Tag

peinture

Browsing

Un renne graphique {peinture & liquide à masquer}

C’est en feuilletant les pages d’un magazine de déco qu’avec louloute nous sommes tombées sur un tableau de renne très graphique qui nous a beaucoup plu. Et moi forcément ça m’a tout de suite donné une idée et j’ai eu envie de lui proposer de le reproduire à notre façon, avec une technique de peinture un peu particulière que nous avions déjà testée et appréciée il y a un bon moment : la peinture au liquide à masquer (ou drawing gum). Il s’agit en fait d’une gomme liquide qui sert à masquer des zones de papier que l’on ne souhaite pas recouvrir de peinture. Au final, le résultat ressemble assez aux peintures au scotch, avec la possibilité ici de faire des traits beaucoup plus fins.

Voilà donc la technique utilisée pour réaliser notre tableau de renne graphique.

Matériel utilisé :

Pour commencer, j’ai décalqué sur une feuille de papier Canson un dessin de renne trouvé sur internet (utilisez un papier assez épais sinon le liquide risque de trouer la feuille). J’ai ensuite repassé chaque contour avec le liquide à masquer. J’ai utilisé un pinceau fin pour faire des traits précis, mais on peut aussi se servir d’un coton-tige. Il faut ensuite laisser sécher complètement (environ 30 minutes). Les zones recouvertes de liquide à masquer resteront vierges et blanches de toute peinture, même si l’enfant passe dessus avec son pinceau. C’est donc facilement faisable même avec des tout-petits qui ont tendance à déborder.

Après séchage, louloute a peint le renne et le fond du dessin en utilisant de la peinture aquarelle (ça marche aussi avec de l’encre diluée dans un peu d’eau).

Reste encore à bien laisser sécher la peinture puis arrive l’étape magique : il faut gratter les zones bleues créées par le liquide à masquer (nous avons utilisé un petit bâtonnet) et on voit apparaître le papier blanc intact en dessous. Ça ressemble beaucoup en fait à la technique des cartes à gratter et c’est tout aussi surprenant pour un enfant!

Avec louloute, on était ravies du résultat et on trouve notre renne graphique beaucoup plus beau au final que celui du magazine! Ça fait une chouette décoration de chambre qu’on peut même encadrer comme un tableau. Carla aime ses couleurs à la fois douces et vives et son aspect très géométrique. Et vous, vous en pensez quoi?

Peinture d’hiver {effet givré et pailleté}

Les activités de peinture ont toujours beaucoup de succès auprès de ma louloute. Elle en redemande et elle est toujours très réceptive lorsque je lui en propose. Sa dernière petite création en date c’est cette peinture bleu-hiver aux effets givrés et pailletés.

Matériel utilisé :

  • une grande feuille de papier blanc type Canson
  • de la peinture bleue et blanche + des pinceaux
  • de la colle blanche
  • du sel en cristaux
  • des paillettes blanches

Ma Carla a d’abord recouvert une grande feuille de dessin de peinture avec des nuances de bleu et quelques touches de blanc. Elle a utilisé un grand pinceau mousse et un autre pinceau plus fin pour faire des effets de mélanges de couleurs. Le résultat nous a tellement plu qu’on a hésité à le laisser comme ça, sans rien rajouter, simplement avec toutes ces teintes de bleu. Mais finalement, l’appel des paillettes a été le plus fort…

On a donc laissé un peu sécher puis elle s’est régalée à mettre de la colle blanche un peu partout. On a ensuite saupoudré le tout de sel et de paillettes, en insistant bien sur les zones de colle. La colle blanche finit par devenir invisible en séchant, ne laissant que les traces pailletées et on a trouvé ça vraiment très joli. Les mélanges de bleus et de blanc laissent apparaître des touches de violet. Ajoutez à ça un voile de paillettes et le tour est joué pour une peinture givrée.

On peut conserver ces peintures telles quelles sous la forme de toiles ou les découper pour en faire de jolies cartes de voeux.

