Tag

Père Noël

Browsing

Notre Noël magique en Laponie

On se souviendra très longtemps de cette semaine qui a précédé ce Noël 2016… Ce voyage dans le grand Nord, cela faisait un bon moment déjà qu’on le prévoyait, qu’on en rêvait. Carla savait qu’elle allait vivre un Noël très spécial cette année, beaucoup plus froid mais aussi mille fois plus magique.

Après une escale à Helsinki, nous avons pris un autre avion direction Rovaniemi, une ville au Nord de la Finlande, située sur le cercle polaire, et accessoirement connue pour être le village officiel du Père Noël. 

Suivez-moi, je vous emmène découvrir ce pays tout blanc où l’on redevient tous de grands enfants… Attention : avalanche de photos à faire défiler dans les diaporamas! 

Logement, nourriture, température, mode de vie

Dès notre sortie de l’aéroport, on a eu la sensation d’être projeté dans un autre univers. Les paysages de Laponie semblent tout droit sortis d’un conte de Noël : des forêts qui s’étirent à perte de vue, beaucoup de lacs et de rivières gelés à cette période de l’année, des immensités blanches partout, des arbres givrés et scintillants de neige…

Niveau température, on a eu de la chance car il ne faisait pas extrêmement froid, mais juste très très froid…et ça fait toute la différence en fait!  On était bien équipés niveau vêtements donc on n’a pas particulièrement souffert du froid (j’en profite pour dire encore un grand merci à tous ceux qui nous ont prêtés des affaires ♥). L’idéal sous ces températures est de superposer les couches : en haut, sous-vêtement thermique + polaire + doudoune de ski ; en bas, collant thermique + pantalon de ski ; sans oublier les sous-gants + gants, sous-chaussettes + chaussettes de ski, cagoule + bonnet. Avec ce système de couches empilées, on est bien protégé du froid. Et pour la plupart des activités en extérieur comme les chiens de traîneau ou la moto-neige, des vêtements thermiques supplémentaires sont prêtés. 

A cette période de l’année en Laponie, c’est la nuit polaire. Le jour se levait vers 10h30 et se couchait vers 13h30 – 14h. Et quand je dis jour, c’est un jour très très pâle. Cette absence de luminosité durant presque toute la journée est vraiment déroutante. On en perd la notion du temps, les soirées semblent s’étirer à n’en plus finir. Très tôt, la ville se pare donc de toutes ces décorations lumineuses et l’ambiance n’en est que plus magique.

Notre hôtel, le Scandic Rovaniemi, était idéalement situé en plein coeur de la ville et à deux pas d’un arrêt de bus, notre principal moyen de locomotion sur place. Nous prenions le petit déjeuner à l’hôtel et pour les autres repas on a souvent mangé en ville. Bon, la cuisine lapone n’est vraiment pas exceptionnelle. Parmi les spécialités : du renne bien sûr (j’ai pas du tout aimé, c’est fort et filandreux), du saumon, de nombreuses préparations ou boissons à base de baies (airelles, myrtilles, cranberries…). En ville, on trouve de tout, des restaurants de cuisine lapone traditionnelle, d’autres beaucoup plus internationaux, des fast-food… De manière générale, la vie et la nourriture sont plutôt chères en Laponie, comme dans la plupart des pays nordiques. Mais on a tout de même réussi à trouver des petits restau à des prix corrects.

En dehors du bus, notre mode de locomotion principal durant ce séjour a été la luge (enfin surtout pour Carla^^). On se déplace en luge dans les rues de la ville, on trouve partout des pistes improvisées de descente en luge pour des moments de grands fous rires!! 

« 1 de 13 »

 

 Les activités sur place

Le mois de décembre (et encore plus la semaine précédant Noël) étant une période très fréquentée en Laponie, j’avais pré-réservé quelques activités avant notre départ. 

