-P50

Pour accompagner ce bac rempli de neige, j’avais préparé un petit set de fabrication-décoration de bonhommes de neige : des boutons, des brindilles, des glands, des rubans, des yeux mobiles, des petits pompons blancs et un pinceau pour gratter la neige.

WP_20151216_16_32_22_Pro 1-P50

Après avoir patouillé un bon moment, louloute s’est lancée dans la création et on a fait ensemble plusieurs bonhommes de neige rigolos. On les a habillés pour qu’ils n’aient pas froid. Je ne sais pas vous mais moi j’aime bien leurs bouilles! On les a appelés les monstro-bonhommes 🙂 .

WP_20151216_17_05_10_Pro 1-P50

WP_20151216_17_02_17_Pro 1-P50

WP_20151216_17_08_45_Pro 1-P50

WP_20151216_17_16_07_Pro 1-P50

Carla a vite pensé qu’ils allaient s’ennuyer dans ce décor tout blanc, alors elle a créé autour d’eux un jardin des neiges tout coloré « pour qu’ils se sentent bien ».

WP_20151216_17_20_11_Pro 1-P50

WP_20151216_17_20_34_Pro 2-P50

C’était ludique, sensoriel, très rigolo à toucher. Le tout accompagné en fond sonore de musiques de Noël et on s’y croirait presque!