« Mon grand bloc artistique » – éditions Usborne

A la maison, on aime beaucoup les livres d’art. Si vous nous suivez, vous en avez sûrement vu passer un certain nombre ici ou sur Instagram. L’offre de livres ou cahiers d’art destinés aux enfants est immense, beaucoup d’éditeurs proposent des ouvrages spécialement conçus pour initier les enfants au domaine artistique. Parmi eux, nous avons toujours un faible pour ceux proposés par les éditions Usborne et ce dernier en date ne déroge pas à la règle : un vrai coup de coeur!

Ce grand cahier se présente sous la forme d’un bloc aux pages détachables présentant chacune une oeuvre, un artiste ou un thème artistique. On découvre ainsi dans le désordre des oeuvres de Renoir, Raphaël, Van Gogh, Manet, Monet, Gauguin, Titien, Kimt, Matisse, Mondrian… Chaque oeuvre présentée est l’occasion de découvrir un motif d’art (l’autoportrait, les natures mortes…), un courant artistique (l’impressionnisme, le cubisme, le pop art, les estampes japonaises…) ou une technique créative (la peinture, la sculpture, les papiers découpés…). 

Les reproductions d’oeuvres sont grandes et jolies et elles sont accompagnées d’illustrations et de petits personnages mignons et rigolos. Le côté naïf des dessins d’enfants côtoie les reproductions d’oeuvres célèbres et le tout crée un mélange réjouissant!

J’ai tout de suite été conquise par la diversité des oeuvres et artistes présentés dans ce livre, élaboré en collaboration avec la National Gallery de Londres. Mais le plus intéressant dans ce bloc, c’est son aspect ludique : ce n’est pas un livre d’art mais un cahier d’activités sur le thème de l’art. L’enfant est invité à découvrir les oeuvres et les artistes par le biais de multiples jeux et activités : coloriages, découpages, collages, « cherche et trouve dans les oeuvres », jeu des différences, devinettes… On apprend en jouant et en créant. A travers ces jeux, l’enfant se familiarise avec des techniques artistiques et surtout il est incité à observer, à scruter, à décortiquer les oeuvres, à repérer leurs particularités et à les apprécier. L’enfant devient un véritable petit chercheur en art et ainsi il aiguise son regard sur les oeuvres. Une vraie réussite! 

**************

Mon grand bloc artistique – éditions Usborne – à partir de 6 ans

Mon grand bloc artistique (Broché)


Prix: EUR 7,95
Neuf à partir de: EUR 7,95 En stock
D’occasion à partir de: EUR 15,21 En stock

Tableau d’automne

Aujourd’hui, je vous livre la recette pour créer un joli tableau-cadre automnal et naturel à fabriquer avec son enfant à partir de vos petites trouvailles de promenades.

Matériel nécessaire :

  • le couvercle d’une boîte à chaussures
  • de la peinture aux couleurs d’automne 
  • un pinceau mousse
  • des petits trésors glanés ci et là en balades
  • de la colle 

On commence tout d’abord par recouvrir de peinture le fond du couvercle d’une vieille boite à chaussures, à la manière d’une toile à peindre. On mélange les couleurs, on les superpose, on fait de grands traits de pinceaux et quelques petites touches par ci par là.

Le temps que la peinture sèche, partez en promenade, admirez les couleurs des arbres, respirez les parfums de la nature, prenez le temps et ramassez de jolies feuilles mortes, dénichez des glands et des marrons, cueillez quelques fleurs… Une fois rentrés au chaud, installez vous confortablement, étalez tous vos petits trésors et laissez votre enfant piocher dedans au gré de ses envies et de son inspiration pour les disposer sur la surface peinte et composer un vrai tableau naturel aux belles et chaudes couleurs d’automne.

Admirez le résultat, lui répéter à quel point vous trouvez ça joli et savourez ce doux moment partagé ! ♥

A la manière de Kandinsky

Il n’y a pas d’âge pour faire découvrir l’art à ses enfants. Très tôt, j’ai proposé à Carla des imagiers avec des photos d’oeuvres d’art, des virées dans des musées et des activités de création « à la manière de ». 