  • Randonnée en chiens de traîneau : sans aucun doute, l’expérience la plus exceptionnelle et inoubliable de notre séjour! En Laponie, beaucoup de possibilités sont offertes de faire du chien de traîneau. Je m’étais beaucoup renseignée avant notre départ et je ne voulais surtout pas une excursion de groupe rapide et trop encadrée. Après de nombreuses recherches, je suis tombée sur Bearhill Husky : un petit élevage familial de husky, une équipe de passionnés implantée au coeur de la forêt lapone qui propose des safaris en chiens de traîneaux en très petits groupes, avec un seul mot d’ordre : une immersion totale dans la nature du grand Nord et un contact rapproché avec les chiens. J’ai été plus que satisfaite de mon choix, c’était juste parfait, encore mieux que ce que j’avais imaginé!  Un des éleveurs est venu nous chercher le matin à notre hôtel et nous a conduits jusqu’à l’élevage de chiens, perdu au beau milieu de la forêt enneigée. La découverte du lieu, encore plongé dans la nuit matinale, était presque surréaliste. Là notre guide nous a accueillis à l’intérieur d’une magnifique yourte traditionnelle et nous a fait un rapide briefing pour expliquer comment conduire un traîneau de chiens. Car ici pas de guide-musher, c’est le papa de Carla qui a guidé notre traîneau. Pour cette activité, on nous a prêté des vêtements thermiques à rajouter par-dessus nos combinaisons (+ une couverture polaire) et c’était bien utile. Le guide a ouvert la marche en moto-neige devant nous, et nous sommes partis pour 3 heures de glisse en plein milieu de la forêt enneigée. Je peux vous dire qu’un attelage de 5 chiens ça va sacrément vite! La sensation de glisse est géniale et les paysages traversés étaient à couper le souffle : des sentiers qui cheminent à travers la forêt givrée à la traversée d’un lac gelé, avec cette sensation d’être seuls au milieu de ces immensités blanches…inoubliable! A plusieurs reprises, Carla me criait : « je veux que ça s’arrête jamais! ». Tout au long de la randonnée, le contact avec les chiens est omniprésent, ils réagissent à ce qu’on leur dit, on peut les caresser longuement… De retour dans la yourte, des sensations encore plein la tête, on a pu se réchauffer autour d’un jus chaud de baies et de cookies, Carla a même pu caresser des petits husky chiots. 