Récemment, j’ai fait découvrir à louloute les tableaux très graphiques et colorés de Kandinsky. Nous avons observé plusieurs de ses oeuvres. Les couleurs, les formes géométriques, les lignes, les courbes…ce sont des peintures qui plaisent souvent assez aux enfants et qui sont faciles à reproduire avec eux.

Voici donc une interprétation de Kandinsky par louloute!

Matériel utilisé :

  • une grande feuille blanche de dessin type Canson
  • des feutres de couleurs et de la peinture aquarelle
  • un crayon gris, un pinceau et un feutre noir

J’ai d’abord tracé au crayon gris des courbes, des lignes, des formes sur une grande feuille de dessin, en m’inspirant de certains de ses tableaux. J’ai d’abord proposé à Carla des feutres puis elle a voulu utiliser aussi de la peinture à l’eau pour peindre le fond du dessin. Elle a rajouté au passage quelques lignes ou formes et a tout colorié.

Ma petite artiste était hyper concentrée et a beaucoup aimé choisir soigneusement les couleurs, alterner les feutres et la peinture. Pour finir, nous avons repassé les contours des lignes au feutre noir afin de mieux les faire apparaître. On aime beaucoup le résultat final, c’est notre version de Kandinsky. Ce genre d’activité est façon intéressante de découvrir un artiste, son univers et ses oeuvres. Ça permet aussi de s’exercer à différentes techniques artistiques. C’est surtout une bonne manière de partager ensemble un chouette moment de création.

Plumes colorées

Au cours de nos petites escapades estivales, nous avons ramassé plein de jolies plumes d’oiseaux et, une fois de retour à la maison, nous avons eu envie de les peindre pour leur apporter une petite touche colorée et pailletée. 

Matériel utilisé :

  • des plumes
  • de la peinture
  • des pinceaux plus ou moins épais
  • des paillettes

C’est doux et très agréable de peindre sur des plumes. Le pinceau glisse délicatement, on peut tracer des formes, s’exercer au pointillisme, remplir de couleurs… Rien de mieux que de créer à partir de ces petits trésors que la nature nous offre. On peut même les pailleter pour un effet brillant et girly. Pour ça on a juste passé une fine couche de peinture pour faire adhérer les paillettes, Carla a saupoudré très généreusement, puis on a ôté le surplus de poudre pailletée. 

On a laissé sécher nos plumes et on a adoré le résultat final. Carla a particulièrement aimé les plumes pailletées. A glisser sur un chapeau ou sur un serre-tête pour une vraie coiffe d’indienne. Ou pourquoi pas en faire un bouquet de plumes? 

« Tableaux choisis à colorier » – éditions Usborne {en collaboration avec la National Gallery de Londres}

Sensibiliser un enfant à l’art dès le plus jeune âge, c’est quelque chose qui me parait essentiel. Visiter des musées ou se rendre à des expositions, feuilleter des livres d’art, faire ensemble des activités créatives… toutes les occasions sont bonnes pour se familiariser un peu avec l’art et ses formes.

Dans les rayons des librairies, on trouve tout plein d’ouvrages, d’albums, de cahiers d’activités… spécialement adaptés pour les enfants et qui sont souvent de bons supports pour présenter des oeuvres ou des artistes à un enfant.

Dans ce nouveau cahier de coloriage des éditions Usborne, on trouve 15 tableaux classiques et contemporains, issus de la National Gallery de Londres ou de collections privées : Paul Klee, Van Gogh, Matisse, Miró, Renoir, Kandinsky, Gauguin, Klimt… une sélection de grands maîtres de la peinture. Les reproductions en couleur sont vraiment belles. Chaque tableau est accompagné d’une brève description et de quelques explications concernant les techniques de peinture utilisées. En face de chaque reproduction il y a un détail extrait de la peinture, à colorier. L’enfant est invité à suivre le modèle de l’oeuvre mais il peut aussi colorier librement, selon son imagination, et réinventer un peu les tableaux à sa manière.

Ce cahier permet une véritable initiation interactive à l’art : l’enfant découvre des oeuvres et des artistes et s’amuse à colorier, à reproduire ou à créer à son tour. Carla a tout de suite été séduite et elle poussait des « oh! » d’admiration à chaque nouvelle page lorsqu’elle l’a feuilleté pour la première fois. Je partage son enthousiasme, d’ailleurs je me suis plusieurs fois immiscée près d’elle pendant ses coloriages pour prendre des feutres et colorier avec elle.

**************

Tableaux choisis à colorier – éditions Usborne en collaboration avec la National Gallery de Londres 

Tableaux choisis à colorier (Broché)


Prix: EUR 6,95
Neuf à partir de: EUR 6,95 En stock
D’occasion à partir de: EUR 8,69 En stock

Nos petits éventails pour fêter le nouvel an chinois

La Chine vient de célébrer son nouvel an et nous voilà entrés dans l’année du Coq. Pour célébrer nous aussi cette fête venue d’ailleurs, j’ai proposé à Carla un petit bricolage d’inspiration asiatique qu’elle a beaucoup aimé réaliser. 

Matériel utilisé :

  • des assiettes en carton
  • des bâtonnets en bois (type bâtons à glace)
  • de la peinture + des pinceaux
  • de l’encre de Chine
  • de la colle

Pour commencer, j’ai découpé au milieu chaque assiette de façon à obtenir des demi-cercles. Carla a choisi les couleurs de peinture qu’elle voulait utiliser et elle a peint librement les éventails et les bâtonnets de bois. Les assiettes en carton blanches ont vite pris des allures d’arc-en-ciel.

Nous avons laissé sécher et ensuite je lui ai proposé des les décorer et de les orner de motifs à l’aide d’encre de Chine pour rester pile dans le thème. Il y a quelque temps, Carla s’était exercée à la calligraphie chinoise (je vous en avais parlé dans cet article) et à cette occasion j’avais acheté des pinceaux de calligraphie, parfaits pour dessiner ici sur nos éventails. Louloute a reproduit et imaginé des symboles chinois, des courbes et des arbres zen. La manipulation des pinceaux de calligraphie et de l’encre de Chine n’est pas évidente pour les petites mains. Tracer des traits fins demande beaucoup d’application, sinon ça fait vite de grosses tâches d’encre. Ma louloute était hyper appliquée et j’adore le look de ses éventails.

Pour finir, nous avons collé les bâtonnets en forme de croix au dos des éventails (je n’en avais pas assez pour chaque éventail alors on a laissé les autres tels quels).

Et voilà comment transformer de simples assiettes en carton en éventails chinois zen et colorés!

Ce bricolage a aussi été l’occasion de lui faire découvrir ce que c’était le nouvel an chinois, d’évoquer les traditions associées à cette fête, la symbolique des animaux… La créativité est toujours un excellent moyen pour apprendre, découvrir et s’ouvrir à d’autres cultures.

Nos arbres d’automne

Comme une envie de mettre un peu d’automne dans nos créations! Voilà la petite activité idéale à faire avec vos enfants au retour d’une belle balade dans les bois devant une tasse de chocolat bien chaud.

Matériel utilisé :

  • des dessins d’arbres (à imprimer sur internet si, comme moi, vous ne savez pas du tout dessiner ^^)
  • de la peinture aux couleurs d’automne
  • des cotons-tiges 
  • un élastique

le_monde_de_carla_peinture_automne-2

le_monde_de_carla_peinture_automne-3le_monde_de_carla_peinture_automne-4

Point de pinceau pour cette activité de peinture! A la place, on noue ensemble une petite poignée de cotons-tiges à l’aide d’un élastique et on obtient un nouvel outil créatif. C’est rigolo de peindre avec des cotons-tiges et le résultat est plutôt très sympa. L’occasion d’initier les tout-petits à l’art du pointillisme.

le_monde_de_carla_peinture_automne-7

le_monde_de_carla_peinture_automne-6

le_monde_de_carla_peinture_automne-8

le_monde_de_carla_peinture_automne-9

Les motifs sont différents selon la façon dont on utilise les cotons-tiges, on peut faire des points plus ou moins appuyés, on peut frotter, tamponner, étaler… et voir apparaître à chaque fois de nouveaux effets. Les couleurs se mélangent et on obtient de jolies teintes automnales.