Call of the wild Husky adventure – Bearhill Husky 

« 1 de 15 »
  •   Rêve de Joulukka, visite du bureau secret du Père Noël : le moment le plus magique du séjour pour Carla. En Laponie, le Père Noël est partout. On peut bien sûr le rencontrer au village du Père Noël, mais c’est très rapide et peu personnalisé. On rêvait d’une rencontre vraiment spéciale pour louloute. C’est donc au coeur de la forêt enneigée que nous avons pu découvrir un lieu ultra-secret : le centre de commande secret du Père Noël, là où il vit toute l’année en compagnie de ses lutins. Dire que cette matinée passée là-bas a été magique pour louloute est un bien trop faible mot… Ses yeux n’ont cessé de pétiller et sa bouche est restée béante d’étonnement durant toute cette rencontre vraiment exceptionnelle. Nous avons d’abord été accueillis par les elfes qui vivent dans ce recoin secret de la forêt. C’est là que nous avons pu vérifier que ce qu’on raconte à leur sujet est vrai : ils sont très gourmands et extrêmement farceurs. Faire griller des chamallows sur un feu improvisé en pleine forêt et boire un chocolat chaud en compagnie des lutins du Père Noël, pour nous parents c’est déjà un truc surréaliste, alors vous imaginez pour une petite fille de 5 ans et demi???!!! On a déambulé à travers la forêt de sapins, ils nous ont prêté leurs luges, nous ont fait découvrir leurs petites cabanes nichées dans les bois là où ils observent les aurores boréales… Se promener dans ce cadre tout droit sorti d’un conte de fée et croiser au détour d’un sentier ou derrière un arbre un lutin farceur qui nous salue et vaque à ses occupations de lutin, c’est juste incroyable! Carla a aussi pu découvrir l’école des elfes, là où ils apprennent à devenir de vrais petits assistants du Père Noël. Elle a réussi avec succès une des compétences majeures des lutins, indispensable en cette période de Noël : décorer des biscuits en pain d’épices. Le moment le plus incroyable de cette matinée a été la visite du centre de commande secret du Père Noël : un lutin nous a guidés tous les trois à travers ce lieu ultra-secret et on a pu découvrir comment les rennes s’entraînent pour le grand soir, où et comment les lettres des enfants du monde entier sont reçues et traitées, on a même pu jeter un oeil à l’atelier de fabrique des jouets. Enfin, nous avons pu pénétrer dans le bureau personnel du Père Noël, où le vieux barbu en personne (le vrai!!!!) nous attendait en compagnie de son lutin en chef. Il a invité Carla à s’asseoir près de lui, lui a parlé et posé plein de questions (en anglais forcément). Elle n’a pas réussi à sortir un mot tellement elle était impressionnée!!! Mais elle avait apporté sa lettre qu’elle a pu lui donner en personne. Il l’a ouverte devant elle, a commenté les images de jouets qu’elle avait commandés… Juste avant de lui dire aurevoir, il lui a offert un petit cadeau, un joli renne en peluche. Quand elle est sortie de cette pièce, elle était comme assommée d’émotions, je crois que sur le moment elle n’a pas compris ce qui lui arrivait! Elle avait du mal à y croire tant la rencontre était magique. Je dois dire que tout est vraiment hyper crédible, je me suis presque surprise à y croire moi aussi l’espace d’un instant.
« 1 de 18 »
  • Visite d’une ferme de rennes et tour de traîneau : c’est dans une ferme locale située tout près de Rovaniemi, dans un village en bord de lac de seulement 17 habitants, que l’on a pu découvrir un élevage de rennes et le mode de vie de ces éleveurs du grand Nord. On a pu approcher les animaux de très près et on a fait un tour en traîneau tiré par un renne. 
« 1 de 11 »
  • Le village du Père Noël : forcément, c’est un peu l’étape incontournable quand on est à Rovaniemi avec des enfants, mais aussi la plus touristique. Nous y avons passé une après-midi et c’était largement suffisant. Le Santa Claus Village est un immense domaine construit exactement sur le cercle polaire arctique, matérialisé par une ligne qui traverse le parc. En dehors de cette petite particularité géographique, on y trouve tout un tas d’attractions et de boutiques sur le thème de Noël : la poste officielle du Père Noël, le bureau du Père Noël où l’on peut le rencontrer chaque jour de l’année (mais c’est nettement plus expéditif que dans notre forêt magique), les rennes, le Snowman World ou pays des bonhommes de neige avec un restaurant et un bar de glace, des restaurants, des tas de boutiques de décorations de Noël, des pistes de luge, des jeux pour les enfants… Ok c’est très touristique, mais c’est aussi très beau : des sapins illuminés partout, des chants de Noël qui résonnent en pleine rue… La magie de Noël fonctionne à plein régime ici et Carla a beaucoup aimé.
« 1 de 11 »
  • Santa Park : c’est un sorte de parc d’attractions sur le thème de Noël, royaume des lutins et du Père Noël, construit dans une grotte souterraine. On y est allé parce que Carla y tenait mais c’est un peu l’arnaque touristique de ce séjour. Le prix d’entrée est exorbitant (33 euros/adulte et 27 euros/enfant) pour un parc dont on a très vite fait le tour et des attractions pas franchement géniales. Le ticket d’entrée est valable 2 jours consécutifs mais en 2 heures on avait le tour de tout ce qu’il y avait à voir et à faire alors c’est vraiment un très mauvais rapport qualité-prix. Bon ok le cadre est magnifique : on s’enfonce dans une grotte souterraine et on découvre un véritable royaume de Noël. Parmi les attractions proposées : un petit train du genre de It’s a small world chez Disney mais en carrément moins bien, l’atelier de fabrication de biscuits de la Mère Noël, une aire de jeu, l’école des elfes, des ateliers de calligraphies, des boutiques, un Ice bar… on peut aussi bien sûr y rencontrer le Père Noël (il est vraiment partout partout en Laponie!!) et ses lutins. On a pu aussi y voir un spectacle de Noël qui, pour le coup, était vraiment chouette et Carla a adoré la galerie des structures de glace où elle s’est prise pour la Reine des Neiges. Bref, c’est sympa un petit moment pour les enfants mais ça ne vaut vraiment pas le prix d’entrée. Santa Park
« 1 de 9 »
  • Dîner dans un lodge niché en pleine forêt et recherche des aurores boréales : malheureusement, nous n’en avons pas vu. Lors de notre dernière soirée sur place, il y avait de très bonnes prévisions d’aurores, mais il neigeait et le ciel était nuageux, ce qui empêche de les voir. Tant pis! Pour tenter de voir les aurores boréales, plutôt fréquentes en cette période de l’année en Laponie, il faut s’éloigner des lumières des villes. Nous avons donc passé une soirée au Wilderness Lodge, un chalet construit en bûches de bois, à l’écart de la ville, en bordure des rapides de la rivière Raudanjoki. Il neigeait ce soir-là et louloute s’est éclatée à faire des batailles de boules de neige et des bonhommes de neige. On a pu manger un repas lapon traditionnel mais comme je le disais plus haut c’était franchement pas exceptionnel.
« 1 de 2 »

 

Avant notre départ, j’avais pris contact avec un français qui vit en Finlande, Bruce Deschamps, et qui aide et conseille via son site internet, Destination Laponie, les voyageurs intéressés par l’expérience du grand Nord. Si vous allez un jour par là-bas, je ne saurais trop vous recommander ses services car il a été d’une grande aide dans l’organisation de notre séjour : il nous a donné plein de conseils, a répondu à toutes mes (très nombreuses) questions, nous a aidés a réserver certaines activités sur place avant notre départ… Bref, un grand merci à lui! 