A vos cotons-tiges!

Peinture à gratter

Carla adore les cartes à gratter, vous savez ces cartes noires que l’on gratte à l’aide d’un petit bâton ou d’une pièce de monnaie et qui révèlent un arc-en-ciel de couleurs. J’en avais acheté un petit stock il y a quelque temps mais il a bien vite diminué. Alors l’envie m’a pris de proposer à louloute de réaliser nous-mêmes nos propres cartes à gratter. C’est sympa à faire et très économique, sans parler de la fierté de pouvoir dire : « c’est moi qui l’ai fait! ».

Voici donc la recette ultra-facile de la peinture à gratter :

  • des craies grasses (pastels à l’huile)
  • de la peinture noire (gouache ou acrylique)
  • du liquide vaisselle
  • des feuilles cartonnées blanches
  • un pinceau large
  • pour gratter : une pique ou un petit bâtonnet ou une pièce de monnaie (ou ses ongles)

wp_20160918_10_08_32_pro-1-p80

wp_20160917_13_37_55_pro-p80

1ère étape : il faut recouvrir entièrement la feuille à l’aide des craies grasses. On laisse libre cours à son imagination : arc-en-ciel, motifs… Mais on en met absolument PARTOUT!! (facile pour louloute, généralement quand elle colorie, elle ne laisse aucun blanc sur la feuille).

wp_20160929_16_44_24_pro-p80

wp_20160929_16_56_57_pro-p80

wp_20160929_16_55_59_pro-p80

wp_20160929_16_57_30_pro-p80

L’utilisation des craies grasses à l’huile est très agréable pour dessiner et colorer de grandes surfaces. La craie glisse sur la feuille, les teintes sont éclatantes, on peut mélanger les couleurs en frottant légèrement avec son doigt et c’est tout doux au toucher. On a préparé ensemble deux grandes feuilles et je vous avoue qu’on avait presque envie de les garder comme ça parce que ça nous plaisait déjà beaucoup. wp_20160929_17_05_42_pro-p80

2e étape : on recouvre toute la feuille de peinture noire (additionnée de quelques gouttes de liquide vaisselle). Le liquide vaisselle permet en fait à la peinture de bien se fixer sur les craies grasses. Carla était un peu sceptique quand je lui ai montré qu’on allait tout recouvrir de noir, elle avait peur pour son joli coloriage (et à ce stade, moi aussi…un peu…). Mais aussitôt le pinceau posé sur la feuille, elle a trouvé ça bien rigolo. La peinture rendue plus liquide par l’ajout de liquide vaisselle glisse facilement sur les craies et recouvre parfaitement la feuille. Une seule couche est nécessaire pour masquer toutes les couleurs.

wp_20160929_17_10_45_pro-1-p80

wp_20160929_17_15_33_pro-1-p80

Vient alors l’étape la plus difficile : l’attente! Ben oui, il faut attendre que la peinture soit complètement sèche…et ça c’est dur!

Mais, après séchage, tadam! C’est magique, ça marche!!!! On était trop fières! On gratte et les couleurs apparaissent. Bon par contre, je vous préviens tout de suite si vous essayez : c’est hyper salissant au moment du grattage. Je vous conseille de couvrir la table pour éviter d’avoir de la poussière de peinture partout.wp_20160930_15_58_29_pro-p80

wp_20161001_10_46_32_pro-p80

wp_20161001_10_46_59_pro-1-p80

wp_20161001_10_48_57_pro-1-p80

Sur le blog Les Trucs de Maëliane, vous trouverez aussi une recette de peinture à gratter et une astuce pour faciliter le grattage : recouvrir la carte de scotch pour un rendu nickel. On essaiera la prochaine fois, je pense que le résultat sera encore mieux.

Ces cartes à gratter sont parfaites pour offrir à une copine, créer une carte d’anniversaire originale ou simplement pour créer et s’amuser!