Voilà! Si je devais ne retenir qu’un seul mot pour qualifier ce voyage, ce serait sans hésiter : magique! Magiques ces terres d’apparence si inhospitalières et pourtant si incroyables, magique cette sensation d’être un peu à l’autre bout d’un monde, magiques ces forêts qui semblent pailletées à force d’être givrées, magique cette ambiance de Noël partout présente… Magiques surtout ces étoiles dans les yeux de notre petite fille qui a découvert ce pays blanc qu’elle avait si souvent imaginé en rêve.

« Le grimoire du Père Noël » – éditions Fleurus [Chut, les enfants lisent #23]

Mes chers petits, j’ai appris que l’on préparait un nouveau livre sur le Père Noël. C’est une excellente idée, évidemment : je suis quelqu’un de tout à fait passionnant! Mais j’ai eu peur qu’en confiant cette tâche à un adulte, il aille encore dire tout et n’importe quoi sur mon compte… Il paraîtrait même que certains d’entre eux racontent que je n’existe pas! Voilà pourquoi je vous livre aujourd’hui mon grimoire personnel dans lequel vous découvrirez tous mes petits secrets…

Voici le gros coup de coeur de Carla en cette période de Noël! Il ne se passe pas un jour en ce moment sans qu’elle le feuillette ou me demande de le lui lire. En même temps, je la comprends, le titre laisse forcément rêveur quand on est un enfant : Le grimoire du Père Noël, le livre qui renferme tous ses secrets! D’autant plus que je lui ai présenté ce livre comme un livre très très rare, que peu d’enfants ont la chance d’avoir entre les mains. Et je souris chaque fois que je la vois le prendre et l’ouvrir presque religieusement, comme si elle ouvrait un véritable ouvrage secret 🙂

Et en effet, ce grimoire contient beaucoup beaucoup de secrets et d’anecdotes sur le vieux bonhomme en rouge. Le livre est composé de 7 chapitres, chacun dévoilant un aspect magique et souvent méconnu de cette période de Noël : son look, sa maison, le traîneau, le courrier, les lutins, l’atelier de production et la tournée des cadeaux. C’est hyper complet et ça permet de répondre à toutes les questions que les enfants se posent à son sujet.

WP_20151204_13_59_35_Pro 1-P50WP_20151204_14_00_07_Pro 1-P50WP_20151204_14_01_08_Pro 1-P50

Ce grimoire lève un voile sur l’intimité du Père Noël. On découvre ce qu’il aime, ce qu’il déteste, ce qu’il redoute, ce qu’il espère… Le Père Noël devient un personnage bien réel, presque familier, tout en gardant intacte la magie qui l’entoure.

WP_20151204_14_01_46_Pro 1-P50WP_20151204_14_02_04_Pro 1-P50

En plus du Père Noël, on découvre aussi tous les petits secrets de ceux qui l’accompagnent : les lutins et les rennes : leurs noms, leurs fonctions, leurs particularités, leurs petites manies…

WP_20151204_14_01_20_Pro 1-P50WP_20151204_14_00_37_Pro 1-P50

La couverture est brillante et séduisante, avec une reliure à l’effet cuir. Les illustrations sont vraiment jolies, un brin rétro comme on aime. Le ton est toujours humoristique et on sourit beaucoup à découvrir l’envers du décor de la vie du Père Noël et quelques détails très rigolos à son sujet.

WP_20151204_14_00_56_Pro 1-P50

Un beau livre que les enfants referment avec les yeux remplis de rêve et de magie et que les parents ouvrent avec l’envie d’y croire encore un peu…

Cet article est ma 23e participation au rendez-vous « Chut les enfants lisent », en partenariat avec La Box de Pandore.

laboxdepandore_partenaire_2.1-300x300

**************

Le grimoire du Père Noël – Alice et Hélène Brière-Haquet, François-Marc Baillet – éditions Fleurus – à partir de 4 ans

Le grimoire du père Noël (Album)


Prix: Aucun prix trouvé.
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: Épuisé